1 an sans facebook

Cela fait déjà une année que j’ai décidé de me passer de facebook. J’y pensais depuis plusieurs années. C’était un questionnement récurrent. J’ai fini par passer le pas, il y a un an. Je n’ai aucun regret et à aucun moment, je n’ai été tentée d’y revenir. J’ai pourtant simplement désactivé mon compte facebook afin de pouvoir conserver Messenger. Je peux donc réactiver mon compte n’importe quand. Cependant, jusqu’à maintenant je n’en ai ressenti ni l’envie ni le besoin.

Evidemment, il y a des informations auxquelles je n’ai pas accès, car Facebook est devenu un média influent et de nombreux commerces, par exemple, font passer leurs informations importantes sur cette plateforme. Ca ne fait rien. Au final, cela ne m’a pas handicapée plus que ça.

Aujourd’hui, je n’ai absolument aucune envie de retenter l’aventure Facebook. J’en suis partie, parce que j’y trouvais trop d’agressivité et de négativité. Il n’y avait plus suffisamment de positif, pour moi, par rapport au négatif. Tout était compliqué, polémique…

Dire « adieu » à facebook, cela a également entraîné la fermeture de la page facebook qui était associée à ce blog. Je pense que c’est ce qui m’a retenu un temps de fermer mon compte facebook. Je n’étais pas prête à lâcher ce petit bout de blog exilé sur ce réseau social. Finalement, cela n’a pas été douloureux. Je pensais que cela serait un renoncement. En réalité, le monde a continué de tourner. Mon blog a continué à être lu. Cela n’a pas changé grand chose, si ce n’est alléger ma charge mentale. Je n’avais clairement plus envie de gérer tout ça… Mon blog, c’est un lieu « plaisir ». C’est ma petite bulle à moi. J’avais commencé à être prise dans le tourbillon des performances à réaliser sur les réseaux sociaux… alors que cela ne me ressemble pas. Pourquoi m’imposer des contraintes supplémentaires ?

Je n’ai finalement conservé qu’Instagram. Et j’avoue que je commence à me questionner quant à son utilité réelle dans ma vie. Il se peut qu’un jour, je décide de fermer mon compte là-bas également. La plupart du temps j’y trouve les échanges bienveillants et positifs qui me font rester. Mais parfois, je croise trop de pugilats, trop de superficiel… Trop de « tout lisse ». C’est peut-être, d’ailleurs, l’une des raisons pour lesquelles je n’ai jamais décollé sur aucun réseau social… Chez moi, c’est brouillon, c’est fourre-tout, c’est la vraie vie, sans filtre… Je ne prends souvent pas le temps de faire des photos bien cadrées, bien exposées… Je sais faire. J’ai un super appareil photo pour ça. Mais je n’ai pas envie de me prendre la tête. Je ne vise aucune réussite, je veux juste continuer dans ma simplicité 😉

Bref. Une année déjà sans facebook. La première du reste de ma vie, sans doute 😉

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

2 thoughts on “1 an sans facebook

  1. Ping : 1 an sans facebook – Les Blogueuses

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.