Décomplexe moi !

Décomplexe moi !

Les blessures cachées de nos enfants

Emma Levillair

Editions Coup de gueule

19€

“Qu’est-ce que “la norme” lorsque la famille n’est plus ce qu’elle était (monoparentalité, homoparentalité, famille recomposée etc.) ? Mais d’où viennent les complexes et comment s’en débrouiller ? Au fond, qui est le vrai malade, l’enfant ou le parent ?

Ce livre a pour objet de remettre à plat (et davantage) les théories psychologiques et ce, d’une manière accessible, afin de donner des outils et conseils applicables aux parents et éducateurs.

Le prisme de vision qu’à choisi l’auteur est la psychanalyse moderne, celle qui ne se résume en aucun cas à un complexe d’Oedipe poussiéreux et dépassé.”

Lorsque ce livre a atterri dans mes mains, j’ai eu un petit coup d’angoisse en lisant la quatrième de couverture et en découvrant le mot “psychanalyse”. Je dois avouer que la psychanalyse me laisse assez perplexe et peut même aller jusqu’à me révolter… Mais ce n’est pas le sujet du jour. J’ai voulu mettre mes a priori de côté pour découvrir cet ouvrage, qui se veut mettre à l’honneur une psychanalyse moderne. Je ne peux pas affirmer que j’ai été agréablement surprise, mais pas désagréablement non plus.

Le livre commence par tenter de définir les complexes. Pour cela l’auteur différencie les complexes au sens analytique, et les complexes au sens plus commun du terme. Le côté des complexes analytiques n’est que peu abordé, ce qui est très bien. Le thème de cet ouvrage est intéressant car assez faiblement abordé dans les livres. Globalement, j’ai trouvé ce livre intéressant et bien écrit… même s’il y a des petites choses qui m’ont faites tiquer.

Par exemple, l’auteure aborde les modèles familiaux en mettant en avant le fait que ces derniers sont multiples: monoparentalité, homoparentalité, familles recomposées etc. Cependant, ensuite elle écrit : “la seule clause nécessaire au déroulement de cette étape (complexe d’Oedipe), c’est qu’il y ait un maternant et un porteur de loi“. Je trouve cela incohérent car qu’en est-il donc dans le cas d’une famille monoparentale ? De plus, sans revenir sur le complexe d’Oedipe qui ne fait pas l’unanimité, c’est assez cliché je trouve. Ne peut-on pas imaginer que les deux parents puissent être maternants ET figure d’autorité (je n’aime pas trop l’expression “porteur de loi”) ? Ou qu’un seul parent porte les deux rôles ? J’avoue que ce passage m’a laissée un peu dubitative. Mais il se peut que j’ai mal compris le message.

J’ai trouvé encore quelques affirmations qui m’ont semblé très clichés. Pour donner un autre exemple, l’auteure parle de la norme et évidemment, l’école apparaît. Sans m’étendre sur le sujet, il est évident qu’à l’école on tente de normaliser les élèves, de les faire adhérer à une certaine norme… Cependant, l’école n’est pas l’unique reflet de la norme sociétale.

L’auteure parle aussi, à un moment, de “parent trop aimant“… peut-on vraiment trop aimer son enfant ? Bref. Je ne vais pas relever toutes les petites choses qui m’ont interpelées, mais disons que cela a un peu entravé ma lecture de ce livre. La “norme” revient souvent au fil des pages, mais c’est assez logique, puisque les complexes viennent souvent de la comparaison à cette norme.

Comme je le disais plus haut, globalement, ce livre m’a paru intéressant et la psychanalyse n’est pas trop envahissante. J’ai simplement fait abstraction de ce que j’ai cité précédemment et des références à certains psychanalystes. L’auteure propose une analyse intéressante des complexes et de leurs causes possibles et donne des pistes pour pouvoir aider l’enfant à les surmonter, mais avant tout à en parler. J’ai apprécié le fait qu’elle répète à plusieurs reprises l’importance de l’écoute et d’une écoute vraie et bienveillante.

Si, après cette lecture, mon avis reste mitigé, ce livre apporte des pistes intéressantes et surtout traite d’un sujet important qui nous concerne tous ou presque.

Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

Be the first to reply

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.