Je ne me sens pas enceinte #grossesse

J’ai comme un souci, si l’on peut nommer cela ainsi. Je suis à la fin de mon premier trimestre de grossesse et je ne me sens toujours pas enceinte. Certes, j’ai vécu (et pas forcément bien) les désagréments du début de grossesse qui m’ont bien rappelé mon état… mais c’est étrange… je n’ai pas l’impression d’héberger notre futur bébé, même si je l’ai vu à l’échographie.

Quand j’ai projeté ce deuxième enfant, j’imaginais vivre une grossesse plus sereine. Pour Petit Girafon j’avais détesté être enceinte, même si j’avais eu une grossesse relativement calme. Pour celle-ci, je me disais que sachant ce que c’est la grossesse, je ferais tout pour la vivre mieux. Malgré les horribles nausées, mon incapacité à m’alimenter tellement les dégoûts étaient importants… je savais que cela passerait. Je me répétais que ça irait, que ça n’était que la mauvaise passe de ce premier trimestre.

J’envisageais une grossesse la moins “médicale” possible. J’ai choisi un suivi sage-femme pour éviter de voir les médecins. J’ai choisi de nouveau la maternité où j’ai accouché pour Petit Girafon car ils accompagnent le souhait d’un accouchement physiologique, car ils encouragent l’allaitement. Je voulais me ménager du temps pour moi, pour me reposer, pour me ressourcer. J’étais optimiste et heureuse à l’idée de vivre une grossesse d’été, avec le soleil! Bref, je voulais vraiment vivre cette grossesse avec sérénité.

C’était sans compter sur ce diabète gestationnel qu’on m’a diagnostiqué à cause d’un taux 0,01 au-dessus de la norme. Sans compter sur le régime alimentaire auquel je dois me restreindre. Certes, il n’est pas trop strict, mais laisse peu de place à l’imprévu et à la gourmandise… très peu de place… Et sans compter sur la dictature de ces chiffres qui s’affichent sur mon dextro… Mes taux sont bons, même très bons, mais je dois m’astreindre à ce contrôle… 6 fois par jour me piquer le bout du doigt… Alors on me dit que c’est pas si contraignant, que ça va aller, que je vais m’y faire, qu’il y a pire, que je dois penser au bébé avant tout… Certes. Mais pour l’instant je le vis très mal. Je ne suis pas quelqu’un qui fait des excès répétés dans l’alimentation, mais j’aime ne pas me prendre la tête. J’ai mis des années à me sortir de mes troubles alimentaires… des années à cesser d’être obnubilée par le contrôle de ce que je mangeais… Et je sens bien que je marche encore sur un fil fragile… Alors cette situation me pèse. Mais je dois faire avec, et surtout ne pas trop m’en plaindre… J’ai le sentiment que ça paraît indécent de se plaindre de sa grossesse, donc je garde ça pour moi et j’essaie de garder le cap.

Mais voilà… Ca peut sembler dérisoire tout ça. Ca l’est sûrement. Cependant, moi, ça ne m’aide pas à me sentir enceinte… Pour l’instant la seule chose que je vis, c’est ma fatigue et le contrôle que je dois exercer sur mon corps par mon alimentation. Je n’ai pas de ventre… J’ai perdu 5kg… je suis encore plus plate qu’avant ma grossesse… Il est encore trop tôt pour que je sente ce petit être bouger en moi… C’est peut-être un genre de déni après tout? Mais un déni tout en sachant que je suis enceinte…

Et pourtant c’est dire si on le voulait ce deuxième bébé (et d’ailleurs on le veut toujours ^^)… Et je suis vraiment heureuse à l’idée d’agrandir la famille. Mais je ne sais pas… Pour l’instant, je ne parviens pas à me sentir enceinte. Je le sais. Sans le ressentir. C’est assez étrange. C’est aussi assez culpabilisant. On nous montre tellement partout l’image de la future maman épanouie, heureuse, qui ne doit surtout pas se plaindre car c’est la plus belle chose de la vie… J’en finis par me demander si je n’ai pas vraiment un souci. Et ce qui est assez difficile au final, c’est que si l’on éprouve le besoin de parler de nos états d’âmes, de ce fait de ne pas aimer être enceinte, de mal vivre ceci ou cela… on trouve très peu d’empathie en face de nous. C’est déconcertant et encore une fois très culpabilisant.

Je n’ai pas écrit cet article pour me plaindre, mais parce que j’avais besoin de partager ce sentiment étrange qui m’habite, cette incapacité à me sentir enceinte alors que ce bébé est tellement désiré. Je me dis que je ne suis peut-être pas la seule à vivre mal ma grossesse, à avoir du mal à l’investir… que je ne suis peut-être pas la seule à me sentir justement seule face à ça.

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

12 thoughts on “Je ne me sens pas enceinte #grossesse

  1. Etant enceinte de 18sg, je te comprends parfaitement. Après un premier trimestre = nausées, j’attaque le 2ème avec un diagnostic de… Diabète gestationnel.. Super… Mais bon pour le bien de tous les deux pas le choix! Je te soutiens très fort et te comprends car dans la même situation!
    Partage ta liste de régime et tes menus si cela ne t’ennuie pas!!
    Bisous et surtout bon courage

    1. Je t’envoie tout mon soutien aussi!
      Je partage déjà quelques idées sur mon Instagram, mais j’ai prévu quelques articles avec des recettes à IG bas que j’ai testée 🙂

      Merci beaucoup pour ton commentaire! :-*

  2. Je ne fais que lire et passer habituellement mais vivant quelque chose de similaire je ne pouvais que réagir. Je comprends tellement vos frustrations et incertitudes je suis moi-même dans mon 6e mois voir quasi 7ème de ma 2ème grossesse et pour les 2 diabète gestationnel détecté des le 1er trimestre et la joie de voir partir les chocolats de Noël loin de moi… (oui je suis chocoaddict) et autant pour ma 1ère grossesse je l’ai vécu aussi bien que possible autant là cela me soule et me frustre. Et de même je n est réellement prit conscience de ma grossesse que depuis peu même si pour ma part le ventre c est vite développé. En fait même si on c’est ce qu’il va arriver (et passer la journée la tête dans la cuvette je connais aussi pour ma part les nausées me suivent jusqu’au bout…) on est moins centré sur soi contrairement à la première fois même si l’envie en ai forte n’oublions pas que nous avons déjà un tit bout qui a besoin de nous et il a fallut que ma deuxième décide de faire de la zoomba dans mon ventre pour me dire ” ah si en fait je suis enceinte !!” et la encore même si je l’ai sentie plus tôt due moins j ai su que c’était elle je la sent moins souvent encore une fois parce que je suis moins centré sur ma grossesse. Due moins tout ceci est vrai pour moi peut-être un peu pour vous aussi. Pour le diabète la bonne nouvelle et que normalement si les résultats sont bons le diabétologue devrait proposer de ne faire le test que sur un repas par jour vers la 24ème semaine en changeant de repas chaque jour et la super nouvelle… Pas de poids post grossesse et donc une reprise de rythme pré grossesse plus vite et ça c est top. Du coup autant profiter encore à fond de mon enfant unique je me dis que tout ça et fait pour que je puisse préparer ma grande à ce bouleversement. Voilà pour ma part peu être un peu pour vous et surtout bon courage je sais combien on peu avoir des hauts et des bas avec les restrictions dues au diabète bon courage et bonne grossesse.

    1. Je vous remercie pour votre commentaire et votre témoignage.
      Vous avez totalement raison, on est beaucoup moins centré sur la grossesse pour une deuxième.
      J’ai du mal à me faire à l’idée de ce diabète gestationnel. Même si on fait ce qu’il faut, car c’est ainsi, c’est souvent frustrant et déstabilisant…

      Merci pour votre soutien, je vous envoie également beaucoup d’ondes positives pour cette grossesse et ses désagréments!

  3. Merci ton article me rassure…
    Enceinte du 2eme Ét en fin de premier trimestre aussi je n’ai toujours pas le sentiment d’être enceinte!
    Je n’apprécie pas du tout l’état de grossesse pendant lequel j’ai l’impression de ne plus me reconnaître. On ne mange pas ce qu’on veut, on ne boit pas ce qu’on veut, on ne fait pas ce qu’on veut…
    J’ai la chance de ne pas avoir de nausée mais je suis très fatiguée… Je ne décollerai pas de mon lit si je m’écoutais…
    Il n’y a décidément que des désagréments à ce premier trimestre sans aucune contre partie agréable!
    Bon courage, tu n’es pas seule

  4. Rassure toi pour ma dernière 4ème enfants je me suis senti enceinte qu une foi que bébé bouger j avais du mal avant de me dire que bébé était la le pire mon centre s arrondisait mais pour moi nn je me trouver pas ronde

    1. C’est fou comme finalement ça n’est pas aussi inné une grossesse… Que ce soit la première ou la 4e…
      Et avec l’image de la femme enceinte toujours heureuse et épanouie véhiculée par la plupart des médias parentaux, c’est pas facile, je trouve, d’oser dire qu’on ne se sent pas comme ça…
      Merci pour ton commentaire, ça me fait du bien <3

  5. coucou!!! Comme je te comprends , pourtant mon histoire n’est pas la même que toi, mais s’en rapproche. Moi je suis tombée enceinte du petit dernier sous pilule!!! bébé était là depuis 2 mois et demi sans que je le sache. J’ai fait un test de grossesse car j’avais un retard de règles en avril 2014 et j’avais eu 2 fois celles-ci en mars 2014. Donc pour moi impossible d’être enceinte…. et pourtant…. j’ai eu beaucoup de mal à accepter la nouvelle , j’allais avoir 36 ans, déjà deux grands enfants 9 ans et 12 ans, je ne me voyais pas retourner dans les couches, les biberons…. J’étais seule à la maison le jour où j’ai fait mon test, j’ai appelé mon mari en larmes, je n’ai pas bien pris la nouvelle…. pourtant ce petit être n’avait rien demandé, ce petit passager clandestin grandissait en moi et j’en avais même pas conscience. Après la prise de sang et la première écho le coeur battait déjà, mais je n’arrivais pas à réaliser. Je n’arrivais pas à accepter cette grossesse inopinée. Je n’avais aucun symptôme, j’étais en phase d’amaigrissement avec un régime draconien je ne voyais pas reprendre ces 22 kilos que j’avais durement perdus…. Mais bizarrement quand j’ai réalisé que bébé était là en moi, tous les symptômes sont arrivés…. le ventre a commencé à s’arrondir, les nausées…. et c’est quand je l’ai senti bouger pour la première fois que j’ai réalisé pleinement de la vie qui était en moi. Quand Lilian est né le 21 décembre 2014, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, car au début je ne voulais pas de cette grossesse, j’ai même pensé à l’interrompre…. et je m’en veux encore pour cela. Lilian m’ apporte énormément. J’ai trouvé grâce à lui l’équilibre qui me manquait.
    Voilà j’espère que mon histoire peut t’aider à te sentir un peu plus enceinte et moins seule dans ton isolement.

    1. Merci pour ton témoignage, cela me fait du bien d’avoir ces beaux retours…
      Cela n’a pas du être facile pour toi… Déjà quand une grossesse est “prévue” on n’est pas toujours prête à ce qu’elle nous réserve… alors quand elle s’invite sans prévenir…

      En tout cas je te souhaite juste beaucoup de beaux moments de bonheur avec tes enfants, et encore merci pour ton commentaire <3

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.