Un 2e enfant, oui mais si…

Un 2e enfant oui, mais si c’était aussi difficile qu’avec Petit Girafon?

Avec cette envie de grossesse dont je vous parlais ICI, nait l’angoisse. Je pense rarement aux premiers mois de vie de Petit Girafon. Il a fait de moi une maman, c’est la plus belle chose qui soit, je l’aime d’une manière tellement inconditionnelle! Mais cette première année de maman a été si dure… si dure… Je n’étais pas préparée à cet ouragan… Pas préparée à me réveiller 10, 15, 20 fois par nuit pendant 13 mois et qu’à 21 mois il se réveille encore 2, 3, 5 fois par nuit… Pas préparée à ce que je doive le porter quasiment H24 sans pouvoir m’assoir de peur qu’il ne se réveille et pleure de nouveau pendant des heures… Pas préparée à devoir rester cloitrée chez moi car chaque voyage en voiture se transformait en cauchemars… Pas préparée à ne pas pouvoir le poser dans un transat ou dans son berceau avant ses 4 mois…

Non, je n’étais vraiment pas préparée à ses besoins trop intenses, à pleurer toutes les nuits en le priant d’arrêter de pleurer… Je ne pensant pas que devenir maman pouvait être aussi souffrant, qu’on pouvait à ce point ne pas comprendre son bébé. J’imaginais naïvement que ce serait plus simple.

Je me suis donnée à 300% pour Petit Girafon et je ne regrette absolument pas… On a une relation si complice et tout me paraît si facile désormais. J’ai l’impression d’avoir fait le plus dur, même la phase d’opposition dans laquelle on entre me semble bien plus gérable. Pour autant, j’ai peur d’un deuxième enfant… J’ai toujours eu envie d’une grande famille, mais ça n’empêche pas les angoisses de surgir. On a beau me dire que le 2e c’est jamais pareil que le premier, que ça ne pourra pas être pire… Personne n’est devin, et si c’était pareil? Et si c’était pire encore? Aurais-je la force? On me dit aussi que souvent le 1er dort mieux quand le 2e arrive mais personne ne peut en être sûr… Si ça n’était pas le cas, comment arriverais-je à tenir le coup?

Alors même si l’envie est là pour Papa Girafe comme pour moi, je dis NON. Je veux attendre que Petit Girafon dorme mieux, qu’il s’endorme seul… Je veux me sentir rassurée, je veux être vraiment prête. Ne plus me dire “un 2e enfant, oui mais si…” . Je veux être apaisée, me dire que si c’était aussi compliqué, et bien je m’en sortirais.

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

18 thoughts on “Un 2e enfant, oui mais si…

  1. Et moi je l’ai fait !! minus est né 2,5 ans après le grand ce BABI, celui pour qui je me levais X fois par nuit, celui qui ne me laissais pas 5 minutes sans pleurais pour que je puisse prendre ma douche ! et ces pleurs mais c’était juste inhumain !
    Ce minus qui a été un gros dormeur certes il se réveillais la nuit quand même pour téter, il avait des coliques choses que je ne connaissais pas pour le grand, mais c’était différent ! il a fait des siestes, il était plus calme (sans être trop calme je me comprends !) c’était différent, et même si je me dis que 2,5 ans c’est short, c’est dur quand même, je ne regrette pas !

    1. J’admire déjà les mamans qui ont des enfants rapprochés, mais alors je t’admire encore plus… rapprochés avec un BABI, wah!
      Je pense que j’ai encore besoin d’un peu de temps, l’envie est là, mais trop d’angoisse pour l’instant 🙂
      Bisous <3

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.