(Illustration: Fanny Meyer)

Les gens se demandent souvent pourquoi des mamans font le choix de l’allaitement maternel long… Moi je me demande surtout pourquoi certains sont choqués, voire contre… C’est vrai, pourquoi être contre ce qui est naturel?

On sait que le sevrage naturel intervient entre 24 mois et 6 ans, ce qui laisse une bonne marge! Et puis, il faut être honnête, peu d’enfants, mêmes s’ils évoluent tous à un rythme différent, sont encore pendus au sein de leur mère à 6 ans. Mais bon, sur la toile, les blagues pas drôles fleurissent facilement dès qu’on aborde cette thématique de l’allaitement long (n’est-ce pas Calico Mom?)

J’aimerais bien comprendre pourquoi vous êtes choqués? Pourquoi vous êtes contre? Pourquoi vous ne comprenez pas ce choix? Parce que soyons un peu logique… Le veau boit du lait de vache, l’agneau du lait de brebis, le poulain du lait de jument… il est donc normal qu’un bébé humain boive du lait d’humaine non?

Alors, vous me direz peut-être qu’à partir d’un certain moment, ce n’est plus nourricier… Oui et non. Si je prends l’exemple de Petit Girafon, 14 mois… il ne prend pas de petit déjeuner, seulement sa tétée, et cela lui suffit. J’imagine donc que c’est parce que ça le nourrit. Et je préfère largement lui donner mon lait, plutôt qu’un grand bib de lait en poudre bourré d’huile de palme ou de lait de vache plein d’antibio et de caséine. Oui, je préfère lui donner MON lait, le meilleur quoi. 

C’est vrai aussi que parfois il tète pour se rassurer, pour s’apaiser, pour s’endormir.. mais où est le problème concrètement? Car à côté de ça, il n’a besoin ni de doudou, ni de sucette, ni de son pouce… et je vous rassure il est loin d’être pendu toute la journée à mes nénés.

Quand je lis des commentaires du style : “C’est à la mère d’initier le sevrage”, “ça les rend trop dépendant de leur mère”, “c’est malsain”, “c’est aux parents d’imposer une limite” ou encore d’autres bien plus violents, et je vous épargne quand Oedipe se mêle de la partie… et bien quand je lis tout ça, ça m’énerve un poil. Car NON, un bébé allaité longtemps n’est pas plus dépendant ou moins autonome qu’un autre. NON ce n’est pas forcément aux parents de mettre le olà, les enfants sont “programmés” pour s’arrêter! Faut pas non plus prendre les cas particuliers que les médias adorent mettre à la une pour des généralités! Bien sûr qu’un enfant de 8 ou 10 ans allaité ce n’est pas normal, que c’est même malsain. Mais c’est rare! Et en général la mère a des soucis psychologiques, car elle n’a pas écouté les besoins naturels de son enfant qui a très certainement enclenché de lui-même son processus de sevrage… mais sa mère l’a empêché de se sevrer. Bref. Ce sont des cas très isolés, et qui pour moi n’ont plus rien à voir avec un allaitement maternel naturel.

Cependant, si vous vous demandez vraiment pourquoi on fait le choix de l’allaitement maternel long, je vais vous dire qu’elles sont les raisons pour lesquelles je l’ai fait. Parce que mon grand bébé en a encore besoin, parce que mon lait est ce qu’il y a de meilleur pour lui, parce que j’ai refusé de lui donner des bibi de lait industriel, parce que ce contact particulier est un héritage précieux pour lui, parce que je lui construit des défenses immunitaires, parce que ce sont des moments uniques. C’est égoïste? C’est moi qui en ait besoin plus que lui? Non.

On critique souvent les mamans qui allaitent longtemps… Mais vos bébés, vos grands bébés, prennent encore un bib de lait le matin, voire aussi le soir non? Bah nous on allaite. Au final ça revient au même, ils boivent du lait, simplement ce n’est pas le même!

J’allaite depuis 14 mois, et je n’ai pas l’intention d’arrêter tout de suite. Je m’étais mise une limite à 24 mois, mais plus le temps passe et plus je pense sérieusement au sevrage naturel. J’aime allaiter, pour moi ce n’est pas une contrainte, je ne me sens pas esclave de mon enfant. Et Petit Girafon est un bébé hyper sociable, qui adore la compagnie d’autres enfants, qui est capable de jouer seul, qui est curieux de tout, qui aime beaucoup beaucoup sa maman, mais qui peut rester un après-midi chez ses grands-parents sans un pleur et sans réclamer le sein (sans boire de bib en substitution non plus).

Au final, je ne comprends même pas pourquoi on parle d’allaitement maternel “long” ou  d’allaitement prolongé. On devrait juste dire “allaitement” tout court.

N’allez pas croire que par cet article je condamne les mamans qui donnent des biberons, non. Je respecte les choix de chacun, mais comme il y en a qui ne savent pas respecter les choix des autres, qui adorent faire leurs langues de vipères tout en n’y connaissant rien, et bien je pousse un petit coup de gueule.

 

allaitement maternel long

Maud
Suivez-moi!

Maud

Maman blogueuse pro allaitement, maternage et éducation positive, pratiquant l'instruction en famille. Rédactrice web et traductrice. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)