Cette semaine, c’est la Semaine Mondiale pour l’Allaitement Maternel (ou SMAM) dans de nombreux pays (en France ce sera en octobre… ne me demandez pas pourquoi ^^). C’est donc tout naturellement que je vais vous parler un peu de ce sujet qui me tient tellement à coeur. Je n’ai d’ailleurs qu’une seule hâte… remettre ça avec cette demoiselle qui va bientôt arriver! 🙂 Je vous avais parlé de ce choix qui pour moi relève juste de l’évidence (clic clic). Vous allez donc en entendre parler souvent 😉

Depuis le début de mon premier allaitement il y a 3 ans et 4 mois avec Petit Girafon, j’ai remarqué une chose… C’est qu’il règne une grande culpabilité autour de l’allaitement. Tout d’abord, il y a la culpabilité de la mère, de cette maman qui a peur de ne pas y arriver, qui se sent nulle si elle arrête pour quelque raison que ce soit, qui vit cela comme un échec. Et puis il y a un sentiment de culpabilité plus général.

C’est très courant qu’on lise, sur les réseaux sociaux notamment, que les partages d’articles parlant d’allaitement culpabilisent les mamans qui n’ont pas pu/voulu allaiter, alors même que ces articles ou études sont partagés à titre informatif. J’ai lu dernièrement qu’il faudrait arrêter de parler d’allaitement. Ah bon? Pourquoi? Les réactions sont souvent violentes et personnellement m’attristent… Alors, au 21e siècle il faudrait taire les informations vraies ?

J’avoue que j’ai du mal à comprendre pourquoi tant de mères se sentent comme agressées par les articles parlant d’allaitement maternel. Est-ce parce qu’elles ne se sentent pas totalement en accord avec leurs choix ? Je me pose réellement la question, car je n’ai pas la réponse. Je n’arrive pas à voir en quoi parler des bienfaits de l’allaitement aurait pour but de culpabiliser les mamans qui ont fait un autre choix (volontairement ou contraintes). Dire que le lait maternel est ce qu’il y a de meilleur est objectivement juste. La nature nous a conçues pour nourrir avec notre propre lait notre enfant, tout comme la vache produit un lait parfaitement adapté à son veau, la chèvre à son chevreau etc. Pour autant, le dire est-ce condamner les mères qui font le choix du lait artificiel ? Je ne crois pas. Montrer en quoi le lait maternel peut favoriser une meilleure immunité (j’ai bien dit “peut”… ce n’est pas une science exacte…), en quoi il peut protéger d’avantage les mères contre le cancer du sein… Est-ce pour culpabiliser les mères qui ne font pas le choix d’allaiter? Non. Je ne crois toujours pas.

Alors d’où vient ce sentiment collectif de culpabilisation dès qu’on cause allaitement, dès qu’on diffuse une information concernant l’allaitement ?

On trouve souvent les allaitantes un peu trop… enthousiastes, lorsqu’elles défendent leur choix. Oui c’est vrai que parfois on s’emballe un peu! Mais, dans une société où le lait artificiel est la norme de nourrissage des bébés… où l’allaitement est victime de nombreux préjugés, où les mères allaitantes sont sans cesse inquiétées et culpabilisées (poids du bébé par exemple), voire accusées (cf. allaitement long)… N’est-il pas important de lui redonner sa juste valeur? N’est-il pas important de diffuser des informations justes et qualitatives, de manière objective afin d’informer? … d’informer TOUS les publics, mères allaitantes et non allaitantes, futures mamans, mamans averties… Sous prétexte que cela culpabiliserait les mamans non allaitantes, il faudrait que l’allaitement reste “privé” et qu’on n’en parle pas, quitte à ce que les préjugés et les idées reçues continuent leur chemin sans encombre ?

Je pense que vous connaissez mon positionnement.

Je suis clairement pro allaitement, mais je ne suis absolument pas contre le lait artificiel. Je suis pour le choix de chaque mère. MAIS, je suis pour le choix en connaissance de cause. Je ne milite pas pour que toutes les femmes succombent à l’allaitement. Ce serait un non sens. Non, je me mobilise pour que chaque mère, que chaque future maman puisse faire son choix en ayant toutes les clés en main, en ayant eu accès à une information juste et vraie. Cela me semble tellement important! Non?

Je n’ai pas de réponse sur le pourquoi du comment il y a autant d’agressivité autour de l’allaitement… Au fond, je crois que je ne comprends même pas pourquoi il y a des débats. Des discussions oui, des échanges d’expériences… mais je comprends mal les polémiques… Je ne suis, malheureusement, pas certaine que cela cessera un jour.

En attendant, de mon côté, je vais continuer à diffuser des informations qui me semblent pertinentes 🙂

Suivez-moi!

Maud

Maman blogueuse pro allaitement, maternage et éducation positive, pratiquant l'instruction en famille. Rédactrice web et traductrice. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)