Je suis cette mère égoïste

Aujourd’hui, ma deuxième participation au Etre Mère, initié par BabidjiPetits Diables et RockandMom.
Et je vais vous raconter cette mère égoïste que je suis.

Je suis cette mère égoïste

Je ne m’étais pas faite à l’idée que je devrais, après la naissance de Petit Girafon, retourner travailler hors de chez moi. J’étais certaine que cet agrément d’assistante maternelle on me l’accorderait, que je pourrais enfin donner naissance à ce projet que je porte depuis longtemps.
Mais les choses sont désormais différentes, et il me faut envisager autre chose…

Pourtant, je n’y arrive pas. En façade, je suis cette maman qui a accepté la situation, qui dit qu’elle va se renseigner pour une place en crèche, qui essaie de trouver ce qu’elle pourrait bien faire comme travail… mais au fond, je suis cette maman qui n’en fait rien, car la perspective de me séparer de son bébé m’anéantis.
Non, je n’ai pas choisi de vouloir être assistante maternelle seulement pour garder mon Girafon près de moi. J’ai un réel intérêt pour les enfants, j’ai toujours travaillé avec eux, et j’avais envie de proposer à un petit bout un accueil personnalisé et adapté. J’avais envie que mon bébé puisse profiter de sa maman tout en apprenant à la partager. C’était pour moi une manière de travailler, tout en n’ayant pas l’impression de travailler.

Devenir maman m’a rendue égoïste. Je ne peux pas accepter l’idée que quelqu’un passe plus de temps que moi avec mon enfant. Je sais que cela arrivera bien à l’heure de l’école, mais on n’y est pas. Je veux voir grandir mon Girafon, l’accompagner dans ses progrès, dans sa quête du sommeil.
Je ne peux pas imaginer que quelqu’un le laisse pleurer, car il ne sait pas s’endormir seul ou car il refuse de faire la sieste, ou bien parce qu’il est grognon. Il n’y a que moi qui ait droit de le laisser pleurer un peu quand je suis à bout. Car je m’en veux, car je ne trouve pas ça normal, car je ne pense pas qu’un enfant doive forcément en passer par là pour se construire.
Je veux continuer à l’allaiter, c’est une façon pour moi de le garder encore tout près de moi, de maintenir ce lien si particulier avec mon bébé qui grandit si vite… qui bientôt sera un petit garçon.

Alors, il ne faut pas croire… Le laisser chez MamieGâteau et PapyBricolo un après-midi ou une journée régulièrement, oui je le ferai. J’ai confiance en eux à 300%, et puis ce n’est pas tous les jours, toute la journée, toutes les semaines…
Oui, je laisse volontiers mes amies et la famille le porter, jouer avec lui.
Je ne suis pas non plus une maman possessive. Mon Girafon aime les gens, et il est loin d’être malheureux quand d’autres que moi le tiennent dans leurs bras! On n’est pas des sauvages non plus.

Mais oui, je suis cette mère égoïste qui refuse l’idée de faire garder son enfant. Qui ne peut pas envisager de ne plus voir grandir son bébé. C’est ainsi.
Il y a des mères qui sont faites pour aller travailler, qui profitent ainsi mieux de leur enfant après.
Pas moi.
Je suis faites pour être une maman 24h/24h.

Oui, je suis cette mère égoïste et je l’assume.

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

16 thoughts on “Je suis cette mère égoïste

  1. Ah… un bien bel article lu à deux jours de ma reprise… Je vais laisser mon tout petit de 3 mois à son papa pour quinze jours puis heureusement ce sera les vacances scolaires pour le retrouver encore un peu tout près de moi avant le grand plongeon chez l’assistante maternelle en janvier. Oui je suis un de ces mamans qui a besoin de repartir travailler pour mieux retrouver mon fils le soir mais j’avoue que j’ai une boule au ventre, j’aurai un grand vide les premiers temps je pense et un gros pincement au coeur quand il progressera et aura des premières fois avec quelqu’un d’autre que moi…

    1. J’espère que ta reprise s’est bien passée 🙂
      On n’est pas toute égale face à la conjugaison travail/maternité 😉
      Je fais partie des mamans qui ont besoin de travailler (je suis légèrement hyper active ^^) mais en étant collée à ses enfants lol
      En tout cas, je te souhaite que tout se passe bien pour toi, pour ton petit bout et que vous trouviez le bon équilibre 🙂
      A bientôt!

  2. Je suis aussi une maman égoïste ! Et j’assume !
    Quand j’ai annoncé à mon chef que je prenais un congé parental et mettais ma carrière entre parenthèses, il m’a juste demandé : « Pourquoi ? »
    Parce que selon moi, la meilleur nounou pour les enfants, c’est moi ! Leur maman !
    J’ai confiance aussi en mes proches.
    Le problème n’est pas de les laisser, je sais qu’ils sont bien entourés et occupés,
    mais ce qui me dérange le plus, c’est plutôt de ne pas les avoir avec moi…

  3. Je trouve ton témoignage très intéressant car je suis ton antithèse 😉 trop contente de pouvoir prendre le lrge après les 6 mois des filles (avant j’avoue j’en aurais été incapable !!! encore trop fusionnelle) et surtt je n’ai aucune patience avec les gosses alors ceux des autres o_0 … tellement heureuse de puvoir tomber sur des personnes si dispo pour mes filles (atsem, maîtresses etc.) et tellement admirative ! merci pour ta participation 🙂

    1. Je comprends absolument qu’on ait besoin de couper, en retravaillant!
      Chaque maman est différente et a des besoins différents 🙂

      Merci pour ton commentaire!

  4. Ah je ne m’attendais pas à ce type d’article 😉 Je pensais que tu raconterais plutôt le contraire, je ne te connais pas encore assez. Je te comprends tout a fait. Pour ma n°1 quand j’ai repris le travail j’ai passé pas mal de journée à me demander ce que je faisais là alors que ma puce était en nourrice et que je serais bien mieux avec elle. Mais voilà pas de congé parental pour la 1ere. Pour n°2 j’ai pris un mi-temps donc 2 jours de travail et le reste avec mes 2 filles, ça me convenait pas mal. J’ai recommencé pour n°3 la 1ere année 2 jours de boulot mais en plus avec papa qui complétait mon congé parental et donc je rentrais les midis pour l’allaiter encore mieux. Et Puis nous avons déménager alors j’ai pris mon congé parental à temps plein en pensant que j’allais m’ennuyé. Bb4 est arrivé et mon boulot ne me manque pas du tout mais absolument pas. Je serais contente de le retrouver quand Titi sera plus grand mais pour le moment je veux profiter d’eux et encore je trouve que je n’ai le temps de rien. Moi aussi je trouve que ça me fait du bien d’être à la maison et de les voir grandir. J’espère jusqu’au 3 ans de mon Titi au moins!
    Bon courage pour la suite et profite ils grandissent si vite!

  5. Oh que non pas égoïste juste Maman et envie de le vivre pleinement. J’ai eu le bonheur d’accoucher de lionceau en août dernier à l’aube de mais 40 ans. J’ai toujours été active mais là j’aurais plus qu’adorer bénéficier du congé parental. Mais au chomâge et avec un maigre salaire de mon amour et bien il faut se mettre en quête du boulot challenge supplémentaire s’il peut être dans mes valeurs et surtout avec salaire qui permettra de payer nounou (pas de place en crèche). Quand en plus je constate que les kilos ne sont pas encore tous partie pf pas cool pour l’estime de soi. Alors non pas d’égoïsme dans cette envie et j’espère que tout se passera pour le mieux dans ton merveilleux petit monde.

    Fabienne

    1. Merci pour ton gentil commentaire 🙂

      Pas de congé parental pour moi non plus… juste des aides de la caf qui finiront bientôt… donc une solution à trouver et j’espère qu’oon en trouvera une qui nous correspondra!

  6. J’aimerais trop l’assumer aussi bien que toi…!! En libéral, j’ai du retourner au cabinet, et mes collègues ayant des enfants dans les congrès sont pleines de joies (elles disent le bonheur de retourner au travail), leurs cabinets c’est aussi leur bb….Mais pas moi…Je suis triste de partir le matin et de savoir que quand je rentrerais il sera en pyjama prêt pour le pays des rêves…..et ça 4 jours sur 7..

    1. Comme je te comprends! Pour moi ce serait invivable, je ,ne supporterais pas de ne pas le voir… j’espère que je trouverai un équilibre…

      Profite bien de ton loulou dès que tu le peux!!!

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.