Une grossesse sans médicament

Les gens qui me connaissent savent que les médicaments et moi, on n’est pas très copains… que ce soit pour moi, comme pour Petit Girafon. Moins on en prend, mieux on se porte. Attention, je ne suis pas anti-médecine hein, juste je souhaite donner le moins de produits et molécules de synthèse à mon corps. Il faut dire que j’ai de la chance, je suis rarement malade. La dernière fois que j’ai été mal au point de devoir passer par la case antibiotiques, cela doit remonter à 5 ou 6 ans… voire plus! Le reste du temps, je ne cours jamais chez le médecin tout de suite, j’attends de voir comment ça évolue et j’utilise mes petits remèdes naturels. Petit Girafon n’a été vraiment malade que deux fois depuis sa naissance, donc je m’estime vraiment chanceuse ^^ En revanche, j’use d’homéopathie très souvent. C’est considéré comme des médicaments. Donc, je précise que je me passe de traitements allopathiques au maximum!

Il était donc évident pour moi que cette grossesse se passerait de médicaments (allopathiques donc ^^). On m’a bien proposé des médicaments “classiques” pour lutter contre mes nausées de début de grossesse, mais je n’ai pas réussi à me résoudre à les ingurgiter. J’ai tenté d’autres choses… jus de citron, infusion de gingembre… Pas forcément hyper efficace, mais l’alternative allopathique l’aurait-elle été d’avantage? Rien n’est moins sûr! La seule chose que j’ai accepté de prendre c’est de l’acide folique pendant deux mois. Vu mon alimentation chaotique des débuts, c’était mieux ainsi.

Les mois passants, j’ai attrapé quelques microbes (bizarrement du moment où j’ai cessé d’allaiter…) mais j’ai laissé mon corps s’en débrouiller. Oui, c’est pénible de se trainer un rhume carabiné pendant une semaine. Mais de toute façon, en étant enceinte, la liste des médicaments autorisés est déjà réduite, alors autant faire sans. Les infusions thym/citron/miel ont été mes meilleures amies ^^

Désormais, me voilà arrivée à bientôt 30 semaines de grossesse… déjà! Les maux dont je souffre sont mes énormissimes varices, des maux de tête et un mal de dos (déjà chronique) accentué. Pour les varices, et bien les bas de contention version contention forte de mamie tiennent le problème relativement à distance. Pour les maux de tête, je fais avec, tout comme pour le mal de dos. Je supporte bien la douleur ou disons que je m’en accommode facilement au quotidien. Mais je vous recommande chaudement les massages à l’huile végétale d’arnica contre les maux de dos, genoux etc. C’est très relaxant!

Bon soyons honnête quand même, je suis très fatiguée ces temps-ci. Donc j’ai cherché de quoi me booster un peu et calmer mon anxiété sous-jacente. Je me suis tournée vers une parapharmacie en ligne, et j’y ai trouvé mon bonheur! Des fleurs de Bach (en spray) pour la sérénité et de la gelée royale pour me donner un petit coup de fouet!

Enfin bref! Mon cheminement vers toujours plus de naturel me pousse à éviter les médicaments, en tout cas allopathiques, tant que cela est possible. Je préfère profiter de ce que la nature nous offre de magique. La prochaine étape sera, je l’espère, mon accouchement sans péridurale. Si je pouvais m’éviter un produit anesthésiant dans le corps, ce serait vraiment top! A suivre! 😉

Et vous, quel est votre rapport aux médicaments?

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

3 thoughts on “Une grossesse sans médicament

  1. Je me reconnais tout à fait dans ce que tu dis. Les médocs c’est très bien, mais qu’en cas de réelle nécessité, j’en prends vraiment le moins possible et je n’en ai pris aucun pendant ma grossesse. Et c’est bien pour ça que ça me fait tant mal au coeur aujourd’hui d’en donner autant à mon petit chat pour son RGO… Moi qui ai fait attention à tout pendant qu’il était dans mon ventre et qui avait bien l’intention de continuer à lui donner le meilleur, j’ai vraiment l’impression d’avoir mal fait quelque chose 🙁

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.