Après avoir lu l’Eloge de la lenteur de Carl Honoré (je vous en parle ICI), j’ai eu envie de me pencher sur le livre que lisait ma copine Alice… Laissez les enfants tranquilles, du même auteur. Le titre m’inspirait, car on vit dans une société où on veut tout contrôler, tout mesurer, où les enfants ont des emplois du temps aussi chargés que les nôtres. Je crois que j’avais aussi besoin de me conforter dans certains de nos choix de vie.

Ce livre est assez dense puisqu’il fait près de 400 pages, mais il est vraiment intéressant. Globalement, je l’ai vraiment apprécié. Je dis “globalement”, car pour moi il y a quelques maladresses de langage avec l’emploi de termes comme “caprice” ou “pouvoir des pestes”. Je suis aussi restée assez mitigée quant à certains points de son chapitre “savoir dire non”. Mais autrement, ce livre m’a vraiment plu.

Il met le doigt sur beaucoup de points essentiels comme la place du jeu à la maison comme à l’école… Jeu qui devrait avoir une place de choix, bien que souvent il est relégué au second plan au profit d’activités extra scolaire, de cours de soutien ou de cours de langues…

Carl Honoré parle également des écoles alternatives, comme les écoles Reggio (nées en Italie, en Reggio-Emilia) ou Montessori (Italie aussi), mais il décrit aussi d’autres modèles expérimentaux dans d’autres pays comme le Japon par exemple, et parle du modèle Finlandais. Toute cette partie m’a beaucoup plu, car à travers ses retours d’expérience, on se rend bien compte qu’il y a un réel souci dans le système scolaire “classique”, un réel manque d’implication des enfants dans leurs apprentissages, trop de pression, de course à la compétence, d’évaluations… (il parle aussi d’ailleurs des universités, notamment américaines, qui essayent de réduire la pression au sein de leurs campus) Bref, cela a nourri la réflexion sur la scolarisation de Petit Girafon dont je vous parlais ICI.

Il aborde aussi quelque chose d’assez délicat, outre la pression scolaire, c’est la pression que nous, parents, nous faisons souvent peser sur nos enfants… nous voulons le meilleur pour eux, nous aimerions qu’il ait une vie meilleure que la nôtre, qu’ils réussissent, soient brillants… parfois, nous oublions peut-être qu’ils ont aussi juste le droit d’être eux.

Je vous édulcore un peu le contenu, sinon j’en aurais pour 3 jours à vous parler de ce lire! Mais il parle aussi de tous ces jeux électroniques type V-Tech (dits “éducatifs”), de la surconsommation, du sport (en lien avec la pression, la course aux meilleurs performances), les loisirs, de la surprotection, des limites… Pour conclure, je dirais que ce livre ne nous donne pas un mode d’emploi pour réussir à concilier notre vie moderne et le temps si précieux de l’enfance. Mais il pointe l’importance de cette période, met le doigt sur le fait que les enfants devraient pouvoir être livres de vivre. Ils devraient pouvoir faire leurs propres expériences, bonnes et mauvaises, avoir le temps de jouer pour jouer, de rêver, de s’ennuyer, de ne rien faire. Ils devraient aussi être entendus et pouvoir faire entendre leurs désirs et leurs besoins, et non pas nous servir d’objet de reconnaissance (enfant bien élevé, bon élève, doué pour ci ou ça).

Pour 6€, Laissez les enfants tranquilles! est un livre que je recommande car il nous pousse à réfléchir sur notre quotidien, la place de nos enfants, cela éclairé par les réflexions, les rencontres et les recherches de l’auteur. Pour finir, certains exemples peuvent paraître “trop”, mais il ne faut oublier que l’auteur se base beaucoup sur le modèle Nord Américain, chez nous certaines choses sont plus “soft” 😉

Suivez-moi!

Maud

Maman blogueuse pro allaitement, maternage et éducation positive, pratiquant l'instruction en famille. Rédactrice web et traductrice. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)