Parfois, je traîne sur facebook et je tombe sur des publications où je ne devrais pas mettre le nez… Mais c’est plus fort que moi… Pourtant, je sais ce que je vais y lire, mais j’y fonce quand même tête baissée. Et puis, parfois même, je commente. Forcément, en général, mon avis est contraire à la majorité des commentaires. Mais voilà, y a des sujets qui m’interpellent plus que d’autres.

C’est le cas des poils. Une page a publié des photos d’une jeune femme posant… avec ses poils. Naturelle quoi. Je n’ai même pas été étonnées de lire que « c’est dégueulasse », « pas hygiénique », « que son mari ne doit pas la toucher » etc. De la part d’hommes, j’avoue que ça ne me fait plus ni chaud ni froid ce type de commentaires désobligeants. Mais, ce qui m’attriste ce sont toutes les réactions des femmes, finalement beaucoup plus violentes et méchantes que celles des hommes. Oui, ça me peine, car aujourd’hui, en 2017, elles sont tellement prisonnières des diktats de la beauté fabriqués par (et pour) des hommes, qu’elles les défendent et les perpétuent…

Pourquoi une femme ne peut-elle pas se mettre en jupe sans avoir les jambes épilées, alors qu’un homme peut exhiber ses jambes poilues en short sans que ça n’émeuve personne ? Pourquoi une femme doit-elle garder les aisselles rasées de près, alors qu’un homme peut arborer une toison fournie sans qu’on vienne dire que c’est dégueu et que ça pue ? C’est quelque chose qui m’a toujours révoltée! J’avoue que je vis bien avec mes poils. Ca fait 10 mois que je ne me suis pas occupée de mes jambes, et alors ? Cela fait-il de moi quelqu’un de négligé ? Et Papa Girafe ? Bah, à la moindre remarque, je lui colle une bande de cire sur le cuissot! En vrai, il a les poils rasés de bien plus près que les miens. Et alors? Je ne m’épile jamais les sourcils, ça fait vraiment trop mal! Pourquoi me torturer? Mes jambes et le reste c’est quand j’ai le temps… Quand ça me prend surtout. Et je n’ai pas honte de mes poils. Pourquoi devrais-je?

Pour moi, une femme devrait être libre d’être comme elle en a envie, avec ou sans poil, sans qu’on vienne la juger, la critiquer. Elle devrait pouvoir mettre une jupe ou un débardeur même avec des poils! Elle devrait pouvoir avoir les mêmes libertés qu’un homme… Mais force est de constater qu’on en est bien loin. Et bien sûr, cela va bien au-delà d’une simple histoire de poils. Nous sommes prisonnières de l’image de la femme que les hommes ont fabriquée… et que nous perpétuons, que nous défendons même, souvent. La femme belle, sensuelle, mince ou avec des formes maîtrisées, propre, épilée, apprêtée, coiffée, parfumée, maquillée… La femme, active, mère, épouse, bonne cuisinière, femme d’intérieur… Et là, ma petite voix féministe n’en peut plus. Elle s’étouffe et suffoque. En demande t-on autant à un homme? Non. Et pourtant, une femme est-elle si différente d’un homme? Non. Une femme devrait pouvoir s’habiller comme elle le souhaite! Porter un jogging sans qu’on la trouve négligée, ou porter une mini jupe sans qu’on vienne dire qu’elle est provocante et que si des mecs viennent se frotter à elle, c’est de sa faute. On devrait pouvoir porter un décolleté sans que ces messieurs viennent le lorgner avec insistance. On devrait pouvoir ne pas s’épiler et pouvoir mettre tranquillement un short ou une jupe quand même. On devrait pouvoir avoir sa maison en vrac et sale, sans qu’on insinue quoi que ce soit.

Oui. Parce qu’une femme n’est pas OBLIGÉE d’être maquillée, épilée, sexy, mince, apprêtée, parfumée… Une femme n’est pas OBLIGÉE de faire le ménage, les courses, le repassage, la cuisine, de s’occuper H24 des enfants… Une femme n’est pas OBLIGÉE de répondre aux envies de ces messieurs, de se faire belle pour leur plaire. Une femme n’est pas OBLIGÉE de dissimuler ses règles.

Une femme peut le faire. Oui. Mais elle devrait se sentir libre de le faire, et de le faire avant tout pour ELLE. Et non pour EUX.

Mais surtout, une femme a le DROIT d’être payée autant qu’un homme pour le même emploi. Elle a le DROIT de s’habiller comme bon lui semble. Elle a le DROIT de faire le choix de vie qu’elle souhaite. Elle a le DROIT de ne pas vouloir d’enfant, comme d’en vouloir dix. Elle a le droit d’exprimer ses envies et ses besoins. Elle a le DROIT d’en avoir ras le pompon. Elle a le DROIT de dire NON.

Et moi, qui suis maintenant maman d’une petite fille, et bien j’ai peur. Oui, j’ai peur, car je ne sais pas si je saurais donner les bonnes armes à ma fille pour qu’elle se fasse une place dans ce monde si masculin. Parce que je sais qu’elle devra se battre deux fois plus pour obtenir autant de reconnaissance qu’un homme. Parce que tout ce que j’aimerais c’est qu’elle puisse être libre et se sentir libre. Parce que tout ce que je veux c’est qu’elle s’aime avant tout, qu’elle se plaise à elle. Parce qu’au fond, qu’on porte un jogging ou une jupe, des baskets ou des talons, les cheveux longs ou courts, qu’on soit épilée de près ou non… est-ce que cela change quelque chose à la personne que l’on est? Non.

Alors, j’apprendrais aussi à mon fils à se détacher de tous ces clichés, de tous ces schémas archaïques. J’essaierais de lui inculquer le respect des femmes. Je lui dirais qu’une femme est son égale. Différente oui, mais qu’elle a les mêmes droits et les mêmes libertés. Libertés d’être, de penser et de choix. Et j’espère que je saurais accompagner ma fille pour qu’elle ait assez d’estime d’elle-même, pour qu’elle n’ait pas peur de s’imposer, qu’elle n’ait pas peur de ses choix et de ses opinions, qu’elle ne les taise pas. Etre la maman d’une fille me questionne énormément et je crains parfois de ne pas être à la hauteur.

Suivez-moi!

Maman Mammouth

Jeune maman, pro allaitement, maternage et éducation bienveillante. Résolument optimiste, j'aime la vie et j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maman Mammouth (tout voir)