Conjuguer bébé et économies!

L’arrivée d’un bébé occasionne tout un tas de nouvelles dépenses. Le parent qui me dirait le contraire serait tout simplement un menteur! Mais je pense que l’on peut associer bébé et économies.

Il faut l’équiper : poussette, lit, siège auto, vêtements, transat, parc, jeux…
Il faut le changer : couches, produits pour le change, lingettes…
Il faut le nourrir : lait infantile, petits pots…

Et on a beau avoir la prime de la CAF, quand on voit le prix des articles de puériculture… on se dit qu’on n’ira pas bien loin avec! Alors comme j’aime partager mes bons plans, je vais vous donner mes petites astuces pour conjuguer bébé et économies!

Pour s’équiper :
Pensez aux bourses de puériculture et aux annonces sur internet! On trouve des lits, des poussettes, tables à langer etc, en très bon état!
Attention tout de même, je vous recommande d’investir dans un matelas neuf, c’est important pour le dos de votre petit bout, et si vous n’utilisez pas de cosy ou de nacelle, d’acheter un siège auto neuf, car rien ne peut vous prouver qu’un d’occasion n’a jamais subit de choc.

Pour un bébé fashion :
Pensez aux vides-greniers et aux bourses aux vêtements! Vous y trouverez des tas de jolies choses à tout petit prix pour habiller votre mini fashion victime!
Vous pouvez aussi vous faire prêter des vêtements par vos amis, frères/soeurs, cousins/cousines… et faites ensuite tourner les vôtres!
Vive la récup! Et vive les économies!

Pour un bébé bien nourri :
Si vous allaitez bien entendu, vous ferez de sérieuses économies! Pour les parents biberonnants, pas vraiment de solution pour le lait infantile… on fait avec celui que préfère bébé.
Par contre, à l’heure de la diversification, préférez les petites purées maison! Réservez les pots industriels pour de temps à autre, quand vous êtes à l’extérieur ou que vous partez en vacances.
Si vous avez déjà un robot qui mixe, pas la peine d’investir dans un robot type BabyCook. Vous cuisez vos légumes dans de l’eau non salée et hop! Au mixer!
Préparez-en d’avance! Ma petite astuce, congelez des petites portions dans des moules en silicone ou des bacs à glaçons. Comme ça, vous n’aurez plus qu’à sortir la quantité voulue, à mettre dans un pot et à laisser décongeler!
Pour les fruits et légumes, préférez-les bio… Bébé mange de petites quantités, cela ne revient pas très cher au final, et cela évite à nos petits bouchons d’ingurgiter des tas de produits chimiques!

Pour un bébé bien au sec :
Ah les couches… un gouffre financier pour tous les parents!
Pour réduire les coûts, vous pouvez opter pour les couches lavables, qui en plus d’être économiques, sont écologiques! L’investissement de départ est assez important, mais sur le long terme, même avec les lavages, on y est vraiment gagnant.
Mais je comprends bien qu’on ne se sente pas toujours capable de suivre la cadence. Alors, sachez que vous pouvez trouver des couches lavables d’occasion sur internet, c’est pas mal pour s’y essayer et voir si on continue ou non. Si vous renoncez, vous pourrez les revendre.
Si vous choisissez les couches jetables, profitez des promotions et des ventes privées (il y en a très souvent : Pampers, Huggies, couches écologiques…). Et n’hésitez pas à en tester plusieurs, parfois les marques distributeurs ou de magasins discount sont très biens! Pour vous donner un exemple, mon petit bout est allergique aux Pampers (qui sont avouons-le vraiment très absorbantes!), les marques distributeurs ont des fuites pour mon gros pisseur… du coup j’ai testé les couches de chez Lidl… et je les ai adoptées! Il en existe 2 sortes : les normales à 13 centimes la couche et les fines avec je-ne-sais-plus qu’elle technologie plus absorbante à 17 centimes la couche. Ce qui entre nous, est tout à fait raisonnable! Mon Petit Girafon les supporte très bien, et les normales tiennent bien les 8 à 12h de la nuit, même s’il arrive qu’il y ait des fuites certaines nuits où il tète beaucoup!
Bref. De notre côté, on a choisi un compromis entre couches lavables et jetables. La journée c’est couches lavables, et pour la nuit et les sorties, couches jetables! Et notre porte-monnaie nous dit merci, on fait de sacrés économies!

Ensuite, outre que les couches il y a ce avec quoi on lave les fesses toutes douces de nos bambins. Oubliez les lingettes, ou réservez-les pour les sorties, en dépannage. Elles sont agressives pour la peau des bébés, sont chères et ne sont pas du tout écologiques! Vous pouvez bien sûr choisir des bio, mais elles vous coûteront un bras si vous les utilisez quotidiennement.
Je vous conseille le liniment oléocalcaire. C’est à base d’huile d’olive et d’eau de chaux, c’est tout. C’est vraiment très économique, vous pouvez même le fabriquer vous même. On l’applique sur les fesses de bébé avec des lingettes lavables ou des grands carrés de coton, pas besoin de rincer. Et bonus, cela hydrate et protège les fesses délicates des érythèmes.

Pour le bain :
Soyez attentifs aux composants de certains gels lavants spéciaux bébé, qui sont issus de la pétrochimie, et sont plus agressifs qu’on croit pour la peau de nos bébés (ex : Mustella).
Nous, nous utilisons du savon d’Alep. Le savon de 200g coûte autour de 3 euros et dure… très longtemps! Je l’ai transformé en version liquide pour que ce soit plus pratique. Le savon d’Alep prévient l’eczéma, et ne dessèche pas la peau, et vous allez faire des économies. Il faut juste être vigilant lorsqu’on lave les cheveux, car ça pique les yeux!

Bref bref bref. Voici mes quelques petits conseils!

Et vous comment faites-vous pour faire des économies avec bébé ? Quelles sont vos astuces ?
Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

Be the first to reply

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.