Langage : encourager sans corriger

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler “langage”. Avec un enfant, ce mot prend beaucoup de sens. Avant le langage parlé, il y a des tas de façons de communiquer avec son enfant, et l’enfant communique avec nous par de multiples manières (pleurs, gestes, regards, mimiques…). Ce dont je vais parler dans cet article est en rapport avec le langage parlé, puisque nous sommes sur cette autoroute du développement depuis plusieurs mois.

Petit Girafon comme la plupart des enfants a dit ses premiers mots aux alentours de 9 ou 10 mois, je ne me rappelle plus exactement… Il a commencé par “maman”… puis “chaussure” (oui oui… “chuchure”)… Sont venus par la suite “Papa”, “Gommette” (le prénom d’une de nos chiennes)… Et puis, il y a une une phase assez calme où il restait sur ses quelques mots acquis, s’essayaient aux syllabes, utilisaient des gestes. Je l’ai laissé vivre, apprivoiser sa voix, tenter de reproduire nos sons, nos mots.

Et depuis quelques mois, je dirais depuis ses 18 mois, on est passé en mode turbo! Bien sûr avant il y a acquis beaucoup de nouveaux mots, mais tranquillement, parce que tel mot devait lui plaire, tel autre lui était utile. Vers ses 18 mois, nous avons vraiment passé un cap. Petit Girafon a commencé à faire de courtes phrases et a ingurgité mot sur mot ^^ C’est très plaisant comme phase je trouve, même s’il faut enclencher souvent le décodeur. Je trouve ça incroyable tout ce que leur cerveau peut retenir en si peu de temps… aussi rapidement! Enfin, depuis cet été, son langage devient chaque jour plus fluide. Il commence à s’exprimer par le “Je”, à relater des choses qu’il a vues ou vécues, à parler de l’appartenance des objets… il a acquis les bases de la politesse, nous tient des petits discours, répond à nos questions, en pose aussi.

La question peut alors se poser… Dans cette phase d’acquisition intensive du langage, quel est mon rôle à moi, maman ? Dois-je le reprendre lorsqu’il prononce mal, dit des phrases incomplètes? Dois-je lui fournir des outils pour l’encourager à enrichir son vocabulaire?

De mon côté, j’ai pris le parti de ne jamais le corriger. Je reformule, afin de m’assurer de bien avoir compris (et aussi car parfois, il associe plusieurs idées… il faut donc un peu de concentration pour reconstituer ce qu’il veut raconter ^^), mais cela ne me viendrait pas à l’idée de le reprendre sans arrêt lorsqu’il prononce mal par exemple. J’ai le sentiment que ça envoie un message plutôt négatif à l’enfant, comme si on lui faisait sentir qu’il n’est pas à la hauteur, à la hauteur de ce qu’on attend de lui. Moi, je n’attends rien de lui, je suis juste là pour l’aimer inconditionnellement et l’aider à grandir. Donc je préfère reformuler, pour lui montrer que j’ai bien écouter ce qu’il m’a dit et vérifier que j’ai bien compris. Je pense que cela suffit. Je lui permets de pouvoir s’approprier par lui-même ce langage parlé, ces mots qui le font. Alors certes, parfois il a ses mots à lui… par exemple les céréales sont les “técénette”… Je ne sais absolument pas d’où ça lui vient, mais pour l’instant c’est son mot pour le dire. Et alors? Je me contente de lui dire : “Ce sont des céréales que tu veux, c’est bien ça?” lorsqu’il me dit : “técénette sipleuplait maman”.

Quant à la manière d’enrichir son vocabulaire… j’avoue que je ne fais pas grand chose. Le quotidien est un support déjà tellement riche! J’essaie de varier mon propre vocabulaire dans un premier temps, et ensuite je profite des histoires, des livres, de ses “c’est quoi ça?”… Je ne me prends pas trop la tête à vrai dire… De plus comme il vit entre deux langues (Papa Girafe lui parlant en portugais), je n’ai aucune envie de lui faire du “bourrage de crâne”. Je suis déjà tellement surprise de la vitesse fulgurante à laquelle son langage s’est développé, et de la manière dont il comprend aussi bien son père que moi…

Alors, voilà, j’avais envie de parler un peu de langage avec vous!

Comment ça se passe chez vous?

crédit image : Mlle Nini

Logo les jeudis éducation

Ils parlent aussi “langage”…

WonderMômes: “C’est quoi ce langage ?”

Parent Ultime : Le langage corporel

Yeude : Mixité et bilinguisme

Creativemumandco: Notre rendez-vous pour travailler le langage: l’histoire du soir!

Veux pas : Au même âge, différents niveaux de langage

Euphrosyne : Surveille ton langage

Une maman, un blog : Du bon belge, une fois

Coup-double : Moi, Baby Boy, 22 mois, je parle

Papa Blogueur : Mais qui t’a appris ces gros mots ?

Ma p’tite tribu : Le langage

Bulles de Plume: L’apprentissage permanent du langage

Une Pomme dans la Vie: Elargir son vocabulaire

Fannyfans : le langage de nos enfants http://wp.me/p4l7cL-WJ

Happy Mother : La bienveillance dans le langage

Suivez-moi!

Maud

Maman multi-casquettes, un brin écolo et pratiquant l'instruction en famille. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

8 thoughts on “Langage : encourager sans corriger

  1. Très bon article, il faut savoir que non tous les enfants sont pareil et que chacun aprend à parler à son temps, il faut être patient et ne jamais baisser les bras.

  2. Moi je reformule aussi et parfois je corrige mais sans être trop insistante. Mais tout dépend de l’âge de l’enfant, quand ils sont petits, je suis complètement d’accord il ne faut pas trop les corriger ça pourrait les bloquer. Et puis il y a des petits mots qui sont trop mignons dans leur bouche ^^

  3. Ils enregistrent tout ce qu’on dit (vraiment tout 😉 )
    Je pense comme toi qu’il ne faut pas “reprendre” l’enfant mais redire la phrase correctement pour qu’il l’entende de la bonne façon (non seulement il est content qu’on comprenne mais l’air de rien, on lui redit correctement pour qu’il “enregistre” la bonne formulation)
    ça va très vite, une fois qu’ils ont acquis les bases du vocabulaire, et que la machine à parler se lance, c’est parti !

  4. Je pense qu’il faut respecter leur rythme, ne pas intervenir sauf si vraiment ça pose souci. Ici, c’est la grande qui corrige le petit et lui apprend la “bonne” prononciation, je trouve ça assez sain, et je m’en mêle le moins possible.

    1. Je suis bien d’accord. Nous leur donnons déjà l’exemple par notre façon de parler. J’utilise seulement la reformulation, car parfois j’ai peur d’avoir mal compris. Mais oui, il faut leur laisser le temps, et les laisser s’approprier ce langage parlé par eux-même 🙂
      (je me souviens aussi quand j’étais plus jeune, je “corrigeais” mes petits frères ^^)

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.