Un an à cette heure précise

21h21. Il y a un an, à cette heure précise tu venais au monde… après 28 longues heures d’attente. Des heures de faux travail, des contractions non douloureuses. Mais tout allait bien. Tu prenais ton temps malgré mon impatience. Au moment de pousser, j’étais épuisée, toi aussi. Un petit coup de pouce de la ventouse et te voilà sur moi. Enfin. C’était tellement réel et à la fois si étrange… Ma première pensée a été : “Oh mon dieu, il a le nez de son père!”. Oui, tu étais et tu es ton papa tout craché.

Tout le monde s’inquiétait alors ton papa est allé envoyer une bonne dose de messages, pendant qu’on t’installait contre moi pour ta première tétée. Longue… très longue. J’avais envie de retourner dans notre chambre. J’avais envie de partir de cette salle d’accouchement et la position très inconfortable dans laquelle j’étais sur ce lit dur. Et j’avais faim! On a enfin rejoint notre chambre a minuit passé, ton papa était rentré dormir à la maison. J’ai mangé un peu, puis me suis endormie. J’ai été dérangée toute la nuit par les sage-femmes, les puéricultrices, les auxiliaires… car il fallait absolument te faire téter toutes les 3h. Je n’y connaissais rien, j’ai fait ce qu’on m’a dit. Je sais pour ton futur frère ou soeur que je ne le ferai pas. Un nouveau-né ne se laisse pas mourir de faim, j’en suis convaincue!

Mais, j’ai apprécié cette maternité, l’accompagnement que j’ai eu. Je ne garde pas un souvenir particulièrement ému de mon accouchement. Pour moi ce n’était qu’une étape pour te voir, te rencontrer enfin. J’ai beaucoup pleuré les jours suivants en te regardant, y croyant à peine d’avoir mis au monde un bébé, un si beau petit garçon… mon amour de bébé. Tu étais si calme, tu dormais si paisiblement… rien ne laissait présager la tempête qui s’annonçait au retour à la maison!

12 mois. Un an.

Tu ne fais toujours pas tes nuits, non. Et tu dors toujours avec nous. Et alors? A côté de ça tu es un bébé si sociable, qui sait jouer seul pendant de longs moments. Tu es curieux de tout, tu aimes jouer, tu aimes encastrer des choses, tu aimes regarder les livres, tu touches à tout!… Tu es un bébé plein de vie, un bébé bonheur, parfois un peu râleur.

12 mois. Un an. C’est aussi un bel allaitement qui continue encore.

 

Et moi, ta maman j’ai tellement changé, tellement évolué. Comment aurais-je pu imaginer que j’allais devenir cette maman maternante? Cette maman qui profite de chaque instant? J’ai appris à vivre au jour le jour, à prendre les choses comme elles viennent. J’ai appris à me connaître et à me faire confiance. Mon seul regret ce sont tes trois premiers mois, où j’étais dépassée et culpabilisée par les conseils des uns et des autres, ces mois où j’ai cru que tout était de ma faute, que je m’y prenais mal avec toi… c’était avant de comprendre que chaque enfant, chaque bébé a sa personnalité propre et que tu étais différent, que ton sommeil ne serait jamais facile.
Voilà… il y a un an à cette heure précise tu chamboulais nos vies pour les remplir d’amour. Il y a un an, nous devenions une famille.

Suivez-moi!

Maud

Maman multi-casquettes, un brin écolo et pratiquant l'instruction en famille. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

15 thoughts on “Un an à cette heure précise

  1. Oh le joli billet, un an c’est un sacre anniversaire un mélange de fierté et de nostalgie qui nous ramène toujours à cette fameuse journée, et cette première année est toujours bouleversante pour la femme qui devient maman, tellement forte, heureuse mais bouleversante
    <3

  2. un an … ca passe vite, tu es une maman formidable tu peu etre fiere de toi. je souhaite encore et encore un joyeux anniversaire a ce magnifique bébé que emma aime tellement ainsi que ca maman <3
    au passage évite les articles comme celui ci je pleure comme une vache qui pisse en te lissant ! <3

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.