Désencombrer… j’ai commencé à m’y intéresser il y a déjà plus de deux ans. Non pas que nous entassions beaucoup, mais finalement, j’ai réalisé qu’on stockait plus qu’on ne le pensait. Sauf qu’avec les enfants, je ne suis pas vraiment efficace… voilà pourquoi cela fait si longtemps que j’ai commencé… et y a encore du travail ! Cependant, ce processus nous a permis d’entrer dans une phase de déconsommation. On consomme moins et de façon plus réfléchie, en privilégiant le seconde main, la location et l’emprunt quand c’est possible (si je fais une raclette par an… je n’ai pas forcément besoin d’avoir un appareil à la maison, je peux l’emprunter à quelqu’un).

Mais finalement, trier me paraît être la phase la plus simple… Mon souci ensuite, c’est de débarrasser et stocker. Pour le stockage, je n’ai pas la place. Et je n’aime pas jeter ce qui pourrait encore servir… J’ai donc eu envie de partager avec vous mes astuces pour désencombrer et me débarrasser de ce que je ne veux plus.

Les vêtements des enfants

Pour Tom, j’avais quasiment tout gardé… finalement, c’est une petite soeur qu’il a eu, pas à la même période de l’année et qui grandi bien plus vite que lui au même âge. Donc j’ai stocké des caisses et des caisses pour rien. Désormais, je ne garde plus. Nous ne voulons pas d’autre enfant, donc dès que c’est trop petit je débarrasse.
J’ai arrêté de vouloir vendre les fringues des enfants… les stocker des mois pour gagner deux ou trois euros… très peu pour moi. J’ai bien essayé Vinted, mais je n’ai pas vendu grand chose (par contre, j’y ai fait de supers affaires pour compléter les placards des enfants !). Je trie donc : ce qui est en excellent état, je mets de côté pour envoyer à Colorissimômes. Les troués/tâchés partent au recyclage. Le reste, je donne ou je troque.

Nos vêtements

Pour nos vêtements, je fais un tri régulièrement et je “jette” les trop petits/trop grands, abîmés, et ceux qui n’ont pas été portés depuis de longs mois. J’ai aussi viré tous les “au cas où” que finalement on ne portait absolument JAMAIS. Quand je peux, je récupère le tissu, les fermetures éclairs, les boutons… je fais des torchons, je recycle. Quand ce sont des vêtements encore en bon état, je donne ou je troque. Quand je ne peux rien en faire, ça part au recyclage.

Les livres

Alors… les livres prennent beaucoup de place chez nous, mais clairement, on ne peut pas tout garder. Pour les livres des enfants, quand il n’y a plus de place sur nos nombreuses étagères, cela signifie qu’il est temps de faire un tri. Je jette au recyclage les livres déchirés et trop abîmés. J’en donne à la médiathèque, j’en troque et ceux qui sont encore en bon état sont vendus. Mais, comme je n’ai pas envie de m’embêter, je passe par Momox (n’oubliez pas iGraal, vous récupérez un pourcentage sur vos ventes) ou Gibert Joseph. Ce sont deux applications, c’est facile et rapide. Je ne gagne pas de grosses sommes, mais c’est mieux que rien et au moins, ça cesse de dormir sur les étagères ^^ Pour mes livres, comme je ne relis jamais deux fois un livre, je garde très peu de livres. Donc, c’est pareil, je donne, je troque ou je revends.

Les jeux des enfants

Voilà le poste le plus compliqué. Tom refuse de se séparer de ses jouets, même les cassés, même ceux auxquels il ne joue plus du tout… Je suis donc obligée de trier quand il dort ou qu’il n’est pas dans les parages… donc je n’ai pas beaucoup d’opportunités ^^ Et ça n’avance pas bien vite. Pour les jeux, je ne m’embête plus à revendre… ça ne part pas, sauf pour quelques jeux de société ou jeux en bois. Ce qui est cassé part à la poubelle, pour le reste je troque beaucoup ou alors je donne.

Le tri des médicaments

On néglige souvent ce pôle, mais honnêtement on peut faire une sacrée place dans nos placards! Chez nous, on utilise très peu de médicaments… A part un peu de paracétamol de temps en temps… nous ne sommes jamais malades. Donc, notre armoire à pharmacie est vide. Et la dernière fois que j’ai trié, j’ai découvert des trucs périmés depuis plus de deux ou trois ans…

La salle de bain

Dernièrement, j’ai jeté ce qui me restait de maquillage et de cosmétiques cracras. Je ne me maquille pas, et le maquillage que j’avais était bien trop vieux. Les crèmes et autres trucs à la composition douteuse sont partis à la poubelle, puisque désormais je n’utilise plus que des savons solides et produits naturels. J’ai aussi viré mes vernis périmés (je n’en porte pas de toute façon).

Les papiers

Je ne suis pas très assidue dans le tri des papiers. Je m’y mets une fois par an, en début d’année. Je trie les papiers de l’année précédente et je jette ce qu’on n’a plus besoin de garder. Car oui, il y a plein de papiers qu’on n’a pas besoin de garder toute sa vie ! 😉 J’utilise cette liste pour m’y retrouver : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19134

Dernièrement, j’ai investi dans une relieuse, achetée 10€ sur le bon coin ^^ J’ai donc commencé à faire des petits dossiers pour les papiers importants à garder à vie (fiches de paie par exemple)… et je gagne pas mal de place !

La cuisine

J’adore cuisiner, depuis des années. J’ai donc accumulé pas mal d’ustensiles et autres matériels… Sauf que, clairement je n’ai absolument pas besoin de tout. J’ai donc commencé à trier et désencombrer. J’ai viré les verrines…j’en avais bien trop et je ne les utilise jamais. J’ai aussi réduit le nombre de mes appareils électroménagers. Comme je le disais plus haut, si je fais une raclette par an, il n’est pas forcément nécessaire que j’ai l’appareil à raclette chez moi. Je peux l’emprunter à quelqu’un… J’ai réduit le nombre de mes ustensiles, de mes moules. Je me débarrasse petit à petit de mes boîtes plastiques et je remplace par des bocaux en verre ou des boîtes en verre (c’est un budget pour ces dernières, donc j’investis petit à petit). J’essaie de réduire à ce que j’utilise vraiment. Et pour débarrasser, je donne ou je troque.

Le bureau

Bon, c’est un bien grand mot car je n’ai pas un grand bureau ^^ Mais, j’inclus tout ce qui concerne l’informatique etc. J’ai trié dernièrement les câbles divers et variés qu’on avait et qui ne nous servent à rien. Ils sont partis à Emmaüs. Je me suis également débarrassée de deux box internet que je n’ai jamais renvoyées (ne me demandez pas le pourquoi du comment, je ne m’en souviens pas, elles m’avaient suivies dans mes deux déménagements avant d’habiter chez nous).

Le vrac

Il reste des trucs inclassables… des bricoles qui traînent, des papiers qu’on garde sans savoir pourquoi, les stylos qui ne fonctionnent plus, les trucs cassés, les clous rouillés… Bref on garde tout un tas de petites choses inutiles qui finalement nous encombrent plus qu’on ne le croit. On ne sait jamais trop où ranger ces petites bricoles, donc ça encombre des tiroirs, des boîtes à bordel, des vide-poches… alors que ça serait tout aussi bien à la poubelle ! ^^

***

Voilà… Rien de révolutionnaire, mais voilà comment je fonctionne pour réussir à désencombrer un peu chez nous. J’ai l’impression que plus je vide, plus j’en trouve à vider, mais je continue, petit à petit 🙂 Je rêve de minimalisme… je ne sais pas si j’y parviendrais, mais tendre vers cet objectif est déjà un chemin qui me convient 😉

Et vous, quelles sont vos astuces pour désencombrer ?

Maud
Suivez-moi!

Maud

Maman blogueuse pro allaitement, maternage et éducation positive, pratiquant l'instruction en famille. Rédactrice web et traductrice. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)