J’étais maman au foyer…

(Illustration de Kékette la Crevette)

Après la naissance de Petit Girafon, j’ai décidé d’arrêter de travailler, même si je n’avais pas le droit aux 6 mois de congé parental. C’était naturel pour moi de m’occuper de mon bébé, je n’étais absolument pas prête à le laisser dès ses 3 mois, ni ses 6 mois d’ailleurs, ni maintenant.

J’étais maman au foyer, j’en étais fière et j’aurais continué si les finances ne réclamaient pas une solution d’urgence. J’ai donc choisi un métier qui me permette de faire ce que j’aime tout en pouvant m’occuper chaque jour de mon Girafon. Mais il n’en reste pas moins que pour moi, le métier de maman est celui que je préfère. Oui, je l’avoue et je l’assume, si je le pouvais, je resterais une maman au foyer, rien de plus.

Mais c’est pourtant bien connu, les mères au foyer sont les ménagères qui squattent toutes la journée leur canapé en regardant le téléshopping, et toutes les émissions qui passent. Elles n’apportent rien à la société, ne sont pas productives, on se demande même pourquoi elles se plaignent d’être fatiguées, non mais c’est vrai, elles ne travaillent pas elles… 

Je m’indigne suite à un article paru dans LesEchos… 

En gros, notre ministre des droits des femmes et de la communication d’Etat, Najat Vallaud-Belkacem, souhaite individualiser l’impôt pour favoriser l’accès au travail des femmes… je dirais plutôt pour les pousser à travailler, pour ne plus leur laisser le choix… 

Elle pense certainement que les femmes qui font le choix d’élever leurs enfants à la maison le font car cela coûte moins cher qu’aller travailler… 

Mais non, madame la ministre, ouvrez les yeux! Notre pouvoir d’achat n’est pas plus important que lorsqu’on travaillait, non non. Les fins de mois ne sont pas moins difficiles, et nous sommes nombreuses à devoir retourner dans le monde du travail, souvent à contre coeur.

Etre maman au foyer, oui parfois c’est contraint, car faire garder ses enfants peut coûter cher… mais cela peut aussi être un choix, celui de vouloir voir grandir ses enfants, de profiter d’eux, celui de sa famille avant son travail.

J’ai lu un autre article, qui évoque quelques propositions de réforme assez détonnantes… comme par exemple, réformer les aides sociales (RSA, PPE), réduire le quotient familial pour les familles mono-actives… bref, comme la fiscalité française semble dissuader le travail des femmes, on va rendre tout ça plus compliqué pour que les mères soient forcées de retourner au boulot.

Pour moi, il s’agit d’avantage pour l’instant d’une réflexion suite au rapport sur le travail des femmes qu’un réel projet de réforme… mais j’espère que ces propositions ne se transformeront jamais en réforme!

Qu’on travaille sur l’accès au travail des femmes, je ne suis pas contre, car effectivement les inégalités sont fréquentes, les discriminations réelles.

Mais, je suis absolument contre le fait qu’on pénalise les foyers qui font le choix de la mono-activité, tout ça pour gagner 0,5 point de croissance!

Etre maman au foyer, ce n’est pas rien faire de ses journées, c’est un métier à part entière! S’occuper de ses enfants 24h/24h c’est épuisant! Si si je vous assure! Et comme n’importe quelle mère active, une maman au foyer est débordée, n’a pas toujours son repassage à jour, a souvent sa maison en chantier, et oui… Car elle ne travaille pas au sens sociétaire du terme, mais elle trime, ça oui!
Il y a des mères qui s’épanouissent dans leur travail, elles en ont besoin pour mieux profiter de leur famille, et d’autres qui sont plus épanouie dans leur rôle de maman à chaque instant du quotidien. Chaque mère doit conserver le droit de choisir! Et il faut arrêter de sans cesse comparer les mères actives et les mères au foyer!…

Alors, qu’on réforme l’Etat, qu’on facilite l’accès au travail des femmes après un congé parent ou une grossesse, pourquoi pas, mais qu’on tape sur les familles, qu’on les pénalise en les taxant ça non. 

Si vous aussi vous souhaitez vous engager, signez la pétition, retrouvez nous sur le groupe facebook et remplissez le formulaire pour l’organisation d’une marche virtuelle!

Retrouvez aussi les articles de :

Vivi Mam’s 31
Conboudu
Famille Dolce
Maman Princesse
Les Micmacs de Malova
Blablabla Pipelette
Blandine Ricard
Chamallow Addict
Instant de Parents
Amour d’enfants et IEF

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

7 thoughts on “J’étais maman au foyer…

  1. Je viens de reprendre mon boulot après 3 années de congé parental pour m’occuper de mes petits jumeaux. Je suis tellement contente de lire ton article !!! Quand on me dit que ça fait du bien de reprendre une activité hors de chez soi, j’ai l’impression que je vis sur une autre planète que mes interlocuteurs. Mon boulot a d’autant plus complètement changé et il ne m’intéresse pas du tout. Au secours ! Mes enfants me manquent, j’ai l’impression de ne plus profiter d’eux, je n’aurais aucune honte à être mère au foyer au contraire !

  2. J’ai l’impression de me lire à travers toi!!!! Pétition signée et formulaire rempli! Marre de laisser le gouvernement décider à notre place…Je suis française mais dès fois je me demande si je ne vais pas un jour devoir quitter ce pays qui est le mien mais qui correspond de moins en moins à mes idéaux de vie! Signé unemamandanslaville (j’ai dû mettre en anonyme car je n’arrive jamais à me connécter via mon id wordpress…)

  3. Belle réflexion.

    Par contre je ne fais pas partie du mouvement enclenché sur facebook dans la mesure où rien de concret n’a été formulé ou décidé. Mon article ne s’attache donc à aucune revendication. Merci de me citer tout de même 😉

    1. J’ai beaucoup aimé ton article, mais j’ai rectifié mon erreur 🙂 Je ne fais plus apparaître le lien vers ton article!

  4. Je t’avoue que je vois souvent les choses de l’autre côté. Pour moi, la majorité des femmes au foyer sont souvent des femmes qui ont intégré les codes sociaux de la domination masculine (femme doit rester au foyer élever les enfants, homme doit aller travailler), ou alors qui ont peu de moyens pour retourner au travail et faire garder leurs enfants. Et puis, c’est vrai, je savais bien qu’il y a des femmes qui font ce choix, en pleine connaissance de cause, cependant c’est pour moi une minorité. Mais je vois à travers ton article toute la souffrance des femmes qui font ce libre choix et subissent pourtant la généralisation de la pensée de ces féministes qui font parfois trop d’amalgames. A vouloir défendre les femmes dominées, on en vient souvent à croire que parce qu’une femme prend un chemin différent, elle est soumise. Merci pour ton article, bien écrit et pertinent.

  5. Bel article.. Je vais devoir reprendre une activité alors que chez moi il n’y a pas de travail, plus du tout, tout à fermé, même chéri à galéré pendant 3 ans avant de trouver un petit contrat de 6 mois là… pfff je trouve ça tellement honteux de ne pas nous laisser le choix, le choix de vivre notre vie à souhait..
    Et si même les femmes au foyer doivent travailler, le taux de chômage va donner quoi ?? Les femmes au foyer permettent de laisser du travail aux autres.

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.