Croire au Père Noël, oui ou non ?

Il y a encore 4 ou 5 mois de cela, la question ne se serait pas posée. C’était oui, on ferait croire au Père Noël, même si Papa Girafe n’était pas trop pour. Puis j’ai participé à une discussion sur le sujet… Même si je restais dans mon optique de magie et tout ça, finalement la réflexion a commencé à s’installer. J’ai toujours vu le Père Noël comme une jolie croyance, quelque chose d’un peu magique… mais finalement n’est-ce pas un mensonge? Je ne sais pas trop.

Cependant, de part cette réflexion, je ne suis souvenue de la déception que j’ai ressentie lorsque mes parents m’ont dit que le Père Noël n’existait pas… et aussi de ma colère face aux mots de mes camarades de classes qui n’y croyaient pas ou plus. Et au fond de moi, je crois que je n’ai pas envie de mon Girafon connaissent les mêmes sentiments, cette déception, ces doutes, cette impression qu’on nous ment, cette colère. Cela ne signifierait pas pour autant que le Père Noël ne ferait pas partie de l’imaginaire de Noël… Mais sans cette dimension de « croyance ». Je ne sais pas si j’ai envie qu’il y croit, de devoir inventer des histoires pour lui expliquer pourquoi il n’a pas tous les cadeaux de sa liste, pourquoi le Père Noël est toujours là le jour des photos, pourquoi il y en a des gros et des minces, comment il fait pour distribuer à tous les enfants en une seule nuit…

C’est un gros changement en moi, car j’étais vraiment pour lui faire croire au Père Noël… je vois désormais les choses différemment, même si j’hésite encore, si j’ai peur de finalement le priver aussi de quelque chose.

C’est un choix, une décision propre à chaque parents, comment ça se passe chez vous? Quel choix avez vous fait? Quelles ont été vos motivations ?

croire au Père Noël oui ou non?

***

Tous les jeudis, ou presque, ça parle éducation chez les Wondermômes, c’était ma participation à ce rendez-vous!

Retrouvez aussi Emi qui parle de comment on peut se sentir démuni en tant que parents, Valérie qui nous donne des pistes pour faire découvrir d’autres cultures à nos enfants, Drôle de Maman qui parlde du « Apprendre à donner« , Vivi qui nous parle de l’envie d’un animal de compagnie de son Ti Bout, Leetha qui réfléchit au sujet « Maman pourquoi tu cries?« , Natacha qui aborde la politesse avec le « s’il-te-plaît/merci« , Sara qui nous propose un DIY pour fabriquer une boîte aux lettres, Franck qui nous parle de comment aborder les sentiments, Sabine qui parle de la confiance en soi pour l’enfant et  Thomas qui nous explique comment familiariser les enfants avec les insectes.

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

29 thoughts on “Croire au Père Noël, oui ou non ?

  1. Un enfant y croit généralement tant qu’il en a envie! Moi, j’étais pas pour du tout (mais bon, la crèche et l’école en parlent tant qu’on ne peut pas passer à côté) et mon fils y croit vraiment. Alors que je me souviens quand j’avais 3 ans avoir dit à ma mère « mais le père Noël, c’est les parents, non? » J’avais vu les signes et je ne voulais pas croire à cette histoire, sans doute aussi parce que je n’étais pas dans un univers très heureux et que cela ne me semblait pas crédible…

    1. C’est justement la différence entre « laisser croire » et « faire croire »… Finalement le Père Noël est un conte comme un autre. Je trouve cela plus sain, car c’est l’enfant qui décide, qui se crée son imaginaire 🙂
      Je me souviens avoir demandé à mes parents la vérité à cause de mes camarades d’école, mais au souvenir de ma déception, je pense que je n’étais pas forcément prête à entendre ça…

  2. Je me pose exactement la même question ! Mais je n’ai encore pas la réponse… Je pense que nous n en ferons pas des tonnes et lui expliquerons que le vrai père Noël est au pôle nord. En fait je ne sais pas trop et vais suivre les commentaires de ton post
    Bon courage

    1. Je pense que suite aux commentaires et aux discussions que j’ai eu sur ma page, j’ai trouvé ma réponse.. J’ai réussi à différencier « faire croire » et « laisser croire »… Nous allons lui raconter des histoires de Noël, comme on raconterait n’importe quel conte. On ne lui cachera pas le fait que ce sont nous qui achetons les cadeaux, mais après il sera libre de faire ce qu’il veut des histoires de Noël où le Père Noël sera présent… il pourra y croire s’il veut tout comme il croirait aux pirates de ses histoires ou aux lutins! Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ^^

  3. Ma fille a découvert l’année dernière qui se cachait derrière le père noël… Ayant 9 ans je crois qu’il était temps qu’elle le sache. Mais ce n’est pas pour autant que le père noël perd de son protagonisme à la maison…tout continuera comme avant, la lettre avec la liste de jouets, les pantoufles au pied de la cheminée…et les cadeaux ne s’ouvriront que le 25 au matin L’ambiance sera j’espère, féerique comme chaque année !

  4. On en est au même point! Le choix de laisser/faire croire ou non n’est toujours pas arrêté… Pour le moment le choix n’est pas une évidence pour nous alors on en discute entre adultes 🙁

    1. C’est vrai que c’est difficile comme choix… Avec toutes ces discussions et tous ces avis depuis ce matin, je crois que j’y vois plus clair… On abordera le Père Noël, à travers les histoires, comme un conte, au même titre que tout autre conte. On ne lui cachera pas que ce sont nous qui achetons ses cadeaux (ce qui nous évitera d’inventer une histoire pour lui expliquer pourquoi il ne peut pas avoir TOUT ce qu’il veut ^^)… après il restera libre de croire à l’existence du Père Noël, tout comme il pourrait croire à l’existence des lutins ou des fées. Mais ce sera son choix, il se fera son propre imaginaire… mais il n’y aura pas de « il faut être sage sinon le Père Noël ne passera pas » 😉

  5. Alors je reste pour a 100% mais depuis l’année dernière j’ai réfléchit a mon approche du père noel de cette croyance, je ne veux pas que mon fils croit qu’on lui ai menti alors j’ai changé de direction, quand il me pose des question je lui dis qu’il imagine les père noel c’est de nombreuse histoire, j’en connais une version mais que pour le moment je ne lui donne pas la mienne que je le laisse rêver.
    Et vu qu’il a 6ans après Noel je pense lui dire la vérité je lui laisse la magie encore 🙂 mais je l’aborderai un douceur sans moquerie et avec les mots car je l’ai déjà plus où moins préparer. 🙂

    1. Après toutes ces discussions, je pense que j’aborderai le Père Noël sous la forme du conte, après il sera libre de se faire son propre imaginaire, de croire qu’il existe ou pas. En revanche, je pense qu’on ne lui cachera pas que ce sont nous qui achetons les cadeaux… Noël n’en sera pas moins magique pour autant je pense 🙂
      Mais chacun son choix, je crois qu’au fond il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, tout dépend de comment s’est amené! Par exemple le chantage au Père Noël est quelque chose qui me dérange.

  6. Pour certains psy apprendre que le père noël n’existe pas c’est le premier Deuil de l’enfance, bref, c’est formateur
    Je crois que c’est important de leur faire croire aux papa noël déjà parce que tout petit l’enfant peut se sentir privé de ne pas croire au père noël alors que ses copains si. Et puis c’est tellement magique et ça développe l’imagination. J’aurai pas aimé ne pas avoir cru au père noël j’aurai eu l’impression qu’on m’ai volé une partie de mon enfance.

    1. Je pense qu’on peut introduire le Père Noël dans l’imaginaire de Noël sans en faire une croyance… L’aborder comme un conte, « on raconte que »… et ensuite l’enfant en fait ce qu’il veut, il peut croire ou pas qu’il existe, se former son propre imaginaire.
      Il y a plus de familles qu’on le croit où on n’introduit pas cette croyance et pourtant Noël reste magique 🙂

      Je crois qu’il n’y a pas de bon ou mauvais choix, chaque parent fait avec son histoire et ses envies. Je pense avoir ma réponse grâce à tous les avis que j’ai reçu depuis ce matin 🙂

  7. Ici on laisse croire, moi je garde de superbes souvenirs de mes années « Père Noël » et pas de mauvais souvenirs de la « découverte ». En revanche, quand l’enfant a un doute, je ne cache pas la vérité je le pousse même à intensifier sa réflexion « et pourquoi penses-tu que… ». Mon grand a eu des doutes dès ses 5 ans et nous a dit à 6 ans « l’an dernier j’ai fait semblant d’y croire parce que c’est trop magique ». Mes derniers sont à fond dedans et WonderBoy fait attention à ce qu’il dit devant eux, une connivence entre nous mais sans trop entrer dans les détails, on ne pousse pas à croire à tout prix, enfin, je ne sais pas si c’est clair ce que je dis lol

  8. Coucou! Ici pareil la réflexion est venue petit à petit. Pour mon mari, il est plutôt contre dès le début (en même temps en Algérie y »a pas de Père Noel ;)) même si on adore fêter Noel, on fait un beau sapin, on décore; heureusement qu’il y à Noel l’hiver chez nous ça met de la joie !! Mais je pense qu’on peut faire une belle fête sans pour autant faire croire au Père Noel, j’avais lu un très bon article sur le sujet qui m’a fait pas mal réfléchir, et que je trouve très complet. Je te mets le lien, ça peut t’intéresser : 10-bonnes-raisons-de-ne-pas-faire.html , alors ici on lira des contes avec le Père Noel mais sans y faire croire. Après tout la magie de Noel c’est à nous de leur faire vivre, avec ou sans Père Noel 😉 Je ne me souviens plus avoir été déçu quand j’ai appris qu’il n’existait pas mais mes parents n’ont jamais trop joué le jeux donc on a rapidement découvert la vérité ^^ Enfin voilà ici la Miss n’a que 19 mois donc on sera tranquille avec ça cette année (par contre mon sapin je ne sais pas s’il va résister lui :D) mais l’année prochaine on n’échappera pas à la question!
    Bonne réflexion à toi encore, et merci de partager tes réflexions 🙂

    1. Merci pour ton commentaire et pour le lien vers l’article! Mon mari n’est pas trop pour le Père Noël non plus, il pense que ça n’est pas nécessaire! Comme toi mon fils sera finalement encore petit à Noël, il aura 21 mois, mais j’y pense aussi car je veux pouvoir expliquer mon choix à ses grands parents et arrières grands parents, pour qu’ils concordent avec nous par la suite.
      (pas sûre que le sapin résiste chez nous non plus mdr! 😉 )
      Belle journée!

  9. On est toujours tenté de reproduire (ou non) ce qu’on a vécu enfant;-) Ma mère m’a expliqué toute petite qu’il n’existait pas et je ne pense pas en avoir souffert, Noël était magique quand même!… Elle était « contre le mensonge »… Aujourd’hui je n’ai pas non plus envie de le faire croire à ma fille mais son père lui veut qu’elle y croit.. alors quand elle m’a posé la question je lui ai dit: « Il existe ou pas, ça dépend des gens »… ce qui n’est pas très clair, je dois l’avouer 😉

    1. Pour moi plus que le mensonge c’est le souvenir de ma déception, de ces sentiments négatifs que j’avais ressenti lorsqu’on m’avait finalement dit qu’il n’existait pas qui me font réfléchir… Je n’avais pas pensé au fait de le laisser faire son choix… cette année il sera encore petit mais pourquoi pas les années suivantes!

      1. Dans le sens où lors de lecture lui poser les choses sous forme de question…sans vraiment y répondre. ..qu elle se crée elle même son histoire sur son imaginaire sans dire oui ou non….plutôt qu en penses tu ?

        1. Oui c’est une bonne idée! Une maman m’a expliqué que chez eux, sa fille sait que ce sont eux qui achètent les cadeaux, et le Père Noël est présenté comme un conte au même titre que Cendrillon par exemple. Elle me disait que sa fille (4 ans) dit souvent qu’elle croit au Père Noël, même si elle sait que c’est un conte. Je trouve que finalement c’est une bonne manière d’amener les choses. Inclure le Père Noël dans l’imaginaire de Noël et comme tu le disais laisser l’enfant ensuite libre de créer son histoire, son imaginaire 🙂
          Mine de rien en 2h de temps, j’ai avancé dans ma réflexion! ^^
          Merci, tu m’as donné de précieuses pistes!

  10. Pour moi il n’y a pas de mensonge , juste de conserver la magie de noël et l’innocence de l’enfant. Ce qui me fait peur c’est que dans quelques années cette magie n’existera plus, cela n’est point mentir à son enfant , même si nous on a était déçue . Mais heureux quand même d’attendre sagement le père Noël bises ♥

    1. C’est plus ce souvenir de la déception qui me pousse à réfléchir.. Je suis dans le doute le plus complet… D’un côté je n’ai pas envie de lui faire croire, et d’un autre j’ai peur de le priver de quelque chose…
      Heureusement qu’il est petit et ne comprend pas encore tout ça, au pire je me déciderai l’année prochaine lol
      Bises! <3

  11. J’avoue qu’en ce moment suite aux nombreux billets sur le sujet ça fait réfléchir. Mon mari étant musulman ne voulais pas lui faire croire. Moi petite j’adorais Noël, famille, repas, cadeaux, bonne humeur… et surtout des petites histoires du Père Noël (le Pere Noël en déposant les cadeaux en avait fait tomber un sur la tête de mon papi lol). Quand j’ai su qu’il existait pas j’ai pas étais si triste que ça … alors cette année ça sera Père Noël ^^

    1. Oui c’est un choix qui nous appartient, je crois qu’au final il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, chaque parent fait avec son histoire et ses envies 🙂
      Je reste dans le doute le plus total… heureusement il est encore petit, si je n’arrive pas à me décider cette année, j’aurais jusqu’à l’année prochaine lol! 😉

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.