Un mariage sous la neige

Coincée au fin fond de l’Alaska pour tout l’hiver, Josie Avery a l’impression de vivre son pire cauchemar… A l’heure qu’il est, elle devrait être en route pour le job de ses rêves à Seattle, mais il faut se rendre à l’évidence : le dernier ferry reliant l’île au continent est parti sans elle, et elle est coincée sur ce petit bout de terre aux confins du monde jusqu’à la prochaine belle saison.
Bien sûr, au cours des derniers mois, elle est tombée complètement sous le charme de l’exubérance de la nature qui l’entoure et des habitants hauts en couleur de la ville, mais sa vie n’est pas ici. Et ce n’est certainement pas le très séduisant – et ténébreux – Palmer Saxon qui la fera changer d’avis…

Comment j’ai boycotté Noël (et survécu à l’Alaska)

L’Alaska. Ensoleillement quasi nul, températures extra hostiles et réseau inexistant. Pas exactement la destination dont rêvait Courtney pour les fêtes de Noël ! Pourtant c’est la seule solution qu’elle a trouvée pour :
1. Fuir son ex (qui se trouve aussi être son patron) ;
2. Échapper à la traditionnelle réunion de famille (à laquelle elle était censée venir accompagnée) ;
3. Faire le point sur sa vie (ou ce qu’il en reste).
Bon, elle a peut-être surestimé ses capacités d’adaptation et sous-estimé l’hostilité des habitants. En l’occurrence, de Brad, homme à tout faire du village, à la carrure – et à l’amabilité – digne de celle d’un ours. Alors Courtney n’a plus qu’un seul objectif : survivre. Si possible, loin de Brad.

Sur le fil du coeur

“Constance et Weaver, étudiants, sont amenés à travailler en binôme au sein du même stage. Le problème ? Ils se détestent, ou du moins ils en sont persuadés. Désormais contraints de se côtoyer chaque jour, les deux jeunes gens vont devoir apprendre à surpasser leur rivalité pour mieux s’entraider. Alors qu’un rapprochement semble se dessiner entre eux, un événement les amène à se perdre de vue. Cinq ans plus tard, ils se retrouvent par un curieux hasard. Parviendront-ils à se donner une chance de renouer le fil de leur destin ?”