Mon blog et moi en 2018

Tout d’abord…

Bonne année !

Je vous souhaite que cette nouvelle année soit positive et pleine de jolis moments, qui sauront mettre du baume sur les moments plus difficiles <3

L’année 2017 a été riche pour moi. Il y a eu des bons moments, des moins bons… cela fait partie de la vie. Emotionnellement, ça n’a pas été une année si simple… je sens que la faille est ouverte en moi, et 2018 va être l’année où je soigne mes maux. J’ai besoin d’aller enfin mieux.

Concernant le blog, j’ai été assez active en 2017. Je m’y suis sentie bien, j’avais envie d’écrire, de partager avec vous ! Pourtant, la fin d’année a aussi signifié mon éloignement des réseaux sociaux (je vous en reparlerai prochainement) et de la blogosphère. Je ne m’y sens pas à ma place. Enfin non… en fait, je n’ai pas envie de m’y faire une place. Grâce à ce petit blog, j’ai eu la chance de pouvoir faire de belles rencontres, virtuelles pour certaines, mais qui ont débouché sur de belles amitiés. J’ai pu faire la connaissance de personnes en qui j’ai entièrement confiance. Mais il y a tout le reste.

Toute cette superficialité… toutes ces paillettes et ces licornes par devant, et les langues de vipères par derrière. Il y a cette course à la plus grosse… Les jalousies, les coups bas… Et ça me dérange profondément. Aux débuts du blog, je me suis souvent laissée toucher par des histoires… sauf qu’au fil du temps, j’ai pris conscience que ce blog, c’est un loisir. Quelque chose comme une passion. Mais je n’y joue pas ma vie, je ne la gagne pas avec non plus d’ailleurs. Et il est hors de question que ce que la blogosphère peut dégager de négatif impacte sur ma “vraie” vie.

Parce qu’elle est là ma vie. Avec mes tornades d’enfants, à leur courir après dans les feuilles mortes. Elle est quand je passe une heure au téléphone avec ma maman ou une amie. Elle est quand je reçois un message privé d’une copinaute. Elle est dans mes projets. Elle est dans ce reflet dans le miroir. Et encore tant ailleurs.

Mais elle n’est pas sur facebook. Elle n’est pas sur la toile, sur le blog. Et j’en ai eu marre que tout se mélange. Marre des regards, des paroles parfois blessantes de gens qui finalement ne connaissent rien de mon quotidien et de ce que je suis, sauf ce que je peux parsemer de ci, de là. C’est assez contradictoire, car ayant un blog, je m’expose forcément. Pourtant, je ne le vis pas pareil. Ici, sur le blog, ou sur la page du blog… il y a beaucoup de bienveillance et de tolérance. Et je vous en remercie pour ça. Ca n’est pas vraiment le cas dans la blogo en général, surtout la sphère parentale… enfin, peut-être ailleurs aussi, mais c’est la seule que je connaisse vraiment.

Bref.

J’ai commencé à m’éloigner de tout ça. Et ça me fait un bien fou. Je garde le positif, le reste je n’en veux pas. Du coup… quelle direction prendra le blog pour cette année ? Il va continuer doucement mais sûrement à évoluer en même temps que moi. Je vais certainement, encore tendre à réduire le nombre de partenariats… organiser moins de concours aussi. Ca, c’était déjà le cas en 2017. Cela se confirme pour 2018. Ca ne me fait pas vibrer, ce n’est pas ça l’âme de mon blog. Ce qu j’aime, c’est poser des mots ici, parfois des maux. Partager avec vous des coups de coeur, des petites tranches de vie, mes coups de mou aussi. Ce que j’aime c’est lire vos mots… c’est aussi quand vous me dites que ce que j’écris vous parle. C’est quand on échange des conseils, qu’on s’envoie des ondes positives.

Ce n’est pas mon compteur de pouces bleus qui s’affole. J’y accorde de moins en moins d’importance. Ca m’est égal. A quoi bon avoir des milliers et des milliers de personnes qui me “suivent” sur facebook… si ce n’est que pour les concours ? Si c’est pour n’avoir aucune interaction ? Je préfère garder ma petite communauté très honnêtement.

Il est un peu tout décousu cet article… un peu à l’image de mes pensées, de mon esprit vagabondant ^^ Tout ça pour dire qu’en 2018 j’ai envie d’encore plus d’authenticité et de simplicité. J’ai envie de revenir à ce qu’est l’essence même d’un blog pour moi : écrire.

Suivez-moi!

Maud

Maman multi-casquettes, un brin écolo et pratiquant l'instruction en famille. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

10 thoughts on “Mon blog et moi en 2018

  1. Merci pour ton article et je te souhaite une très belle année 2018, inspirante et joyeuse.
    Je t’avoue que je ne me sens pas en difficulté face à la “blogosphère”. Certainement parce que je suis assez distante finalement, et que je me focalise sur mes écrits, mes vidéos, les livres…
    Peut-être aussi que le fait de ne pas autant m’engager auprès de la “blogosphère” m’épargne … Certes, mon blog ne grandit pas autant qu’une blogueuse qui s’investit dans le réseau. Mais ce n’est pas grave.
    Comme toi, je cherche le plaisir d’écrire et l’authenticité des relations, des échanges. Je préfère une centaine de personnes qui s’éclatent et interagissent, que des milliers qui ne se manifestent jamais. Cette année, comme 2017, j’organise donc des rencontres pour humaniser toujours plus les échanges. Donc je te souhaite, tout comme je me le souhaite, une année 2018 riche d’échange et de rencontres 😉
    Aurélie

  2. Bonjour Maud et très bonne année à vous !
    Je vous lis depuis plus d’une heure et c’est une joie! Merci pour tous ces articles qui me motive à continuer mon train de vie. J’allaite mon fils de 11mois nuits et jours et…je cododote et…je suis épuisée car il a un sommeil légé, il dort peu…enfin peu d’heures d’affilée.
    On pense à l’instruction à la maison aussi mais je suis un peu isolée dans la vie…
    Je commence à sérieusement douter de tout…
    Je souhaitais vous demander à quelle âge vous avez pu laisser votre enfant faire une sieste sans être avec lui. (Mon bébé s’endort qu’au sein et tète parfois durant toute sa sieste).
    Je vous souhaite plein de bonheur pour cette année. Et que votre m3 soit salutaire!
    Avec toute mon affection.
    Marlou

    1. Bonjour !

      Merci pour votre petit mot et votre confiance 🙂

      Alors… mes deux enfants sont vraiment très différents… Mon aîné.. le plus exigeant en terme d’allaitement… n’a dormi sans tétée qu’à 30 mois… il a cessé les siestes à 15 mois… Ma solution c’était de le faire dormir sur le canapé ou sur un matelas au sol dans le salon. Il sentait ma présence et dormait mieux… mais il a toujours été un petit dormeur. Il a bientôt 5 ans, et se couche tard, mais dort désormais 8 à 10h… c’est le bonheur ^^ (même s’il reste un petit dormeur)

      Ma fille… c’est plus facile. Elle a 17 mois, tète encore parfois la nuit… s’endort en général avec une tétée pour la sieste et la nuit, mais ensuite arrive à enchainer des heures de sommeil correctes. Et elle est tout à fait capable de s’endormir avec son père ou même sa grand-mère.

      Pourtant j’ai fait tout pareil avec mes deux enfants… allaitement à la demande nuits/jours… cododo, portage etc. Mais je crois sincèrement que certains enfants ont des besoins affectifs plus intenses… C’est épuisant pour nous, parfois on n’en peut plus et c’est normal. Mais tout ce qu’on leur donne quand ils sont si petits, c’est une richesse. Quand ils seront prêts, il se détacheront un peu de nous, confiants <3

      Pour ce qui est de l'IEF. J'étais assez isolée aussi, mais sur facebook je me suis rapprochée d'un groupe d'IEF et j'ai ainsi pu faire des sorties et des pique-niques. Nous avons développé des affinités avec certaines familles, et nous nous voyons régulièrement désormais. Ayez confiance en vous... vous ne risquez rien à essayer, et rien n'est jamais définitif, que ce soit l'IEF ou l'école 🙂

      Je vous souhaite une année 2018 pleine de jolis moments, prenez soin de vous <3

  3. Merci pour ces mots Maud, et belle année à toute ta belle famille ! Je te comprends complètement et tu as bien raison. Va à l’essentiel, ce qui est le plus important pour toi et te fais du bien.
    Beau cheminement pour toi en 2018 et à très vite

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.