Crèche, mon coeur de maman souffre.

Oui, nous avons une place en crèche, trois jours par semaine à partir de janvier. Demande faite il y a trois semaines, et quinze jours après le contrat était signé. Demande faite… à contre coeur.
C’est allé trop vite. J’étais tellement persuadée que je n’aurais pas de place dans cette crèche, que j’ai été surprise. En façade, j’ai dit que c’était bien. 
Et pourtant…
Depuis que j’ai signé ce fichu contrat… je rumine en permanence. Jour et nuit. Je pense à ces trois jours où je ne verrai pas mon Girafon que j’aime tant, à ces 22h par semaine.
A ces 96€ par mois qu’il va falloir payer, à ce travail que je vais donc devoir trouver pour pouvoir rentrer dans nos frais. 
J’imagine mon bébé d’amour luttant contre ce sommeil si capricieux, privé des bras rassurants de sa maman, de sa tétée câlin. Je vois son regard quand je le laisserai… 
On a beau me dire que même si l’enfant pleure, après il sera content de jouer avec ses copains… Ca ne change rien. On me dit que je pourrai prendre du temps pour moi, mais en fin de compte non puisque je vais devoir faire un boulot que je n’aime pas pour payer cette crèche.
Je sais bien que mon Girafon sera heureux de jouer avec d’autres enfants, mais ne peut-il pas le faire avec moi ? J’aurais aimé pouvoir ne le laisser que le matin… ou pas du tout.
Et le regard des autres me culpabilise. Les paroles aussi. Parce qu’il semble que c’est dans l’ordre des choses, qu’un enfant doit en passer par là, par la crèche ou la nounou. Parce que ce sera bon pour nous deux, comme ça on se détachera… 
Pourquoi est-ce si important de se détacher de son bébé, de son tout-petit qui a encore tellement besoin de sa maman? Pourquoi est-ce mauvais d’être « trop » fusionnel avec son petit?
Quand je vois comment est vécue et considérée la maternité dans d’autres cultures, je ne comprends pas pourquoi on veut tellement mettre à distance les parents de leurs enfants.
Mais j’entends tellement souvent que mon Girafon est sollicitant, que « ah bon il tète encore? », que « il est encore collé dans les jupes de sa mère »… que j’en viens à penser que j’agis mal…
Depuis que j’ai signé ce fichu contrat, ça m’obsède. Je suis terriblement mal. J’ai envie de pleurer, j’ai envie de partir ailleurs, de trouver une bonne excuse pour annuler cette inscription. Et qu’on me dise que c’est normal que j’angoisse, que ça va passer, que quand il y sera je tournerai en rond 3 jours mais qu’après ça passera… quoi qu’on puisse me dire, ça ne change rien.
J’ai cette boule dans la gorge, j’ai un noeud dans l’estomac. Je fais des cauchemars, des heures d’insomnies dans mon sommeil déjà compliqué. 
Mon coeur de maman souffre terriblement.. affreusement…
Je suis cette maman trop accrochée à son Girafon, cette maman qui rêvait de pouvoir accompagner son bébé à son rythme chaque jour et à chaque moment de la journée, cette maman qui n’avait pas imaginé faire garder son tout-petit par quelqu’un d’autre que ses grand-parents de temps en temps.
Au jour d’aujourd’hui, je suis cette maman déchirée et blessée, qui voudrait reculer le temps. Cette maman qui ne trouve aucun optimisme, aucun point positif à cette situation qui arrivera trop vite.
Mon coeur de maman souffre… et je ne sais pas comment je le panserai.
Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

18 thoughts on “Crèche, mon coeur de maman souffre.

  1. Coucou,
    Je n’avais pas vu ce post… vraiment, je comprend que ça soit difficile. Finalement, tu as eu ton agrément, donc Girafon n’ira pas en crèche?

  2. ma super maman 🙁 je n’aime pas savoir que tu es triste …
    Il est vrai que ce n’est pas facile pour toi car tu es tres fusionnel avec petit girafon , et ne culpabilise pas ne crois pas que tu fait mal … en vrai j’aimerai tant pouvoir ressentir cela . mon bébé bulle je l’aime plus que touuuuut au monde mais j’ai vraiment beaucoup de faciliter a la laisser garder meme si elle me manque que j’ai hate de la retrouver j’y arrive super bien et ca depuis son premier mois car j’avais pas le choix puis maintenant c’est meme un plaisir de la laisser a garder mais seulement quand j’en ai envie … tu sais aussi que j’ai passé une mauvaise periode et que petit a petit je sort la tete de l’eau . passer 1 an 24h sur 24h avec bebe bulle du jour au lendemain aller bosser dans un taff que je deteste ne plus voir son bebe ca fait couler ! mais sache que je te laisserai pas couler que je suis la si tu as besoin d ‘evacuer de pleurer de papoter mais surtout de rire ! ne baisse pas les bras ne crois pas que tu fera un boulot que tu aime pas tte ta vie … dit toi que tu va te battre pour faire ce que tu as tjr voulu faire moi je crois en toi !
    gros bisous ma maman mamouth

    1. Merci copinette 🙂
      C’est vrai que je suis très fusionnelle avec mon Girafon. Je le laisse maintenant, je commence… mais chez sa grand-mère, car j’ai confiance… et que c’est quand je le choisis, quand j’en ai besoin… Je n’y suis pas forcée.
      J’espère toujours et encore trouver une autre solution, je m’accroche à ça pour avancer et me dire que ça va aller.
      … et heureusement que je suis entourée de super mamans! <3
      Gros bisous ma copinette!

  3. Je ne savais pas que tu passais en commission pour ton agrément ? Je croyais que tu avais anuler ta demande ?! De toute façon, même si tu as une réponse négative, tu peux faire appel comme je t’en ai déjà parlé, et comme je l’avais fait pour moi. Avec le sale dossier que j’avais, je l’ai quand même obtenu en appel !
    Et sinon, pourquoi ne pas avoir pris une AM ? C’est plus sécurisant et plus cocooning. Bon, en tout cas, y a pas de raison que ça se passe mal en crèche. Il va découvrir autre chose …

    1. Oui, j’ai annulé ma lettre d’annulation…
      J’ai choisi la crèche car je ne me voyais pas confier mon Girafon a une ass mat (un paradoxe…). Mais en réalité je n’ai juste aucune envie de le faire garder, ni en crèche ni chez une AM… Tout comme je n’ai pas envie de recommencer encore la ronde de emplois précaires que je n’aime pas.
      Malheureusement, s’il y a bien une chose que j’ai compris c’est que ma vie professionnelle ne sera jamais celle que j’aimerais… il y en a à qui tout sourit de e côté là, je n’en fais pas partie tant pis.
      Lui s’adaptera certainement pas trop mal à la crèche… mais je sais que je le vivrai très mal… Mais c’est ainsi, je m’y résignerai!

    2. Ça se passe comment alors si tu as annulé ta lettre ? Elle va repasser chez toi ?Combien de visite as tu eu ? Juste un conseil, si jamais tu revois qqn ou que tu passes en commission d’appel, surtout, ne dis pas que tu veux faire ass mat pour pouvoir t’occuper de ton enfant. Ça ils détestent ! Il faut que ce soit une réelle volonté. Même si au fond, c’est pour être plus dispo pour nos enfants aussi. Va le plus possible dans leur sens et ne rentre pas dans le détail pour les nuits de ton loulou ou de l’allaitement à la demande car ils vont se demander si tu seras vraiment dispo pour les autres enfants que tu accueilleras et pas seulement pour le tiens. Enfin, si tu as besoin de conseil n’hésite pas !

    3. Et bien la même puéricultrice est repassée accompagnée d’une collègue à elle, il y a 10 jours. Mais l’entretien a été tendu car elle n’a pas apprécié que j’écrive au conseil général, qui lui a d’ailleurs transmis la lettre.
      Je lui avais déjà dit que ma motivation première c’était un réel intérêt pour les enfants… D’ailleurs elle m’avait dit qu’une place en crèche serait bien, j’ai fait la demande à contre coeur, je l’ai obtenu… et pendant le 2e entretien elles m’ont dit : « mais comment allez vous faire, votre fils ne va pas comprendre pourquoi lui va à la crèche alors que vous en gardez un autre? C’est peut-être pas une très bonne idée »… Faudrait savoir…
      Enfin… la date limite de réponse est demain, alors je vais âtre fixée.. mais c’est certain que ce sera un refus… car les mêmes choses négatives sont revenues… tant pis!

    4. Évidemment que ça ne va pas passer vu que c’est la même personne qui est venu ! Je trouve ça vraiment pas normal ! Si jamais tu vas commission d’appel, comme je l’ai fait (et j’ai obtenu mon agrément) reparles de ton projet, de ta motivation, que biensur si tu as ton agrément, ton fils n’ira plus à la crèche. Ça me paraît logique ! Quoique en formation, une des ass mat mettait son enfant à la crèche et elle gardait des enfabts chez elle ! On était un peu interloqués, même le formateur … si vraiment tu veux faire ça, ne lâche rien, ça en vaut la peine !

    5. Je ne ferai pas appel… car elles m’ont dit mot pour mot : « Vous avez de très bonnes connaissances professionnelles, on n’en doute pas, mais les deux points négatifs sont votre fils et votre maison »…
      Ca m’a profondément blessé… ma maison, je peux pas pousser les murs, mais je m’en fiche… Mais que mon fils soit un « point négatif » ça me heurte trop. Je ne veux plus jamais voir de puéricultrice chez moi.

      Et c’est elle qui m’a conseillé de demander cette fichue place en crèche pour que je puisse être plus disponible pour l’enfant gardé… j’ai écouté, essayé de mettre toutes les chances de mon côté… mais au final elle a du changer d’avis… J’en ai déduis qu’elle ne voulait tout simplement pas Maintenant j’ai juste envie de passer à autre chose, car je me rends compte que ça m’a touché plus que je ne le pensais.
      … et de trouver une solution pour cette histoire de crèche qui me mine.

      Merci pour ton soutien en tout cas 🙂

    6. Ah oui c’est elle qui t’a conseillé de mettre ton fils à la crèche ?! Strange ! A la limite une fois par semaine … ce quibme tue, c’est que ce sont des puéricultrice ou assistante sociale qui passent chez nous et qu’elles n’ont aucune réalité du métier d’ass mat au quotidien ! Et quand elles ne se contredisent pas … tu ne sais plus qui croire. En tout cas, je comprends ton état d’esprit et ta tristesse ! Quand j’ai eu mon refus alors que ça faisait au moins 3 ans que je ne pensais qu’à ça, et surtout en lisant les rapports, je me suis senrie humiliée, mauvaise mère ! Alors qu’au fond, on ne me reprochait rien en tant que mère. Quoi ?! Je suis si nulle que ça qu’on ne pourrait pas me confier des enfants?! J’ai reçu le refus en juin et je suis passée en commission debut août. Du coup, j’ai eu le temps de cogiter, de pleurer pendant des semaines et surtout de faire un plan d’attaque ! Je n’ai rien lâché ! Et au final je l’ai eu et j’ai été super heureuse dans mon boulot et les enfants et parents aussi !

  4. Merci pour ton commentaire 🙂

    Normalement mon dossier passe en commission la semaine prochaine, mais je pense que ça ne passera pas… Donc il faudra bien que j’accepte la situation… Pour l’instant c’est dur…

  5. Ton billet est très triste :'(, on sent bien que ce choix n’est pas tien et que tu en souffres terriblement… J’espère qu’une fois que Girafon aura fait ses 1er pas à la crèche que vous le vivrez bien lui et toi, mieux surtout pour toi…

    Puis-je être indiscrète et te demander pourquoi vous l’avez inscrit en crèche si tu n’en as pas l’envie??
    Bon courage à toi

    1. J’espère que l’agrément te sera accordé et que la puéricultrice ne te descende pas…
      Je comprends mieux pour la demande en crèche, c’est vrai que c’est assez rare d’avoir une réponse si vite et une place également…

      Je te souhaite sincèrement que vous y trouviez tous les deux votre compte, dur dur…

      *calin de consolation*

    2. En fait, je suis en attente d’un agrément d’assistante maternelle que je n’aurais pas c’est certain… je suis tombée sur une puéricultrice peu ouverte d’esprit et qui m’a dans le nez. Alors ça a tout remis en question… et fallait bien que je me rende à l’évidence, je vais devoir retrouver du boulot…
      Du coup, j’ai écouté les autres et j’ai fait cette demande en crèche. Je ne pensais pas que j’aurais une place… je pensais avoir le temps de réfléchir pour trouver une autre solution…
      Mais il fallait donner une réponse très vite, et on m’a dit oh c’est super, vas-y t’as de la chance…

      Mais voilà, tout ça je l’ai fait à contre-coeur… parce qu’il fallait le faire, parce que c’est apparemment ce que je devais faire.
      Je finirai bien par me résigner et me faire à la situation, mais pour l’instant c’est dur.

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.