Rien ne sera jamais plus comme avant…

Rien ne sera jamais plus comme avant…

Ellega Kieffer

Auto édition

« Rien n’est plus intime qu’une grossesse. Mais lorsque celle-ci s’interrompt, lorsqu’on perd son enfant tant attendu, tout s’effondre autour de nous. L’existence des futurs parents en est bouleversée à jamais. L’épreuve de cette perte se révèle aussi douloureuse que taboue. S’ouvre alors une autre dimension, dans laquelle la souffrance est quotidienne et où l’ignorance et l’incompréhension des autres nous plongent dans une profonde solitude. Comment faire le deuil de ce qui aurait pu être quand on ne peut l’évoquer ? Comment aller de l’avant et accepter ses émotions quand l’importance et l’impact de ce drame sont minimisés par le reste du monde ? Comment continuer avec la crainte que cela se reproduise ? Comment surmonter cet indicible chagrin qui nous ronge ? « 

Je n’ai pas vécu le deuil périnatal, mais j’ai lu beaucoup de témoignages à ce sujet. Un sujet encore trop tabou et la souffrance liée à ce traumatisme est encore trop banalisée.

L’auteure nous offre un roman court sur ce sujet sensible dont on parle trop peu. Nous suivons une jeune femme dans ce deuil de la maternité imaginée, nous vivons avec elle l’incompréhension et les violences ordinaires auxquelles elle se heurte. C’est poignant. Je n’aime pourtant pas particulièrement les récit à la deuxième personne du singulier… Mais là, ça matche, parce que ce récit est fait pour les mères, pour les parents qui endurent cette perte. C’est un témoignage à s’approprier. De plus l’utilisation du « TU », dépersonnalise un peu la protagoniste, et cela est cohérent avec la banalisation de ce qu’elle vit finalement. Elle devient comme transparente, elle s’efface, elle donne le change alors que tout hurle en elle.

Il est révoltant de lire à quel point les mots qu’elle reçoit sont violents, mais nous réalisons aussi que, sans malveillance, on peut parfois faire de la peine avec des remarques ou des questions qui nous semblent anodines… et qui, parfois, réduisent une femme à sa « maternité ».

J’avoue que j’aurais aimé connaître davantage le compagnon, son vécu, les échanges qu’ils auraient pu avoir entre eux. Si la protagoniste est bien ancrée, les personnages qui l’entourent, manque un peu de consistance, pour moi. Mais c’est un ressenti tout à fait personnel. Ce témoignage est courageux ! Et je suis certaine qu’il ferait du bien à tous ces parents qui font face au deuil périnatal dans la plus profonde indifférence… comme si cette douleur n’était pas légitime, pas importante.

Je ne l’ai pas vécu, et je n’ose imaginer la souffrance qu’il faut endurer. Qu’on l’ai vécu ou pas, il faut savoir que cela existe, que c’est difficile à vivre, que ce n’est pas « rien ». Je remercie l’auteure pour sa confiance. Ce livre court est 100% gratuit ! Vous le trouverez en ligne ! N’hésitez pas à partager !

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

One thought on “Rien ne sera jamais plus comme avant…

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.