La nuit.

La nuit, ce moment de la journée que j’attends et que je redoute. Depuis cinq ans, je joue à la loterie du sommeil, espérant tirer les bons numéros, ceux qui m’assureront un semblant de sommeil réparateur. Je suis une maman fatiguée. Epuisée. Je suis une maman qui rêve souvent de pouvoir dormir plusieurs heures d’affilées et être réveillée en douceur à des heures décentes. J’ai tant redouté les couchers, les nuits qui s’annonçaient blanches. Et pourtant…

Et pourtant, la nuit est le moment où je me sens le plus mère, où je me sens la meilleure mère (pas “meilleure que”, pas “LA” meilleure en opposition aux autres… non, juste “meilleure”). La nuit, je suis bienveillante sans y penser. La nuit, je ne crie pas. La nuit, je ne suis pas en colère. Alors même que je dors si peu, c’est étrange n’est-ce-pas ?

La nuit, c’est comme si mon instinct parlait. Ma motivation première est de retrouver au plus vite mon lit, refermer les yeux, me reposer, même si je ne dors pas toujours. La nuit, mon cerveau est en veille, il ne réfléchit pas. Mon fils m’appelle ? Je me glisse dans son lit ou je le prends dans le mien. On se rendort. Ma fille se réveille ? Je lui donne le sein. On se rendort. Je choisis la facilité et je l’assume.

Dans ces actes simples, qui s’apparentent à de la survie, pour gagner quelques pauvres heures de sommeil, je me sens une mère meilleure. Je me sens à ma place. Pour une fois, j’ai l’impression de faire les choses “bien”. Sans réfléchir, je réponds à leurs besoins tout en respectant le mien, dormir, au moins un peu.

La journée, tout est plus compliqué. Toujours.

La nuit, je goûte avec mes enfants la sérénité que je rêverais de trouver dans mes journées.

Suivez-moi!

Maud

Maman multi-casquettes, un brin écolo et pratiquant l'instruction en famille. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

2 thoughts on “La nuit.

  1. J’ai exactement la même impression que toi : la nuit, même si c’est dur, que je rêve de dormir, je me lève, reste avec ma princesse sans faillir, sans m’agacer et je réponds à ses besoins. On dirait que les réflexes prennent le dessus, tout est plus simple. Je suis une meilleure maman car plus à l’ecoute peut-être… La journée, la pression sociale reprend, les « faut-pas-tu-devrais-plutot »,…

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.