Le chant de nos filles

Le chant de nos filles

Deb Spera

Editions Charleston

22,50€

“Alors que la région se remet encore de l’infestation de charançons qui a dévasté les plantations et l’économie, Gertrude, une mère de quatre enfants, doit prendre une décision terrible. Elle est prête à tout pour sauver ses filles de la famine et échapper à son mari violent.
Retta navigue dans un monde difficile en tant qu’esclave affranchie de première génération, toujours employée par les Coles qui ont autrefois été propriétaires de sa famille.
Annie, la matriarche de la famille Coles, doit faire face à la sinistre vérité qui a déchiré sa famille. Ces trois femmes n’ont apparemment rien en commun ; elles sont pourtant liées par les cruelles injustices qui sévissent depuis longtemps dans leur petite ville et auxquelles elles décident de faire face.”

Au fil des pages, je n’étais vraiment pas certaine d’aimer ce roman sombre et déchirant. Pourtant, la magie a opéré, même si ce récit est dur et bouleversant.
Trois voix, pour trois destins de femmes qui se retrouvent liés. Gertrude, mère de quatre filles qui, pour les protéger, va faire des choix difficiles. C’est une femme rude, éprouvée par la vie, qui n’est pas tendre avec ses filles, mais ferait tout pour les protéger et tenter de leur assurer un meilleur avenir que le sien. Retta, esclave affranchie, qui continue de travailler pour la famille qui l’avait en esclavage. Une femme intègre, battante et juste. Enfin, Annie, patronne de Retta, mais aussi de Gertrude. Elle va devoir faire face à une vérité horrible, celle qui a déchiré sa famille et lui a ôté un fils. Elle semble pourtant être la plus heureuse des trois, même si ses deux filles ne lui parlent plus… pourtant, le secret qu’elle va découvrir va la bouleverser au point de vouloir mourir.

C’est un roman qu’on aime, ou qu’on n’aime pas, je crois. Le rythme du récit est assez lent, mais il nous entraîne malgré tout et les pages se tournent sans peine. J’ai été très touchée par ces trois femmes fortes, qui subissent injustices et violences, mais continuent à faire face et à se battre. Trois femmes liées, en dépit de leurs différences : l’une est noire, les deux autres blanches… l’une est riche, les deux autres pauvres. Elles vont élever la voix, lever le poing.

Ce livre est extrêmement bien écrit et je salue le talent de l’auteure qui fait vivre trois voix, très différentes, avec un vocabulaire et une manière de s’exprimer propre à chacune des protagonistes. L’auteure leur donne vie avec succès. C’est véritablement un beau roman, qui ne laisse pas indifférent. Un roman sombre, mais qui transmet de l’espoir.

Si vous souhaitez le lire, vous pourrez le trouver en librairie ou en ligne !

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

Be the first to reply

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.