Une année au CNED réglementé (IEF 2021/2022)

Notre année d’instruction est officiellement terminée depuis maintenant environ 3 semaines ! Les enfants ont envoyé leurs derniers devoirs l’avant-dernière semaine de mai, et Tom a déjà reçu son avis de passage en CM1 ! Cette année, j’ai choisi le CNED réglementé pour mes enfants. Je n’en ai que très peu parlé, et même pas du tout ici, et ce, pour plusieurs raisons. J’attendais de voir si cela allait nous convenir dans un premier en temps. Ensuite, je n’ai pas souhaité en parler avant car le CNED réglementé a assez mauvaise presse dans le milieu de l’instruction en famille et je n’avais aucune envie que l’on vienne m’imposer des avis/conseils non sollicités.

Le meilleur ami de Tom est au CNED réglementé depuis maintenant 3 ans, donc je savais que ce n’était pas aussi terrible que ce qui pouvait se dire (souvent par des personnes qui n’ont jamais choisi ce mode d’instruction d’ailleurs…). Même pour des enfants avec des troubles des apprentissages, ce n’est vraiment pas le bagne, au contraire ! Nous sommes très loin d’y avoir passé 6h/jour 😉

Pour rappel, le CNED réglementé est soumis à demande d’autorisation, et pour prétendre y avoir droit, il faut répondre à certaines conditions. Dans notre cas, c’est le handicap. Cela a été accepté pour Tom comme pour Elena, qui ont donc pu bénéficier d’une scolarisation au CNED réglementé ASH, en CE2 pour Tom et en GS pour Elena.

Nous avons commencé l’année avec un peu de retard, puisqu’il nous fallait attendre de voir le médecin spécialiste qui les suit, pour avoir un certificat médical. Les cours sont donc arrivés mi-octobre pour Tom et fin octobre pour Elena. Cela ne nous a pas empêché de terminer l’année avant la fin mai. En tout cas pour Tom, car Elena a terminé bien avant ^^

Je vais commencer par Tom. Il était donc sur un niveau CE2 et cela s’est très bien passé. Il nous a fallu un peu de temps pour prendre nos marques, car s’il y a UN gros défaut que je trouve au CNED… c’est que c’est très mal organisé… Vraiment ! Il y a des cours sur cahiers, d’autres en ligne… idem pour les exercices… Parfois le début est sur le cahier de bord et la suite en numérique… Bref, ce n’est pas l’idéal, selon moi, pour garder l’enfant mobilisé, car on perd un temps précieux à chercher où se trouve LE fameux exercice ou LA leçon recherchée. Il y a 8 cahiers de bord, qui correspondent aux 8 modules de l’année… Cependant, rien n’est classé par matière, et personnellement, je trouve que cela fait fouillis. Mais ce n’est pas très grave. De notre côté, nous avons pris le parti de ne faire que les évaluations. Lorsqu’une notion n’était pas connue ou pas suffisamment bien comprise, nous utilisions d’autres supports qui nous correspondaient mieux. Tom a eu 8 évaluations à envoyer, comportant chacune 5 devoirs :

  • maths
  • français
  • DDM/EMC
  • arts/musique/sport
  • anglais

Pour chaque évaluation, nous avons mis en place des adaptations, notamment pour tout ce qui est écrit, Tom étant dysgraphique. Cela n’a jamais posé aucun souci. Il a toujours eu des retours très positifs et encourageants. Ce sont les enregistrements oraux que Tom a trouvé les plus pénibles à réaliser. Surtout les chansons… dont les choix étaient parfois un peu étranges ! Cependant, mis à part cela, il s’est bien adapté et a souhaité réitérer pour l’année à venir 🙂

Concernant Elena, le niveau GS était bien trop facile pour elle. C’est son niveau scolaire de référence, et même si j’avais fait la demande d’un niveau CP, on ne nous l’a pas accordé. Elena était déjà sur un niveau GS/CP l’an passé… Donc tout a été très facile pour elle, et finalement ce n’était pas plus mal ! Elle ne s’est pas sentie en difficulté, ce qui a permis de ne pas avoir trop de réponses émotionnelles fortes dues à son anxiété et son perfectionnisme. Elle a survolé son année et terminé les 8 modules en 3 mois. Je les ai envoyé selon les indications du calendrier tout de même, mais cela lui a permis d’avoir une année plus cool. Ce fut une année assez intense au niveau émotionnel et comportemental chez Elena, donc cette petite année tranquille au niveau instruction était plutôt bienvenue. Malgré tout, les enregistrements ont été particulièrement compliqués à faire pour elle. Son anxiété prenant le dessus, ce furent des exercices difficiles. Heureusement, sa correctrice a toujours été très encourageante et très bienveillante, ce qui a été d’une grande aide 🙂 Elena aussi avait des évaluations à renvoyer, les mêmes que son frère (avec des intitulés à rallonge…) sans l’anglais. Elle aussi a envie de poursuivre au CNED 🙂

Pour cette année, les règles ont un peu changé avec la nouvelle loi encadrant l’instruction en famille. Même si nous souhaitions poursuivre le CNED réglementé, nous avons du faire une demande d’autorisation d’IEF. Nous l’avons obtenue. Désormais, nous devons faire la demande de CNED réglementé… Encore de la paperasse supplémentaire ! Mes dossiers partent cette semaine, et normalement cela devrait être accepté sans trop de difficultés 😉 (en tout cas je l’espère !)

Pour nous, ce fut une bonne année, bien que personnellement, j’ai trouvé quelques contraintes à ce mode d’instruction… mais en existe t-il un qui n’en comporte aucune ? 😉 Tom et Elena ont tous deux envie de poursuivre, donc je les suis et nous continuons !

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

2 thoughts on “Une année au CNED réglementé (IEF 2021/2022)

  1. Pour connaître assez bien les cours du cned, je les trouve très bien faits, très bien organisés et je suis étonnée qu’ils aient une mauvaise image dans la communauté IEF, pour ma part j’en utilise avec mes élèves et avec mes enfants et je n’aurais pas fait mieux seule!

    1. Ils ont une mauvaise image car jugés trop « scolaires » justement. Ce qui est normal, puisque le CNED c’est l’éducation nationale. Mais le contenu reste ludique et varié, et c’est dommage que cela soit souvent diabolisé.

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.