Cet accouchement dont je rêve

Je dois avouer que pour Petit Girafon, l’accouchement je n’y avais pas vraiment pensé. Déjà je n’aimais pas être enceinte. J’avais juste envie d’accoucher et puis c’est tout. Je sentais que si mon accouchement n’avait pas été par voie basse j’aurais pu mal le vivre. Mais autrement… j’avais soigneusement évité d’y penser je crois. Ca m’effrayait. Je ne savais pas si je voulais la péridurale ou non… Je n’avais aucune idée de la position dans laquelle je souhaitais accoucher… Je voulais juste que mon bébé sorte. C’est tout. Et cet accouchement, bien que long, je ne l’ai pas mal vécu. Ni bien d’ailleurs. J’ai accouché, du mieux que j’ai pu, avec l’aide dont j’ai eu besoin. Mais clairement je n’étais pas assez préparée, je sais que j’aurais vite pu céder à la panique quand j’ai réalisé que le souffle me manquait, que mon asthme pourrait se déclencher, que je n’avais plus assez d’énergie pour faire sortir seule ce bébé… que j’étais tellement fatiguée…

Alors, même si cet accouchement ne m’a pas laissé un souvenir négatif… Pour ce deuxième enfant, l’accouchement est quelque chose auquel j’ai pensé dès les premiers jours de ma grossesse. Je sais depuis le début que je voudrais accoucher de manière la plus naturelle, la plus physiologique possible. J’aimerais me passer de péridurale, même si je ne m’y ferme pas non plus totalement. Si elle s’avère nécessaire, je l’accepterais sans me formaliser. Mais la douleur ne m’effraie pas. J’ai une bonne résistance à cette dernière, je sais que je suis capable de gérer. Donc j’ai envie de pouvoir éprouver mon corps, de pouvoir mener cet accouchement en fonction de mes ressentis. J’aimerais accoucher debout, vraiment. J’ai le sentiment que c’est ainsi que ça serait le plus simple… en tout cas la gravité serait de mon côté. Mais cela n’est possible que sans péridurale. Voilà pourquoi j’y tiens si je peux, si cela est possible. Je voudrais aussi qu’on me laisse gérer mon souffle lors de la poussée, comme je le sens… non avec un souffle bloqué (comme en “apnée”, ce qu’on m’a demandé pour Petit Girafon et que j’étais incapable de faire correctement) mais avec une expiration maitrisée. Et puis je rêve ensuite de peau à peau, de tétée d’accueil… comme j’avais eu pour mon Girafon… un moment si doux!

Pour tout cela, j’ai donc décidé de bien me préparer. J’ai choisi une sage-femme qui m’accompagnera dans ce désir… qui me proposera une préparation à l’accouchement “sur mesure”. Elle est douce et à l’écoute, cela me change du suivi “médecin” que j’avais eu pour ma première grossesse. D’autant plus qu’à cause de mon diabète gestationnel, à partir du 6e mois je serais suivie par un obstétricien à la maternité et non par une sage-femme comme pour Petit Girafon. Donc cela me rassure d’avoir ma sage-femme à côté sur laquelle me reposer, m’appuyer et exposer mes doutes et mes craintes.

Oui cet accouchement naturel serait ce que je désire… Cependant, loin de moi l’idée de l’idéaliser. Je donnerais tout ce que je peux pour le rendre possible, mais on ne contrôle pas tout. Je sais par exemple que mon diabète gestationnel pourrait provoquer des complications… Il a beau être maitrisé, je ne sais pas de quelle manière cela pourrait éventuellement évoluer… les hormones sont vicieuses parfois ^^ Mais je ne focalise pas là-dessus. J’essaie juste d’envisager ce futur accouchement, avec beaucoup de positivisme 🙂

Et vous? Vous l’avez préparé votre accouchement? Vous l’aviez réfléchi?

Suivez-moi!

Maud

Maman multi-casquettes, un brin écolo et pratiquant l'instruction en famille. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)

9 thoughts on “Cet accouchement dont je rêve

  1. Pour théo pas plus que ça, tout c est.bien passer, je voulais pareil en plus court pour jade., et sans douleur
    Je n ai été exaucée qu a moitié… Rapide mais douloureux car pas py avoir la peri

  2. Coucou
    Pour mon premier, j ai suivi les cours d accouchements mais ça m’a vite pris la tête ! J y suis donc allé en freestyle ! J étais enceinte en même temps que ma Soeur qui a accouché 2 mois et demi avant, et en même temps que ma meilleure amie qui a accouché 15 jours avant. Peut être que le fait d être ensemble m’a libérée l esprit ! Puis il a finalement été déclenché avant terme.
    Pour le 2eme, finalement pareil, il a demandé à sortir tout seul avant terme.
    Je comprends ton sentiment sur la douleur, je pense avoir été moi aussi contente pendant un temps de savoir que je pouvais gérer la douleur. J ai eu la péridurale mais j ai eu très mal au début.
    Mais je suis fière d avoir sentie cette douleur, ce n est pas donné à toutes les femmes non plus …
    Je te souhaite que cela se passe comme tu le veux car il est vrai que tu prends conscience de ton mieux être et c est bien.
    A bientôt !

  3. Hello! Je n’étais pas dans la même optique que toi car les médecins m’avaient déjà expliqué comment j’accoucherais avant même que je tombe enceinte (césarienne obligatoire malheureusement). Donc pas d’accouchement naturel comme j’en rêvais. Mais j’ai quand même suivi les cours de préparation vu que c’était ma première grossesse et notre sage femme nous avait parlé de la méthode Winnder Flow, avec un sifflet pour aider à la respiration durant les contractions et la poussée. Ce qui évite ce dont tu parles avec le souffle bloqué et l’apnée. Sinon on avait aussi vu une vidéo sur le chant prénatal, il paraît que c’est très efficace 🙂

    1. J’ai une sage femme en or, et elle sait que c’est important pour moi de travailler le souffle. Je mets toutes les chances de mon côté, après je reste consciente que tout ne se passe pas toujours comme prévu 🙂

  4. Mon accouchement je l’avais soigneusement préparé parce ma gyné est une perle et qu’elle m’a conseillé la meilleure sage-femme de la clinique où je me rendais pour la préparation.

    J’ai tout envisagé y compris la césarienne et bien m’en a pris puisque j’en ai eu une à J+6. Mon col ne s’est jamais ouvert mais pas un pouce, le bébé n’est jamais descendu sauf le jour prévu pour l’accouchement et les contractions que j’ai eu étaient juste insuffisante.
    Mon mari a d’ailleurs beaucoup apprécié les cours où il est venu comme la visite de la clinique car au moins, il a pu suivre le bébé en néo-nat’, il connaissait toutes les procédures.

    Maintenant, j’avoue que j’aime être au courant de tout enfin le maximum pour me préparer au mieux.

    J’espère que vous aurez l’accouchement qui se rapprochera le plus de vos souhaits.

  5. Je t’invite a lire Accoucher autrement, c’est un gros livre, mais plein d’outils dedans, sinon tu as le livre comlets de catherine dumonteil kremer élever autrement tu as l’accouchement sous différence forme et j’aime beaucoup les coutumes autour et le respect du bébé a la naissance bref plein d’alternatif qui font rêver <3 je t'embrasse et je te souhaite le plus beau des accouchement.

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.