3 mois. Déjà…

Ca y est mon Petit Girafon d’amour a 3 mois. Comme ça passe vite…

Il en a franchi des étapes en 3 mois mon Bébé adoré…

Tout d’abord, ça a été 3 mois de grands bouleversements. Il nous a fallu apprendre la vie à trois et comprendre qu’il ne serait pas facile de conjuguer vie de couple et vie de parents. Il m’aura fallu faire face aux doutes et à la culpabilité, aux angoisses et à la responsabilité. J’aurais aussi souffert de la solitude parfois et de l’épuisement.

Mais ça a surtout été 3 mois d’amour intense.

Ensuite, ce sont 3 mois d’allaitement. Un allaitement réussi dont je suis fière. Certes, il y a eu des moments de grande fatigue où j’ai été influencée, où j’ai acheté du lait Relais qui fut un échec, où j’ai douté, où j’ai tenté de tout contrôler. Finalement, il m’aura fallu ces 3 mois pour être en paix avec mon allaitement, que je choisis et persiste à vouloir à la demande. Alors, il y a des jours où Girafon tète toutes les 3h et il y a encore des jours inexpliqués où il tète toutes les 2h. Mais désormais, je respecte ses besoins et je prends les choses comme elles viennent.

Et si j’ai hâte de lui faire découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles textures dans quelques mois, je n’en ai pas pour autant envie de stopper cet allaitement.

Je dirais encore, 3 mois de cododo, devenu à temps partiel depuis 15 jours. 3 mois de besoins intenses, de portage, de câlins, de douches prises en 1 minute chrono, de tours en poussette ratés, de sourires, de rires, de jeux… d’AMOUR!

Oui, j’ai un Girafon épuisant, qui me demande d’être une maman à 300%, car il dort peu et demande beaucoup d’attention. Et il m’aura fallu 3 mois pour vraiment devenir maman et pour être sereine avec mes choix, pour me faire un peu confiance. Il aura fallu que je vive l’épuisement et le découragement, que je pleure et que je doute, pour enfin arrêter de me culpabiliser et d’écouter tout ce qu’on me dit.

On vit au jour le jour, parfois les journées sont dures, parfois c’est un vrai bonheur. Il y a, et il y aura encore des moments de fatigue et d’énervement.

Mais le plus important, on construit notre bonheur depuis 3 mois, brique par brique on bâtit notre famille comme on peut, en profitant de chaque instant.

Voilà, les mots sont bien peu pour exprimer ces 3 mois de vie de parents. Un mot seulement me vient à l’esprit assez fort pour cela… AMOUR.

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

Be the first to reply

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.