La vie en bleu

Je n’ai pas beaucoup écrit d’article plus personnel sur le blog ces derniers temps. Par manque de temps, et par manque d’envie, un peu aussi 🙂 Cependant, si vous me suivez un peu sur instagram, vous aurez peut-être aperçu que nous avons terminé le parcours de diagnostic d’Elena et que, comme Tom, elle est concernée par l’autisme (TSA). Je suis donc l’heureuse maman de deux enfants atypiques 😉 Pour celleux qui me suivent depuis peu, Tom est concerné par le TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité), des troubles DYS et l’autisme. Il est très certainement HPI (à Haut Potentiel Intellectuel) mais nous n’avons pas souhaité refaire ce bilan là pour le moment. Du côté d’Elena, le haut potentiel a été confirmé ainsi que l’autisme. A priori, elle n’a pas de troubles d’apprentissage.

Je n’ai pas été surprise par la confirmation de l’autisme. Je n’ai pas entamé les bilans pour rien. Je voyais les signes, je sentais que c’était la bonne voie. J’ai plutôt été rassurée que le diagnostic soit posé. Je ne m’étais pas trompée. Je n’avais pas « vu des autistes partout » comme on a déjà pu me le reprocher. Je n’ai pas non plus essayé de « chercher des problèmes » à ma fille, ni souhaité lui « coller une étiquette« . Cela nous paraissait simplement important, pour nous, et pour elle, que les mots soient posés. Posés par des professionnels qui maitrisent le sujet, dont c’est le métier. Important pour nous, afin de pouvoir l’accompagner au mieux et pour la comprendre davantage. Important pour elle, afin qu’elle puisse se connaître et avoir une compréhension d’elle-même plus complète.

Ce que ça me fait d’avoir deux enfants autistes ? Rien de spécial.

Évidemment, cela rend le quotidien un peu ardu parfois. Je mentirais si je disais que tout est beau, tout est rose et facile. Non. Chez nous, tout est bleu et chaque jour est un défi. Parfois c’est extrêmement difficile, parfois non. Quelques fois, j’aimerais claquer la porte de la maison et démissionner. La plupart du temps, je suis heureuse de passer la majorité de mon temps avec ces deux petits êtres atypiques. Mes enfants ont aussi permis à cette part de moi-même, que je tentais de camoufler, d’exister. Cette part qui se reconnaît en eux. Cette part de moi qui a compris, à travers eux, qu’elle était légitime.

Alors oui, souvent je m’inquiète pour leur avenir. Je sens monter en moi une angoisse profonde à l’idée qu’ils devront être adultes dans cette société normative et si peu inclusive. Et puis, je souffle un coup. Je me raisonne. On a le temps et on essaie de leur donner des clés pour qu’ils aient suffisamment d’estime d’eux même et de confiance en eux pour faire face à l’adversité, et ne pas se laisser renverser. Une étape à la fois. Un pas après l’autre. Et surtout, confiance.

Je suis convaincue que la neurodiversité est une chance et une richesse. En aucun cas je ne souhaite normaliser mes enfants. Certains codes sociaux doivent être appris, car ils ne sont pas naturels pour eux. Mais pour d’autres codes sociétaux… s’ils peuvent ne jamais les intégrer, cela n’aura pas d’importance. Mes enfants, par exemple, ne comprennent pas qu’il puisse être drôle de se moquer d’autrui. Je ne compte pas leur inculquer que si, c’est marrant. Pour moi non plus ça ne l’est pas. Mes enfants sont francs. Ils doivent apprendre à nuancer et à avoir un peu de subtilité. Mais la franchise n’est pas forcément un défaut, si cela ne tourne pas à la méchanceté. Comme on dit, il faut de tout pour faire un monde. Je dirais même, il faut de tous.tes.

Mes enfants trouveront leur tribu.

Ils souffriront aussi, comme tout le monde. Leur quotidien sera peut-être rempli d’un peu plus de défis. Cependant, je crois en eux, de toutes mes tripes. Mes enfants sont autistes et ce n’est pas une tare. Ils fonctionnent autrement, ils ne dysfonctionnent pas. Leur norme est parfois différente, mais ils ne sont pas anormaux. De toute façon, qu’est-ce que la normalité ?

Et moi, je suis simplement leur maman. Je ne suis pas une mère courage. Je suis une mère. Imparfaite. Et c’est très bien ainsi 🙂

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

2 thoughts on “La vie en bleu

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.