Maternage proximal selon le magazine “Parents”

Et si on parlait du dernier numéro du magazine “Parents” qui aborde le maternage proximal ? En général, je n’achète pas de presse pour parents. Je l’ai fait étant enceinte, et cela m’a tellement déçue, culpabilisée et agacée que j’ai vite arrêté!

Mais voilà, avant de prendre le train pour rentrer de vacances avec Petit Girafon, je voulais un peu de lecture… J’ai donc pris un magazine de cuisine et le dernier numéro de “Parents”, car j’ai été interpellée par un des titres “Cododo, portage… Que penser du maternage?”. Je n’aime pas vraiment ce magazine, car selon moi, ils ont des avis trop tranchés sur beaucoup de sujets, et cela ne favorise pas la possibilité de chaque parent de se sentir libre d’investir sa parentalité comme il le souhaite. J’ai laissé de côté mes préjugés, et me suis dit que ça valait le coup de savoir quel était leur point de vue sur le maternage proximal.

Ma foi, je dois avouer que j’ai trouvé cet article intéressant. Concis, il explique ce qu’est le maternage et propose ensuite des petits encarts simples et courts sur les sujets qui lui sont liés : cododo, emmaillotage, allaitement longue durée, langue des signes, portage et hygiène naturelle infantile.

Chaque petit article explique ce qu’est chaque pratique, et en donne les aspects positifs et négatifs, ainsi que l’avis du magazine. Dans l’ensemble, leurs avis restent assez ouverts, et pas trop dans le jugement, relativement objectif en somme.
Il n’y a que l’avis sur le cododo qui m’a un peu agacé, car c’est encore culpabiliser les parents qui le pratiquent en disant qu’il est plus prudent d’utiliser un lit séparé.
Certes, mais je persiste à dire qu’un cododo dans le lit parental, s’il est pratiqué en sécurité n’est pas dangereux!
Et certains enfants refusent le berceau à côté du lit, et même le lit “side-car”… J’en ai un exemple à la maison! 😉

Bref, à la suite de la lecture de cet article qui ne m’a pas mis en colère, j’ai parcouru le reste du magazine et j’y ai trouvé des choses intéressantes à lire.
Je remets donc en cause mon jugement, et relirai peut-être d’autres numéros dont des articles m’interpelleront.

Maternage proximal selon le magazine Parents

Je profite que nous parlions maternage pour vous demander un petit service! J’aimerais récolter des témoignages concernant tous les aspects du maternage proximal, dans différentes cultures et religions, différents âges et différentes générations… Allaitement jusqu’à quel âge ? En public, en privé ? Portage, de quelle manière ? Méthode de cododo, hygiène naturelle infantile etc etc
Donc n’hésitez pas à me donner vos expériences et à en parler autour de vous!
Merci beaucoup par avance 🙂

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

6 thoughts on “Maternage proximal selon le magazine “Parents”

  1. Bonjour

    Merci pour cet article bien détaillé et intéressant… Elle me sera utile d’ici quelques mois alors j’ai tenté ma chance
    bonne journée

  2. Je comprends que tu sois stressé de laisser ton girafon a la crèche, mais notre matou est chez une ass mat depuis qu’il a 5 mois et demi et je dois bien avouer que ça se passe très bien. Il a un réel plaisir à être avec les autres enfants et il est très joyeux. Sa nounou est super et ne le force pas a dormir, mais il a appris a s’endormir seul avec elle. Par contre il ne veut pas s’endormir seul avec nous, mais ça c’est une autre histoire… En tout cas les bébés ont une capacité d’adaptation incroyable et même si ça a été très dur pour moi de le laisser, aujourd’hui je suis ravie de voir la complicité qu’il a développé avec les autres enfants, et ses grands sourires quand il me voit le soir.

  3. Je réponds un peu tard mais j’allaite toujours mon Matou alors qu’il a 7 mois et demi. Ce n’était pas du tout prévu, les débuts ont été difficiles et douloureux avec un bébé qui ne faisait que téter… Passé le 1er mois, j’avais bcp moins mal donc je me disais que je l’allaiterai jusqu’à ses 3 mois, et puis ensuite je n’avais plus mal du tout et je trouvais ça bien pratique et agréable d’avoir ces moments à 2! donc je me disais que je continuerai jusqu’à ce que je reprenne le travail… et en fait je n’ai pas réussi à arrêter! j’ai repris le travail quand il avait 5 mois et demi, et je l’allaite matin et soir/nuit. Dans la journée il mange solide et boit des biberons (de lait en poudre), et tout se passe bien comme ça. J’aime les tétées de retrouvaille du soir et je ne me vois pas encore arrêter l’allaitement.
    En plus vu qu’il ne fait tjs pas ses nuits, l’allaitement est un moyen efficace de le rendormir rapidement, mais du coup nous le couchons dans son lit et ensuite il reste avec nous dans notre lit, c’est moins fatigant pour moi.
    Je n’avais pas pensé non plus à devenir adepte du cododo mais j’ai suivi le mouvement et les besoins de mon fils.
    Par contre je n’ai jamais été très portage, trop lourd pour moi, ça me faisait mal au cou (il faut dire que mon Matou pèse son petit poids…).
    Je n’ai jamais ressenti le besoin de me “cacher” pour allaiter et même si ça peut choquer certains, je m’en fiche. ça reste naturel pour moi
    j’arrête là le pavé! 🙂

    1. C’est drôle! En plus d’avoir des bébés nés le même jour, nos expériences d’allaitement se ressemblent! Pour moi les 2 premiers mois ont été difficiles, mon bébé tétait tout le temps et ne dormait quasiment jamais!
      Et puis après, on a pris le rythme de croisière! Je pensais m’arrêter à 6 mois… et maintenant je veux continuer tant que je peux! 🙂

      Nous aussi on dort avec lui, même si enceinte, j’étais contre le cododo… mais ça permet à tout le monde de se reposer! Il commence la nuit dans son lit, mais comme il ne sait pas s’endormir ni se rendormir seul, et bien il continue avec nous! 🙂

      Il faudra qu’il apprenne à s’endormir seul, en tout cas dans son lit et non dans mes bras avant d’entrer en crèche… mais chaque chose en son temps!

      Merci pour ton commentaire!

  4. Coucou! alors voilà pour nous : ben l’allaitement comme beaucoup ça s’arrête à la fin du congé maternité car je reprends le travail. Si je n’avais pas eu à reprendre, je l’aurais allaiter jusqu’à ce qu’il mange pas mal d’aliments (enfin, je dis ça mais des fois on change d’avis en vivant les choses). En public la maison avec des copines, je peux le faire. Par contre les hommes de mes copines, ça j’peux pas. Sinon dans la rue, moi je n’oserai pas mais j’admire celles qui le font.
    Sinon, on ne fait pas de cododo. Je fais des cosiestes par contre. 🙂

    1. Merci pour ton témoignage 🙂

      Moi aussi j’avais du mal à allaiter en public au début, et puis finalement maintenant j’allaite partout!

      Bonne soirée!

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.