Parce qu’une mère peut se tromper.

Aujourd’hui, ma quatrième participation au Etre Mère, initié par BabidjiPetits Diables et RockandMom.
Pour moi, être mère c’est savoir s’affranchir des cadres établis.

Etre mère, c’est accepter qu’on peut se tromper, qu’on peut faire des erreurs. Moi j’ai souvent eu des doutes, des moments où j’étais perdue, où j’ai perdu confiance… Mais finalement, il y a des choses que je fais avec mon coeur et mon instinct de maman, des choses que je ne ferais pas autrement. Comme allaiter mon Girafon le plus longtemps qu’on le voudra tous les deux et quand il en a envie, comme le faire dormir avec nous pendant ses nuits encore si agitées, comme ne pas le laisser pleurer.

Cependant, je suis loin d’être une maman parfaite, et j’ai fait des petites erreurs! Dans la diversification de Petit Girafon… je lui ai donné un laitage de trop par jour pendant deux mois par exemple.

Ou je me suis souvent trompée en l’habillant… trop couvert, pas assez. Il m’est aussi arrivé d’oublier de lui changer sa couche et de ne m’en rendre compte que lorsqu’elle avait débordé. Quand il était plus petit, j’ai très souvent mal interprété ses pleurs, j’ai mis du temps à comprendre qu’il souffrait de coliques par exemple. J’oublie régulièrement de lui donner sa vitamine D. Je bouscule parfois trop son rythme déjà fragile. Et j’en passe…

Non, je ne suis pas une mère parfaite. Devenir mère m’a appris à accepter que je peux me tromper, que j’ai le droit de ne pas savoir et de faire des erreurs. Malheureusement, la société est dure avec les parents. Une maman devrait être une SuperMaman, une Super »Epouse » et une SuperMaitresseDeMaison… Un papa, un SuperTravailleur, un SuperPapa… La société voudrait nous enfermer dans des cases, et cela peut être oppressant.

Mais devenir mère m’a montré que le plus important c’est de faire les choses avec son coeur de maman, peu importe si cela va dans le sens des avis et opinions des autres, tant que son bébé est heureux et en bonne santé. Il m’est encore pourtant parfois difficile de ne pas me culpabiliser, mais petit à petit, au fil du temps, j’apprivoise cette maman imparfaite que je suis. Et je souhaite à chaque parent d’y parvenir.

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

4 thoughts on “Parce qu’une mère peut se tromper.

  1. C’est vraiment très dur d’être parent. Je ne suis pas parfaite non plus. Parfois je me disque j’aurai dù faire certaines choses autrement, il y a des choses que je regrette, mais j’apprend depuis bientôt 8 ans 1/2 le métier de maman ! Il y aura toujours quelqu’un pour critiquer l’autre. Moi même je peux critiquer certaines personnes, dans le sens où je ne suis pas d’accord avec elles. Si je pense que ça peut faife avancer les choses, je leur dis, sinon, je m’abstiens.

  2. Merci oh que je me reconnais notamment parce que je n’ai pas pu vraiment allaiter comme je le désirai tellement mon p’tit loup et que peut être que c’est du à une opération mammaire subit à l’âge de 17 ans culpabiliser et le levier souvent des mamans mais le papa n’est pas en reste effectivement l’important est d’écouter son coeur je suis 100% de ton avis et Bravo pour ton engagement de Maman tes doutes tes joies partagés…. A suivre avec plaisir Fabienne

    1. Pas évident l’allaitement… Souvent car on a les mauvais conseils, qu’on oublie de nous parler des pics de croissance, que les médecins n’y connaissent quasiment rien… Et puis l’allaitement c’est aussi lié à son histoire personnelle, parfois on ne peut pas, c’est trop compliqué ou son corps ne veut pas.
      Moi je ne pensais pas vouloir d’un allaitement long, mais maintenant c’est une évidence, même si ce n’est pas toujours facile de le faire comprendre à l’entourage!
      Merci pour ton gentil commentaire et plein de bonheur avec ton p’tit loup!

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.