Contrôles IEF : 7 et 4 ans

Volontairement, je n’ai pas parlé de niveau scolaire, car en instruction en famille (IEF) cela n’a pas lieu d’être lors d’un contrôle. Et puis, si Tom suit un niveau CE1 à la maison, Elena elle, gravite de la MS au CP. Donc je ne parlerai pas ici, de niveau scolaire. Nous avons donc eu notre inspection, qui s’est très bien déroulée ! L’inspecteur de notre circonscription (qui est venu seul) est vraiment quelqu’un d’ouvert et de bienveillant, qui s’adapte sans problème et met à l’aise les enfants en quelques minutes. Il m’a remerciée pour les dossiers pédagogiques « très exhaustifs » (selon ses dires) que je lui avais envoyé. Il m’a dit que c’était vraiment une bonne base, et que cela lui facilitait les contrôles quand les familles envoyaient ce type de document.

Le contrôle a commencé avec Tom. Dans un premier temps, l’inspecteur a échangé avec moi. Il a regardé nos supports, qu’il connaissait bien pour la plupart, certains ayant été créé par des enseignant.e.s qu’il connaît. Il m’a même appris que les cahiers Jocatop que nous utilisons ont été créés pour les familles instructrices au départ, et qu’une famille du village d’à côté de chez moi a été l’une des premières à tester ces cahiers. Nous avons discuté rapidement de notre organisation. La discussion a été assez rapide car il avait déjà beaucoup d’éléments dans le dossier pédagogique. Il a pris quelques photos de nos supports, notamment de ceux qu’il ne connaissait pas.

Ensuite, il s’est tourné vers Tom à qui il a proposé plusieurs petits exercices. Cela a été fait avec beaucoup de bienveillance. Toujours dans la proposition, avec des encouragements et du renforcement positifs. L’inspecteur a su s’adapter lorsqu’il voyait que Tom ne comprenait pas bien le sens de sa demande, ou qu’avec le stress il perdait un peu ses moyens.

Voilà ce qu’il lui a demandé :

  • Lire quelque chose de son choix : Tom a choisi un livre de Sami et Julie. L’inspecteur lui a dit : « Ok c’est super ! Tu lis comme un champion ! ». Il ne lui a fait lire que deux pages, pour éviter de le fatiguer, mais j’ai senti Tom un peu ennuyé avec ça. Donc à la fin du contrôle Tom a souhaité lire la suite à l’inspecteur, qui a accepté avec plaisir.
  • Deux ou trois additions posées simples
  • Un peu de calcul mental adapté aux difficultés de Tom
  • Des petites devinettes et petits jeux mathématiques à l’oral
  • Dessiner carré/rond/triangle/rectangle
  • Ecrire quelques mots : phonétiquement, puis d’autres dont Tom connaissait l’orthographe
  • Expliquer ce qu’il connaissait sur l’eau : l’inspecteur lui a posé des questions sur le cycle de l’eau, Tom a su expliquer sans aucun souci… alors même qu’on n’a jamais vraiment travaillé ça ^^ En tout cas, pas de façon « scolaire ».
  • Il lui a également posé quelques questions sur les animaux, sous forme de devinettes, et par curiosité sur l’aquarium de son papa

Tout cela a été fait dans l’échange et l’écoute. Tout au long du contrôle, l’inspecteur m’a donné des petits conseils et des pistes à explorer, sans jamais que ce soit formulé comme des injonctions, mais plutôt comme une proposition d’outils en plus. C’était vraiment appréciable. Par exemple, il m’a dit que je pouvais petit à petit amener Tom à se détacher de ses « béquilles » en maths (boulier, frise numérique), qu’il en était capable si on y allait progressivement, par le jeu.

Il m’a donné le nom d’applications mathématiques : Mathies (qu’on peut mettre en français) et me les a montrées.

Il m’a aussi conseillé de jeter un oeil sur Eduscol, car il existe un tableau des progressions des élèves à l’école, par classe et par période (je n’ai pas encore pris le temps de chercher). Il a bien précisé qu’il n’avait pas à comparer le niveau d’un enfant en IEF et le niveau d’un enfant scolarisé (c’est illégal), mais que ça pouvait être un support pour moi, déjà pour me rassurer sur le « niveau » de Tom, car il est conscient que les parents instructeurs doutent souvent. Il a également ajouté que cela peut permettre de situer son enfant, au cas où pour X raisons, il devait y avoir rescolarisation. J’ai trouvé son approche respectueuse, il s’agissait d’un partage d’outils, pas de consignes à suivre absolument.

Il m’a aussi parlé du réseau canopé qui offre plein de petites vidéos gratuites pour travailler les fondamentaux. Je connaissais déjà, mais je l’utilise assez peu… Donc je vais prendre le temps d’y regarder de plus près !

Enfin, il a parlé à Tom d’une série de livres dont les héros s’appellent Tom et Elena et sont frères et soeurs. L’inspecteur s’est tourné vers moi en me disant qu’il a, lui aussi, un enfant de 7 ans, pour qui la lecture est encore très utilitaire et comme moi, il essaie de donner le goût de la lecture à son enfant 😉

***

Pour le contrôle d’Elena, cela s’est construit sur le même modèle. Nous avons d’abord discuté de ses supports à elle et de nos manières de fonctionner. Puis, il a fait plusieurs petits jeux avec elle :

  • Petits jeux mathématiques avec des jetons
  • Ecrire son prénom (elle a voulu écrire d’autres mots qu’elle connaissait aussi)
  • Ecrire en cursif (elle en avait envie)
  • Raconter un livre : il lui a demandé de choisir un album et de raconter ce qu’elle voyait sur le livre. Le but n’était pas de raconter l’histoire comme elle s’en souvenait, mais de raconter le livre.
  • Un peu de phonétique puisqu’elle a envie de lire et que nous avons commencé la combinatoire
  • Dessiner une princesse
  • Reconnaitre les chiffres jusqu’à 10
  • Des questions simples sur le schéma corporel

Rien de méchant et toujours avec bienveillance. Beaucoup d’encouragements. Ce temps de contrôle pour Elena a été un moment de partage encore une fois. L’inspecteur m’a donné des conseils, des idées de petits jeux. Il m’a dit de continuer à encourager Elena à manipuler… Elle préfère travailler sur fiches, donc il faut ruser pour qu’elle accepte que jouer c’est aussi « travailler » 😉 (et oui… elle aussi a ses rigidités ^^) Il s’est adapté, il a reformulé lorsqu’Elena ne comprenait pas sa demande, il a pris en compte sa fatigabilité.

Il m’a conseillé d’aller faire un tour sur le site Apprentilangue, qui est vraiment très intéressant ! Ce site propose des ressources gratuites, très bien faites, pour travailler le vocabulaire avec les enfants de maternelle.

Il m’a enfin redirigé vers Eduscol, car on y trouve plein d’idées, notamment pour la découverte du monde, avec des vidéos etc.

La seule chose qui m’a questionnée, c’est qu’il m’a dit que je lisais des histoires un peu trop complexes à Elena, et que pour travailler le séquentiel et la compréhension de texte, il était plus adapté d’utiliser des histoires du type « Petit Ours Brun »… Je n’en suis pas très convaincue ! Donc je vais continuer à lire des histoires « compliquée » 😉

***

Voilà ! Ce fut assez intense pour moi, mais j’ai été vraiment soulagée que cela se passe si bien. L’inspecteur est parti en félicitant les enfants, et en m’adressant un : « Et Bravo à maman ! Parce que c’est du sport ! » C’est pas grand chose, mais ça fait du bien. Lors de ce contrôle, à aucun moment notre manière de travailler n’a été remise en question, ni nos supports. J’ai reçu ses conseils comme des conseils et non des injonctions. Il m’a dit, avant même que le contrôle commence que de toute façon les avis seraient favorables car il voyait bien qu’une instruction était donnée, et m’a confirmé les deux avis favorables à la fin des contrôles.

Nous avons de la chance, car malheureusement, les contrôles ne se passent pas toujours aussi bien, avec autant de respect.

Une bonne chose de faite ! Maintenant on va ralentir un peu le rythme et terminer tranquillement notre année plus sereinement !

Pour ceux et celles que ça intéresse, voici mes articles en lien avec nos supports :

Et vous pouvez retrouver tous mes articles en lien avec l’IEF dans la catégorie IEF 😉

Contrôle IEF

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

4 thoughts on “Contrôles IEF : 7 et 4 ans

  1. L’inspecteur a vraiment l’air très chouette et à l’écoute, c’est top ! J’imagine que ce n’est hélas pas le cas partout.
    J’espère que l’IEF aura encore de beaux jours devant elle 🙂

    1. Malheureusement, ça ne se passe pas toujours aussi bien, et dans certaines circonscriptions, les inspecteurs sont clairement hostiles à l’IEF…
      Même si c’est bien mal parti, j’espère aussi que l’IEF aura encore une chance de rester la belle aventure qu’elle est… 🙂

      1. J’espère aussi ! Ce n’est pas ce que j’ai choisi pour mes enfants mais tout le monde devrait avoir le choix, l’école ne peut s’adapter à tous les profils d’élèves et pour certains ne pas y aller c’est bien mieux.

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.