De belles photos d’enfants grâce à Stéphanie Leporcq #livre

J’adore faire des photos, j’ai d’ailleurs un chouette reflex, dont je me sers peu faute de temps… et parce qu’il est un peu encombrant… mais quand je le sors, j’essaie de m’amuser! Quand on m’a proposé de lire le livre Je photographie mes enfants de Stéphanie Leporcq, j’étais aux anges, plein de pistes pour faire de belles photos d’enfants!

Je maîtrise assez bien la technique de mon appareil photo… tout en étant un peu hermétique au fonctionnement propre d’un appareil photo… en gros, je sais à quoi servent les réglages, comment régler en fonction de ce que je veux obtenir, mais tout ce qui est plus « physique » (histoires de diaphragme etc) c’est un peu plus compliqué à me les faire intégrer! Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est qu’elle utilise un vocabulaire simple et accessible pour aborder la technique. Elle n’emploie pas le jargon compliqué des photographes pro, qui n’utilisent souvent que le mode manuel et maîtrisent absolument tous les paramètres de leur appareil (ainsi que de multiples objectifs). En lisant le livre j’ai réalisé que je ne savais même pas si mon reflex avait un mode rafale… qui me serait en fait bien pratique! Qui va donc ressortir la notice de sa bête? ^^

Dans une première partie Stéphanie parle des différents appareils photos. Si le reflex reste l’appareil photo par excellence, autant pour sa qualité de photos que pour l’instantanéité de la prise de vue, il faut avouer que les compacts et smartphones sont bien pratiques pour saisir des instants au quotidien! De plus, sur certains compacts on peut faire quelques réglages, ce qui permet d’améliorer les photos.

Pour réussir de belles photos, l’auteure soulève plusieurs points importants :

– La lumière

– La mise au point

– La composition

– Le post-traitement

Je vais vous édulcorer un peu le contenu de ces passages (ben oui, j’vais pas non plus vous livrer tous les secrets! 😉 ), et vous donner des pistes même si vous n’avez pas de reflex!

En ce qui concerne la lumière, il est important de bien se positionner quand on prend une photo… un contre-jour peut être très artistique et donner un beau rendu, s’il est maîtrisé… autrement mieux vaut éviter d’avoir le soleil en face lorsqu’on prend une photo! S’il fait un peu sombre, si vous pouvez, il est important d’adapter la valeur de l’ISO… plus il fait sombre, plus le nombre est grand. Par exemple, dehors par une journée très ensoleillée, on peut mettre 200 ou 400… alors que si on est en intérieur et qu’il fait relativement sombre… mieux vaut tabler sur minimum 800.

Ensuite, la mise au point est importante. Il faut bien savoir ce qu’on veut prendre. Si j’ai envie d’avoir la main de mon enfant bien nette, je dois faire la mise au point dessus. Et si j’ai la possibilité de régler mon appareil photo, je vais également adapter l’ouverture… Ouvrir à f/2 .8 pour un « portrait » très rapproché et un fond bien flou par exemple… Fermer à f/22 si je prends un paysage et que je veux que tout soit bien net, du premier au dernier plan (oui quand on ferme le chiffre augmente, quand on ouvre le chiffre descend ^^). Pour agir sur la netteté, on peut aussi jouer sur la vitesse.

Voici une de mes photos, j’ai pris notre Gommette, je voulais n’avoir que sa tête nette! (j’ai aussi des milliers de photos de Petit Girafon, mais comme je ne veux pas exposer son visage sur le net… ^^)

Gommette

Pour ce qui est de la composition, elle donne plein de pistes! Décentrer le sujet, bien équilibrer la hauteur du ciel (on ne fait pas moitié ciel, moitié reste de la photo… on est plutôt sur du 1/3 ciel – 2/3 pour le reste) par exemple… Bien déterminer ce qu’on veut réellement prendre en photo (ce qui nous poussera à changer nos réglages, notre position etc) : est-ce que je veux voir juste le visage du bébé ou est-ce que je veux le voir dans son berceau?  Il ne faut pas hésiter non plus à varier les décors : dans la nature, en ville…

Cette photographie de ma grossesse par exemple a été prise avec un filtre (pour faire cet effet de cercle de lumière) et nous avons utilisé des « accessoires », ici le voile. (photo appartenant à Marie Hyvernaud) Elle a aussi été post-traitée, étant en couleur au départ.

maternité-Maud_0070-Modifier

Enfin, sans faire de gros traitement, on peut facilement améliorer ses photos. Personnellement, je n’aime pas trop post-traiter mes photos, mais souvent un léger recadrage, rectifier un peu les contrastes ou l’exposition suffisent à faire d’une photo « pas mal », une belle photo.

Voilà, j’espère que je vous ai donné envie de faire des belles photos de vos enfants et de vous procurer ce livre! Edité aux éditions Eyrolles, vous le trouvez au prix tout doux de 10€! En tout cas, de mon côté, il m’a donné envie de ressortir mon reflex su placard, et de tenter de faire quelques jolis clichés!

macaron-test

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

Be the first to reply

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.