C’est un très beau thème que nous propose Agoaye cette semaine, que je suis plutôt contente de traiter en ce jour de mes 26 bougies ^^ C’est un thème assez large et surtout plutôt intime je trouve. On peut croire en beaucoup de choses… en un (ou plusieurs) dieux, en l’amitié, en l’amour, en l’humanité, en la science… De mon côté deux choses me meuvent… Je crois en la vie et en l’être humain. Oui, je sais, cela peut paraître difficile à comprendre pour le deuxième cas, mais je vous expliquerais pourquoi!

Tout d’abord, oui, je crois en la vie. Optimiste de nature, même si les coups durs m’atteignent et blessent ma vie quotidienne, j’ai foi en la vie et cela me fait aller de l’avant en toutes circonstances. Parfois, la vie nous fait enrager, nous paraît injuste, souvent on a l’impression de tourner en rond, de vivre en sous-marin sans réussir à remonter à la surface. Pourtant j’estime que la vie vaut le coup d’être vécue, que c’est une chance… à nous de “l’utiliser” au mieux.

Ensuite, aussi difficile que cela puise paraître, oui je crois en l’être humain. J’ai bien conscience qu’il n’utilise pas son intelligence à bon escient la plupart du temps… “l’intelligence qu’on nous avait donné était un beau cadeau empoisonné” (Les Cowboys Fringants – Plus Rien)… qu’il détruit tout et s’auto-détruit. Pourtant, il est aussi capable de belles choses et d’empathie. Et même si ça n’est finalement qu’à l’échelle individuelle et non à celle de l’humanité, une goutte d’eau peut finir par faire avancer le monde. Si je ne croyais pas en l’être humain, j’aurais renoncé à devenir mère. Mais j’y crois, et j’espère pouvoir transmettre à mon Girafon et ses (peut-être) futurs frères et soeurs des valeurs importantes comme le respect et la tolérance. J’espère pouvoir les rendre sensibles au sort de notre chère planète, j’espère leur donner les clés pour être capable d’empathie et d’écoute.

C’est peut-être un peu utopique, je ne sais pas, mais ça me fait cheminer chaque jour. Croire que je ne suis pas venue au monde pour bousiller ma vie à être malheureuse me donne la force de surmonter les périodes difficiles et de cueillir le bonheur, même quand ça va moins, même si on ne roule pas sur l’or. Cela me permet de revenir à l’essentiel. Et croire en la bonté et au côté positif de l’être humain… et bien cela me permet simplement de m’améliorer, de tenter d’être une personne meilleure chaque jour, et d’essayer de montrer un exemple pas trop mauvais à mon Girafon.

Et vous, en quoi croyez-vous?

Suivez-moi!

Maud

Maman blogueuse pro allaitement, maternage et éducation positive, pratiquant l'instruction en famille. Rédactrice web et traductrice. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)