Cuisine & Menus

5 astuces pour gagner du temps en cuisine

Ces derniers temps, je parle beaucoup cuisine par ici… Il y a des périodes comme ça où ça redevient mon intérêt principal 😉 Aujourd’hui, je partage avec vous 5 astuces pour gagner du temps en cuisine. Ce sont des choses que j’applique au quotidien. Rien de révolutionnaire, je n’ai rien inventé 😉

1. Cuisiner en plus grande quantité

Cela a plusieurs intérêts :

  • 1 préparation peut servir pour plusieurs plats (par ex : sauce bolognaise -> lasagnes + pâtes bolo + parmentier, fondue de poireaux -> quiche + pâtes ou riz aux poireaux + tartines gratinées)
  • On peut congeler des portions à ressortir plus tard, un jour de flemme ou un jour où l’on manque de temps.
  • Cela permet tout simplement de manger un même plat sur plusieurs repas. Je sais bien que tout le monde n’aime pas forcément manger plusieurs fois de suite la même chose… Mais c’est parfois un bon compromis quand le quotidien est chargé ou les fins de mois un peu serrées 😉

2. Optimiser l’utilisation du four

S’organiser pour prévoir de cuire plusieurs choses en même temps lorsque l’on allume son four est vraiment un bon moyen de gagner du temps. Par exemple, si on a prévu de cuire une quiche, on peut en profiter pour cuire une tournée de cookies, un cake salé ou sucré, un gratin, ou même tout simplement une deuxième quiche à manger 2-3 jours plus tard ou à congeler.

3. Faire des menus

Oui, je sais, c’est dit et redit. Mais vraiment, ça fait gagner du temps. Rien n’oblige à faire des menus stricts pour toute la semaine. Personnellement, je ne le fais pas. Je prévois plutôt une liste de 5-6 plats que je souhaite faire dans la semaine. Ainsi je sais que j’ai les ingrédients pour les réaliser. Ensuite, nous mangeons les restes ainsi que des repas plus basiques,ou bien je sors les portions congelées des semaines précédentes (j’essaie d’avoir un roulement et de congeler chaque semaine 2 ou 3 portions).

4. Faire du batchcooking

Je suis consciente que cette méthode ne convient pas à tout le monde. Le batchcooking peut paraître chronophage et énergivore, et ce n’est pas tout à fait faux. Parfois, ça l’est. Lorsque j’ai commencé à faire des meal prep ou batchcooking, cela me prenait énormément de temps… tout simplement parce que je voulais en faire trop. Aujourd’hui, je ne cuisine plus du tout pour toute la semaine. Je fais des préparations d’avance pour la moitié de la semaine. Et le mercredi ou le jeudi, je prépare quelques autres petites choses pour la fin de semaine. En général, pendant ces cessions cuisine je vais prévoir :

  • un plat carné
  • un plat végé (type curry, chili, mijoté…)
  • 2 goûters
  • des crudités
  • des légumes cuits (soit juste vapeur, ou sautés… à assembler ensuite dans nos assiettes)
  • un féculent cuit (riz, quinoa, couscous…)

Ensuite, s’ajoutent parfois une ou deux quiches selon mes menus, une soupe, un gratin…

J’essaie de ne pas me surcharger. Parfois il m’arrive de faire de grosses sessions de batchcooking lorsque je sais que je vais avoir une très grosse semaine, mais ça reste ponctuel. Ma santé ne me permet pas de le faire chaque semaine. Si vous souhaitez avoir des idées de ce que je prépare, n’hésitez pas à me retrouver sur instagram 🙂

5. Faire simple

Oui. Faire simple.

C’est très tentant de vouloir reproduire toutes les belles recettes que l’on voit sur les réseaux sociaux ou sur Pinterest, toutes ces recettes avec des tas d’ingrédients qu’on n’utilisera peut-être qu’une seule fois… Oui, c’est tentant, mais c’est très chronophage et parfois cela peut même faire flamber le budget alimentaire. De temps en temps, faire des recettes plus compliquées, si on en a l’envie… évidemment que oui ! Mais au quotidien, cela peut vite devenir compliqué. Lorsque l’on manque de temps en cuisine, la simplicité est une alliée. Une assiette composée d’une source de protéine, d’un féculent et d’une portion de légumes cuisinés ou juste vapeur, c’est très bien. Un plat tout simple de pâtes à la sauce tomate, c’est parfait. Des coquillettes au beurre un dimanche soir où tout le monde est fatigué ? Mais oui ! Une part de quiche avec de la salade ou des carottes râpées, c’est simple et délicieux 😉

***

Voilà, rien de miraculeux dans ce que je partage. Et je le redis, ce n’est pas une injonction à cuisiner. Tout le monde n’a pas le même engouement pour la cuisine. Moi, j’adore cuisiner, donc c’est rarement pesant. Mais pour certain.e.s ça l’est, et alors ? Nous sommes toutes et tous différents 🙂

35 ans, mariée et maman de 2 enfants. Multi-passionnée et résolument optimiste ! Vous trouverez par ici des partages et tranches de vie, sans chichi, en toute simplicité ! Pour en savoir un peu plus sur moi, n'hésitez pas à aller lire ma page "à propos" ! Au plaisir de vous lire !

A vos claviers !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.