Maman épuisée…

Illustration de Mademoiselle Maman

Les problèmes de sommeil de mon Girafon ne doivent plus vous être étrangers si vous me suivez un peu… Mais depuis que j’ai repris le travail, il y a 1 mois et demi, j’ai l’impression de crouler sous le poids de ma fatigue.

Je suis une maman épuisée, et parfois j’ai peur de craquer. J’ai peur que mon corps me trahisse… ou pire, que ma tête explose.

Je travaille à la maison certes puisque je suis assistante maternelle… mais mes journées sont discontinues, sans pause, sans une minute pour boire un thé tranquille.

Et surtout, fini les siestes en même temps que Petit Girafon.

J’ai peur que la poignée d’heures que je dors par intermittence finisse par ne plus me suffire, que mes yeux me piquent à en pleurer, que mon corps me lâche comme le traître qu’il a déjà été par le passé.

Parfois, je me demande si c’était vraiment une bonne idée de reprendre une activité. Oui, financièrement on en avait besoin… mais l’angoisse que ma santé s’étiole est de plus en plus présente…

Car si je tombe, qui s’occupera de mon Girafon ? Qui lui donnera le sein ? Le rassurera la nuit lors de ses (trop) nombreux réveils ? Qui le bercera de très longues minutes ? Qui répondra à ses besoins ?

Je suis bel et bien une maman épuisée. Je reste malgré tout optimiste et j’essaie de me faire confiance. Il faut que je tienne debout, que je tienne le coup. 

10 mois que je dors entre 2 et 4h par nuit… La preuve que c’est possible, il faut juste que mon corps se déshabitue des siestes. Oui ça doit être ça, il faut qu’il s’habitue à ce nouveau changement de rythme.

Aller, haut les coeurs. Je suis une maman qui a peur, mais tout ira bien.

Suivez-moi!

Maud

Maman multi-casquettes, un brin écolo et pratiquant l'instruction en famille. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

24 thoughts on “Maman épuisée…

  1. Bonjour et merci pour nous pour toi de te livrer sans détours. ta dernière réponse est édifiante sur le peu d’écoute d’espace pour les mamans et leur enfant qui existe sur ce territoire. Et celà est vraiment indispensable cela devrait être dans les priorités de nos sociétés dites civilisées. Bref je suis nouvelle maman mais pas toute seule (j’ai 40 ans) j’ai un homme qui malgré ses doutes craquages etc.. (et oui un baby qui bouge, pleure, cri, ne dort pas comme une horloge ça bouscule dans nos tréfonds) et je débarque un peu dans ton histoire mais es tu seule dans ta vie (pas d’homme, de famille réconfortante? Pour faire une pause (avec tire lait pour préparer une pause sans stress) et puis sur un plan plus psycho-émotionnelle l’enfant exprime parfois certaines choses de nos shémas de notre enfant intérieur (je ne vais pas m’étaler je ne suis pas une spécialiste) je parle par expérience de mes 1ers 6 mois de maman et oui il faut écouter ses besoins, pouvoir prendre du recul c’est vital pour toi et ton enfant. Alors j’espère de tout coeur qu’une solution arrive vers toi et très viiiiiite et si tu as besoin je peux même te donner mon tél et on en parle de vive voix Plein de tendresse chère jolie maman et femme Fabienne

    1. Merci Fabienne pour ton soutien 🙂

      Si j’ai la chance d’avoir le papa qui me soutient et accepte les choses telles qu’elles sont, même si parfois c’est difficile. Il a parfois du mal à trouver sa place face aux émotions intenses de notre petit Girafon… qui refuse toute forme de tétine malgré nos essais de lui donner du lait tiré. Mais l’allaitement en soi ne me fatigue plus, car autant il tète souvent certains jours, autant d’autres il ne tètera pas du tout.
      Mais j’ai des phases comme celle-ci où la fatigue prend le dessus, ce n’est pas la première et ce ne sera sûrement pas la dernière.
      Et tu as raison, nous avons tellement peu d’écoute, on nous débite tellement souvent les mêmes discours stéréotypés qui oublient que chaque enfant est unique et a des besoins qui lui sont propres… et comme tu dis font parfois écho à des besoins de sa maman (dont elle n’est peut-être même pas consciente elle-même).
      Je sais que ça va aller mieux, je suis toujours optimiste 🙂

      Merci encore pour ton commentaire qui me va droit au coeur!

  2. oui que de détresse dans cet article … j’ai fait assistante maternelle pendant 2 ans puis poupette n°3 est arrivée, donc là j’ai pris un congé parental. Quand j’ai commencé, mes 2 grands avaient 3 ans 1/2 et 5 ans 1/2. Malgré qu’ils soient plus grand que ton petit girafon, mes journées n’étaient pas de tout repos ! J’accueillais parfois jusqu’à 4 enfants + les miens. Heureusement, je n’avais pris que des contrats sans les mercredis ni les vacances ! En fait, assistante maternelle c’set super, ça permet de travailler avec des enfants quand on aime ça et en plus, on est là pour nos enfants. Mais on n’arrête pas 1 minute ! On a aucune pause ! Pas de pause déjeuner car tu manges avec les enfants. Et quand les enfants que tu accueilles partent il faut encore s’occuper des siens, faire du rangement, le ménage … j’étais sur les rotules parfois. Je ne pense pas reprendre après mon congé parental. Tu peux aussi un peu comprendre pourquoi au début tu avais eu un avis défavorable. Je pense que la travailleuse sociale qui était venue savait un peu ce qui t’attendait ?!
    En ce qui concerne le sommeil de ton girafon, je ne sais pas quoi te dire. Je ne suis pas pour le cododo car personnellement, un bébé ça bouge trop et ça perturberait mon sommeil, j’aurai peur de l’écraser et je pense que ça perturbe également bébé pour dormir. Ce que je veux dire c’set que généralement, on dort mieux, même en étant adulte, en étant seule dans un lit. On est souvent réveillé par notre homme qui bouge, etc. Ben pour le bébé c’est la même chose. Après, c’est mon avis. Je n’ai jamais pris l’un de mes enfants avec moi dans mon lit. et je n’ai jamais eu de soucis. Je ne pense pas que cela a un rapport avec l’allaitement, mais plus avec le cododo. En plus, normalement à son âge il ne devrait plus boire la nuit et il devrait arriver à s’endormir seul. As tu essayé la tétine pour la nuit ? peut être a-t-il un grand besoin de succion, et non de faim. Même s’il prend son pouce, il a peut être besoin de quelque chose d’extérieur. Ma puce qui a bientôt 7 mois prends la tétine pour les siestes et la nuit. Et je me lève parfois lui remettre mais elle se rendort. Cette nuit ça a été jusqu’à 5 heures puis je lui ai remis 2 fois jusqu’à 7h30, mais la nuit précédente, c’était toutes les 2h …mais je ne reste pas. Je lui remets et c’est tout. Ensuite, quand elle saura le faire toute seule, ça ne sera plus un soucis. Mais j’avoue que je suis bien fatiguée aussi. Mes 2 premiers n’étaient pas aussi demandeurs. ça dépend des enfants …
    enfin, bref, je m’égare !! Peut être pourrais tu essayer la tétine. Et puis la journée il faudrait essayer qu’il fasse ses siestes seul. Il faut lui expliquer. Evidemment, ça ne va pas se faire du jour au lendemain ! Mais je pense qu’il faut tenter. De toute façon, tu n’as pas le choix. Et ensuite, il faudrait qu’il commence à dormir seul dans sa chambre. Il va s’habituer peu à peu. Là il est habitué à ce qu’il y ait toujours quelqu’un avec lui pour l’aider à se rendormir, etc alors ça va lui faire bizarre, ça va prendre du temps, mais je pense que pour ta santé, il faut le faire. Et tu ne seras pas une mauvaise mère !!!
    J’espère que tu ne prendras pas mal tout ce que je t’ai dit. Ce sont juste mes idées, mon avis …

    1. Je ne prends rien mal, mais tout ça on me l’a tellement dit. Le cododo n’est pas responsable du fait qu’il dort mal, c’est notre seule solution de survie.
      Crois-moi j’ai déjà TOUT essayé… il ne sait pas enchaîner les cycle, il ne tète pas pour manger mais pour se rassurer et en un sens cela m’est plus facile car il se rendort vite. Mais parfois il hurle, a besoin de contact, d’être bercé, câliné… mon bébé est un BABI, ses besoins sont extrèmes. La journée il peut être tellement indépendant et parfois tellement collé à moi…
      On a essayé de le faire dormir seul, je t’assure, pendant 15 jours… et j’ai failli finir à l’hôpital car je passais ma nuit debout… il se réveillait toutes les 20 min sans jamais réussir à se rendormir… j’ai même écouté le conseil stupide de mon docteur de l’époque de le laisser pleurer 30 min… et j’ai eu droit à une crise de nerf de 2h derrière…
      Je suis convaincue que plus on rassure un enfant mieux il dormira, et que le mien n’a juste pas encore apprivoisé son sommeil.
      Car il y a de nombreux enfants cododotés qui font très tôt leurs nuits et dorment très bien. Mais pas le mien! 😉

      Pour ce qui est de l’agrément, elle avait émis un avis défavorable à cause de ma maison et non pas du fait que mon fils dort mal, mais du fait qu’il était très demandeur… il est très différent avec les autres enfants qu’il a été avec cette bonne femme que visiblement il n’appréciait pas!

      Mais bref, je comprends ton point de vue, même si je ne le rejoints pas, car cela fait 10 mois que le sommeil est une lutte. Je sais qu’un jour ça ira mieux, c’est juste que je suis fatiguée, que mon corps doit s’habitué. J’aurais repris mon ancien boulot ç’aurait été bien pire car j’aurais eu 130 mômes à gérer tous les jours! Alors finalement, je ne suis pas si mal lotie 🙂

    2. Je ne veux pas que tu crois que je suis anti cododo. Je suis juste contre pour moi. Je ne peux pas dormir avec un bébé près de moi. Trop peur de l’écraser, et puis ça bouge trop. Je supporte très mal la fatigue. Pour mes 3 accouchements je n’ai pas fermé l’oeil de tous mes séjours. Pourbma dernière j’etais tellement épuisée, je l’allaitais, quand j’etais à la mater que je n’avais plus de force. Je n’arrivais plus à la porter. Elle pleurait beaucoup la nuit et était collée à mon sein … quand je suis rentrée chez moi, mon mari a pris le relais pourbla calmerbla nuit et on lui a donné la tétine. Elle me tetait jusqu’au sang. J’ai pris la décision d’arrêter le sein, non sans regret. Mais avec mon mari on faisait des roulements avec elle. Et j’ai dormi dans la même chambre qu’elle jusqu’à plus de 5 mois car elle se réveillait plusieurs foisbpar nuit, npas pour manger car elle a fait ses nuits sans manger à 1 mois, mais pour prendre la tétine. Elle va avoir 7 mois et je me lève encore plusieurs fois par nuit, selon les nuits, pour lui remettre. Pourtant la journée elle prend ses doigts, son pouce, j’ai essayé de l’aider pour qu’elle prenne ses doigts plutôt,mais non … mes 2 premiers n’étaient pas comme ça et ils avaient aussi la tétine.
      Et pareil, ce n’est pas possible de la poser dans son transat ou dans son parc. Elle hurle. Du coup, on la prend dans les bras tout le temps. Est ce de notre faute ?aurions nous du être plus ferme dès le départ ? Le problème c’est qu’elle ne se calme pas, donc à quoi bon la laisser pleurer. Mais je ne me plains car c’est la journée, et la nuit, j’arrive quand même à dormir entre 6 et 7h. C’est plus facile pour moi que pour toi, car toi c’est le contraire. Apparemment tu as vu des spécialistes en tout genre. As tu essayé de trouver un spécialiste dansble sommeil ? Souvent c’est en hopital qu’il y a ce genre de services. Il faut que tu arrives à trouver ce qui pourrait aidrr ton girafon à faire ses nuits, à ce qu’il arrive lui même à se rendormir. En effet, les cycles du sommeil sont accompagnés de réveils, mais généralement on arrive à se rendormir seul, mais pas ton fils. Alors c’est vrai que du coup son rituel c’est de te téter et il faudrait u’il y arrive autrement.
      Pour en revenir à a l’assistante sociale, il me semble que tu li avais parlé des nuits de ton fils et que ça l’avait étonné. Elle apeut être tiqué pour ça aussi et pas que la maison qui était un autre prétexte.
      Et dernière questions : comment se passent les siestes ? Et qu’en pense le papa ? Ne pouvez vous pas fair un roulement, même de qq heures la nuit ? Car tu parles de ta fatigue, que c’est toi qui te lève, etc ?
      Emili

    3. Ne t’en fais pas, je ne pense pas que tu es anti-cododo, chaque relation parent/enfant est différente.
      A la maternité j’avais un bébé qui dormait, très calme mais il se remettait d’un accouchement facile mais long.
      Mon allaitement a été épuisant les 3 premiers mois car il tétait tout le temps, toutes les heures, nuit et jours et ne dormait que porté en écharpe. Et maintenant à 10 mois à part les nuits, c’est un bébé qui joue seul, qui n’a pas peur des étrangers, qui demande les bras, mais pas en permanence.
      Il n’y a que les nuits… on a vu tellement de médecins qui nous ont tous rabâché la même chose, que je n’ai plus envie de l’exposer à tous ces jugements, car il les prend en plein coeur lui aussi.

      Quant à la visite de la puéricultrice, oui la première fois j’avais parlé de son sommeil, mais qaund elle est revenue j’ai dit que ça allait bcp mieux, ce qui était le cas d’ailleurs à ce moment là.
      Mais ce métier ou un autre, ça aurait été aussi difficile, le changement de rythme n’est jamais facile à prendre.
      Avant l’arrivée de notre petite tornade, je dormais 10 à 12h par nuit, maintenant j’en dors maximum 4 et en plusieurs tranches… et je tiens debout, je n’ai pas de vertiges, j’ai une bonne tension, j’ai peu de cernes… Je ne sais pas par quelle magie c’est possible!
      Car oui, c’est moi qui me lève, mais parce que mon BABI ne s’endort ni ne se rendort avec son père, ni avec personne d’autre d’ailleurs. Et ce n’est pas à cause d’une histoire de mauvaises habitudes, pour moi ça n’existe simplement pas chez les bébés. Ils ont juste des besoins qui nous semblent parfois difficiles à gérer…

      Mais y’a des petites périodes comme maintenant, où je souffre d’avantage de la fatigue, car les siestes me manquent, car il fait moche et gris, qu’on manque de soleil et d’air frais…

      Je n’irai pas emmener mon bébé dans un hôpital, en tout cas pas maintenant.. petite j’ai fait des analyses du sommeil et j’en garde un souvenir très désagréable, et c’est hors de question que j’inflige ça à mon bébé encore trop petit. Je vais juste retourner voir le seul médecin de confiance que je connaisse, pour qu’on remette en place un nouveau traitement de fond homéopathique et on verra bien!

  3. Maman mammouth ta dernière reponse au com de Aurore me parle tellement… je te soutiens de tout mon coeur.
    Mes deux loulous vont avoir 3 et 5 et j’essaie de mener deux boulots de front dont un assez loin de chez moi, et tous les soirs je me dis qu’un jour je vais craquer. Ça m’arrive, mais tous les matins, fatiguée, je redemarre une nouvelle journée comme si cela allait être différent. Ça doit être de la survie… mais je les aime tellement et je voudrais tellement avoir plus de temps à passer près d’eux malgré tout. Et petit 3e est en route pour mon plus grand bonheur de maman épuisée et morte de trouille : on est dingue tu crois ?! 🙂

    1. Oui je crois qu’on est un peu folles… folles d’amour 🙂
      C’est fou comme devenir mère nous révèle des capacités qu’on n’imaginait pas… mais c’est dur parfois, souvent même. Oui je crois que tu as trouvé le bon mot, on se met en mode survie, mais malgré tout on leur donne tout ce qu’on a, tout ce dont on est capable!

      Félicitations pour ton petit 3e, je suis certaine que tu seras encore une fois une super maman et que malgré les hauts et les bas tu tiendras 🙂

  4. C’est dur, moi aussi je suis passée par là…
    La nature est bien faite, car on tient… comme on peut, avec la peur de craquer (et parfois on craque), chaque jour qui s’achève est une fierté d’avoir tenu, chaque nuit commence avec l’angoisse de ne pas dormir assez pour le lendemain…
    Heureusement, petit à petit, ça devrait aller mieux, tu as fait le plus dur maintenant.
    Tiens bon, et surtout bravo pour ton courage!

    1. Merci pour ton soutien, ça fait du bien de savoir que d’autres mamans sont passées par là 🙂

      Son sommeil est toujours allé en empirant, mais je reste positive, ça va finir par aller mieux! Y’a juste des jours comme ça où j’angoisse, où j’ai peur de ne pas tenir le coup.

  5. Je sens beaucoup de détresse dans ton article et ça m’attriste beaucoup, j’aimerai tellement t’aider!
    En as-tu parlé à ton pédiatre? A ta responsable de RAM? A ton entourage?
    Histoire d’avoir un peu de soutien et peut-être des solutions pour améliorer le sommeil de Girafon…
    Et confier ton bonhomme entre deux tétées à quelqu’un pour aller piquer un somme?
    J’espère que ça va vite se décanter car je ressens ta fatigue et le bout du rouleau…
    Pleins de bisous et de courage!!!!!!

    1. Merci 🙂

      J’ai tout essayé pour le sommeil, j’en ai parlé à des tas de gens et eu beaucoup de réponses absurdes, de conseils douteux…
      Alors j’ai été voir 2 ostéo, un saniopraticien, j’ai essayé les conseils habituels de puériculture, l’homéopathie, les fleurs de bach, les huiles essentielles, les berceuses, la veilleuse, et j’en passe…
      Heureusement je sais que je ne suis pas seule dans ce cas, que d’autres bébés ont les mêmes difficultés, ça me rassure et ça me donne la force d’avancer malgré le manque de sommeil.

      C’était plus facile quand je n’avais pas repris le travail finalement, car je dormais en même temps que lui… car il ne fait des siestes qu’avec moi, avec son papa ou des tierces personnes, il ne s’endort pas… Toute la complexité d’un BABI!
      Ce qui me manque surtout en fait, ce sont mes siestes, heureusement que j’ai le week end pour ça… quand on ne doit pas aller voir un tel ou un tel!

      Mais je sais que ça ira, y’a juste des jours comme ça où la fatigue prend le dessus sur mon positivisme!

      Merci pour ton soutien! 🙂

  6. Courage et tiens bon !!! Il faut toujours se dire que le plus dur est derrière soit !! On continue d’avancer parce qu’on à pas le choix. Mais je rejoins Maman Prout, essaye d’en parler autour de toi pour y trouver de l’aide et du soutiens !!

    1. Merci pour ton soutien 🙂

      J’en ai tellement parlé et j’ai tellement été jugée que maintenant je préfère me taire parfois, souvent en fait.
      Combien de fois ne m’a t-on pas fait comprendre que c’est ma faute, que j’aurais du le laisser pleurer, que c’est parce que j’allaite, que je dois le laisser qqpart quitte à ce qu’il hurle toute la nuit…
      Je n’ai trouvé une écoute bienveillante qu’auprès de mamans qui vivent les mêmes difficultés que moi, et n’ont pas trouvé elles non plus la solution miracle!

      Après 10 mois, je suis rodée et je sais répondre aux gens, je sais bien que ça n’est ni ma faute, ni celle de l’allaitement ou du cododo (qui me sauve franchement la vie!)… Mais y’a des jours comme ça, la fatigue m’assomme… ça ira mieux demain, et vivement le week end!

  7. la fatigue je connais ça et moi je ne travaille pas je m occupe de mes 4 poulettes mais certaines sem ou c est plus dur et je dors peu et bien je le paye et je le sais je suis plus irritable …

    blandine – les enfants des deux-sèvres

    1. Oui c’est pas évident… Tu ne travailles pas, mais t’occuper de tes filles c’est une forme de travail… parfois bien plus épuisante qu’aller au bureau!!

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.