Organiser l’espace de travail de son enfant DYS

Mon deuxième article chez Pass Education concernait encore les troubles DYS. Cette fois-ci, je propose quelques astuces pour organiser un espace de travail efficace pour son enfant. Il suffit le plus souvent de petits aménagements pour éviter les pertes de temps liées au matériel qui tombe, aux cahiers ou manuels qu’on ne retrouve pas etc.

Offrir à son enfant un espace de travail clair, peu encombré et adapté va lui permettre de travailler plus efficacement. C’est d’autant plus vrai pour les enfants DYS chez qui on retrouve très souvent des soucis d’organisation.

Si vous souhaitez lire mon article, je vous invite à le faire ici : http://www.pass-education.fr/organiser-l-espace-de-travail-de-son-enfant-dys/

Et s’il vous plaît, n’hésitez pas à le partager 😉

Y a t-il des parents d’enfants DYS qui me lisent ?

Quelles sont vos astuces pour aider votre enfant à organiser son espace de travail (IEF ou non) ?

S’il y a des petits trucs auxquels je n’ai pas pensé, n’hésitez pas à me le dire en commentaire ! 😉

Si cette thématique vous intéresse, vous pouvez aussi lire mon article “Avantages de l’IEF lorsque l’on a un enfant souffrant de troubles DYS” !

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

3 thoughts on “Organiser l’espace de travail de son enfant DYS

  1. Bonjour,

    La couleur par matières, c’est une bonne idée.

    Attention les besoins sont très différents d’un dys à l’autre !

    Le meuble à tiroirs, c’est juste une catastrophe pour un grand nombre de dyspraxiques 🙁 En effet, c’est un geste complexe, or l’enfant dyspraxique éprouve des difficultés à automatiser les gestes. Face au meuble à tiroirs, il se trouve en difficulté. Mieux vaut utiliser des casiers superposables.

    Idem, la trousse à velcro peut être une mauvaise idée pour l’enfant dyspraxique car il faut parvenir à la fixer et la défixer, mieux vaut un pot à crayon.

    Bonne journée

    1. On m’a déjà fait remonter quelques remarques… Pour le tiroir, je ne suis pas consciente du souci, car je ne le vis pas… Mon père, mon frère et mon fils sont dyspraxiques et n’ont aucun souci avec l’utilisation des tiroirs. Cependant, du coup, j’ai aussi proposé dans l’article l’utilisation de bannettes colorées. Pour la trousse, c’est une astuce soufflée par la psychomotricienne qui suit mon fils. Le problème du pot à crayon, c’est qu’il finit inexorablement sa course par terre, en tout cas chez nous… tout comme la trousse d’ailleurs ^^
      Mais, je conçois que d’un dyspraxique à l’autre, les difficultés peuvent être différentes et j’aurais sans doute du d’avantage creuser et différencier selon les troubles 🙂

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.