Réconcilier l’enfant surdoué avec l’école #lecture

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir le livre de Laurence Lalande Réconcilier l’enfant surdoué avec l’école. Stop à l’échec scolaire des éditions Eyrolles. Le thème de la précocité m’intéresse. Un de mes frères a été diagnostiqué très jeune enfant précoce, et bien qu’il s’est toujours très bien adapté au milieu scolaire, la lecture de ce livre m’a permis de comprendre certaines choses. Et puis, malheureusement deux tiers des enfants précoces (ou surdoués, dans le livre les deux termes sont utilisés aux mêmes fins) sont en échec scolaire et souffrent d’inadaptation.

***

Résumé :

“Etre surdoué ne rime malheureusement pas toujours avec réussite et encore moins avec le mot “bonheur”! Deux tiers des élèves surdoués souffrent d’une inadaptation au système scolaire. Comment reconnaître à temps ces enfants dont le potentiel élevé les empêche paradoxalement de réussir? Comment les aider à reprendre confiance en eux et leur permettre de s’intégrer tout en respectant leurs besoins spécifiques? Laurence Lalande, directrice d’une école pour élèves surdoués, a puisé dans son expérience du terrain de la maternelle au collège. Elle propose de nombreux conseils et donne les clés d’une pédagogie adaptée à l’école et d’un accompagnement éducatif bienveillant à la maison. Riche en témoignages d’enfants et d’adultes surdoués, cet ouvrage de référence permet d’accompagner son enfant pour que le surdouement rime enfin avec épanouissement.”

Mon avis :

J’ai trouvé ce livre très intéressant et j’ai apprécié d’y trouver par exemple un paragraphe sur les classes à plusieurs niveaux, montrant les bénéfices pour l’intégration des enfants précoces. L’analyse du système de notation m’a aussi beaucoup parlé : “Le système de notation classique est basé sur la sanction: on rite des points! Cela est une aberration… On place l’enfant apprenant devant son échec, on lui souligne ses fautes. (…) Non, aucun devoir ne mérite un zero. Il représente un travail et ne peut donc pas être nul!”

L’auteure met aussi en avant le manque cruel de psychologie dans la formation des enseignants… cela semble pourtant être quelque chose qui devrait être essentiel non? Elle souligne également la totale inutilité de la punition. Bien sûr, elle évoque bien d’autres choses, mais c’est ce qui m’a le plus marqué.

J’ai été en revanche un peu moins emballée par la partie sur l’instruction en famille, que je trouve trop réductrice, pas assez “ouverte”, trop “académique”. Mais bon, ce n’est pas le sujet du livre, donc mis à part ce passage, je trouve que ce livre tient plutôt bien ses promesses. C’est une bonne référence, qui donne des clés pour mieux comprendre ces enfants et peut-être aussi les détecter. Je crois qu’il serait intéressant ce que livre tombe entre les mains d’enseignants, qui malgré eux, sont trop peu informés sur les problématiques liés à la précocité. L’enfant surdoué est loin d’être l’enfant à lunette, premier de la classe au premier rang!

Bref, c’est un livre accessible, que je recommande aux parents qui s’interrogeraient sur le sujet.

C’était ma participation aux jeudis éducations avec les Wondermômes!

Logo les jeudis éducation

Ils parlent aussi éducation…

Sur le thème des devoirs :

 

Autres thèmes :

Suivez-moi!

Maud

Maman multi-casquettes, un brin écolo et pratiquant l'instruction en famille. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

8 thoughts on “Réconcilier l’enfant surdoué avec l’école #lecture

  1. Salut j’ai et étant moi même dans ce cas je vais sympathiquement vous donnez mon avis sur le livre(que j’ai lu avant de rédiger ce commentaire) il y a beaucoup de vrai mais en fait l’auteur a trop appuyé sur le fait que les surdoué sont solitaires bien qu’elle ait dit qu’il y a des exceptions mais c’est cause de ce genre de truc tout bête que certains parents peuvent se méprendre et commencée à s’inquiéter pour leurs enfants qui vont pourtant très bien.
    Pour finir j’ai déjà rencontré une autre surdoué d’ailleurs c’est actuellement ma meilleure amie donc généralisé ça c’est une erreur.

    Ps: je ne cherche pas à décrédibiliser le livre je dis juste qu’il traiter le sujet avec des pincettes.

    1. Merci pour votre commentaire 🙂

      Lorsque j’ai publié cet article, je n’avais pas encore vraiment approfondi le sujet. Désormais, je maîtrise mieux 😉
      Je suis d’une famille de HP. Un de mes frères a été diagnostiqué, les deux autres non, mais il n’y a pas vraiment de doutes possibles sur leur haut potentiel, qui s’exprime différemment chez chacun d’eux. Et ils ont eu des scolarités sans encombres et sont très sociables. Donc évidemment je ne les ai pas retrouvés dans mes lectures sur les HP.
      Mon fils est possiblement HPI, son meilleur copain est THPI…

      Donc je ne peux qu’être d’accord avec vous, c’est un sujet délicat, et difficile à traiter je trouve et il est difficile de trouver un livre “complet” sur le sujet, car comme vous dites, l’enfant HP est très souvent montré comme solitaire, s’adaptant difficilement, souvent en échec scolaire (ce qui est évidemment le cas pour beaucoup, mais pas pour tous)… Je trouve que c’est très réducteur. Mais peut-être en a t on encore beaucoup à découvrir sur le sujet ? Peut-être manque t-il un livre sur les HP écrit par les HP eux-même ? 😉

  2. Lucas l’est certainement mais si il reste homeschool il n’y a pas d’interet au test et pas avant 6ans. je garde l’ouvrage en tete ça peut etre fort util

    1. Non c’est vrai, le test n’a pas d’intérêt avant 5-6 ans, c’est à cet âge là qu’ils l’ont fait pour mon frère.
      Après l’unschooling c’est juste top.
      Le système scolaire actuel n’est pas du tout dans l’inclusion des enfants “différents”…

  3. Ton billet tombe à pic, nous avons appris hier que mon ainé était “surdoué”. Je vais peut être acheté ce bouquin du coup 😉

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.