Quand la reine chante, les abeilles dansent

Quand la reine chante, les abeilles dansent

Véronique Maciejak

Editions Eyrolles

“Marie aimerait être une mère qui assure. Une maman qui n’élève jamais la voix, qui se fait obéir sans punir, qui trouve toujours du temps pour ses enfants… Sauf que du temps, elle n’en a plus. Depuis qu’elle a décidé de quitter son travail pour se consacrer à sa famille, rien ne va. Elle est épuisée et débordée par les contraintes de son quotidien. Alors elle crie, elle punit et ne parvient plus à gérer son ado précoce, son cadet hypersensible et sa petite dernière énergivore. A l’aube de ses 40 ans, Marie frôle le burn-out parental. Mais a-t-elle le droit de se plaindre, elle qui a choisi d’être “au foyer” ? Existe t-il une recette pour recette pour devenir un parent parfait ?

Un formidable roman-coach, dédié à tous les parents ! On y découvre, avec Marie, un lieu unique qui nous enseigne l’essentiel : être heureux pour rendre les autres heureux…”

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de roman de développement personnel, ni de livre en rapport avec la parentalité. Comme j’en discutais avec une amie, qui se reconnaître, il y a encore quelques jours… la parentalité c’est un challenge, avec des enfants atypiques, ça se complique encore… et je ne me retrouve pas toujours dans les conseils apportés par les ouvrages sur l’éducation. Si j’adhère totalement à la plupart des concepts de parentalité positive/bienveillante/créative, en pratique, dans MON quotidien, je dois avouer que j’ai du, aussi, apprendre à me détacher de ces concepts que je voyais comme une ligne conductrice mais avec lesquels je me mettais une grosse pression. C’est une chose de savoir, d’être en accord, une toute autre de s’approprier et d’adapter, mais aussi de s’affranchir de certains. Bref. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier de roman !

Nous faisons la connaissance de Marie, une maman au foyer épuisée et débordée, qui court d’une tâche à l’autre, d’une to-do-list à une autre. Tout est toujours sous contrôle, elle gère, malgré sa fatigue et un mari peu présent. Comme beaucoup de parent, elle se met beaucoup de pression : sa maison doit toujours être impeccable, elle doit faire des repas variés et équilibrés, elle doit jouer avec sa fille, elle doit faire travailler son ado récalcitrant… Elle DOIT, DOIT, DOIT…

Et puis, une nouvelle voisine fait irruption dans sa vie et lui fait remarquer sa fatigue. Elle va l’inscrire dans son dos à une semaine au Repos de Gaïa. Un centre de repos et de formation pour parents (et grands-parents !) qui veulent aller mieux et devenir meilleurs. D’abord sceptique, cette formation va peut-être lui donner des clés pour être une maman plus sereine ? Mais va t-elle se donner le droit d’en profiter alors qu’elle a laissé son mari tout gérer ?

L’histoire de cette mère m’a touchée, car par certains aspects je m’y suis reconnue, bien que de mon côté, j’ai déjà fait un travail de lâché prise et que ma maison n’est jamais impeccable 😉 Ce roman met l’accent sur le fait que les parents sont la base de la famille et que si cette base est fragile, alors il devient difficile de soutenir les étages au-dessus. Il est important que les parents apprennent à prendre soin d’eux avant tout.

“On fait mieux lorsque l’on se sent mieux.” (Jane Nelson)

Je n’ai rien appris de nouveau, car ce sont des choses dont je suis déjà consciente, même si ce n’est pas toujours facile à mettre en oeuvre. Cependant, c’était une bonne piqûre de rappel !

Ce roman se lit facilement, il est actuel et agréable à lire. Tout au long du parcours de Marie, des outils sont distillés, des pistes de réflexion et d’action aussi. A la fin de l’ouvrage un petit “cahier de vie” est proposé, avec des outils à réinvestir dans son quotidien.

C’était une lecture agréable et bienveillante, qui a fait écho en moi et m’a rappelé à quel point il est important que je ne m’oublie pas au bord du chemin. Et cela fait écho à me cheminement actuel (dont je parle peu car c’est encore trop intime 😉 ) Je trouve que c’est une lecture inspirante et positive pour tous les parents !

Bref, si je vous ai donné envie de lire ce livre, vous pourrez le retrouver en librairie ou en ligne !

“Vous ne trouverez jamais le temps de rien. Si vous voulez du temps, vous devez le créer.” (Charles Buxton)

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

2 thoughts on “Quand la reine chante, les abeilles dansent

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.