Ca y est, je suis trentenaire. 30 ans. Ca va, je le vis bien. Il y a 10 ans, je soufflais mes bougies à Candela dans les Pouilles italiennes, entourées de mes amis italiens. C’est fou comme j’ai l’impression, parfois, d’avoir vécu plusieurs vies ces 10 dernières années. J’ai eu comme une envie de m’y replonger un peu 🙂

L’année de mes 20 ans a été l’une des années les plus riches que j’ai connu… J’ai dansé, beaucoup. J’ai voyagé, j’ai fait de belles rencontres.

J’ai commencé l’année dans les Pouilles, dans ce village que j’aime tant… à danser, à vivre des moments inoubliables.

Je m’y sentais à ma place. Même si, la fatigue était bien présente et que toute cette belle agitation, c’était beaucoup à gérer pour moi. C’est drôle comme j’ai un oeil nouveau sur la “moi” d’il y a 10 ans. Je comprends mieux mes craquages émotionnels. Je comprends mieux ces espèces de moment où les vannes lâchaient. Soit je m’isolais, soit mes réactions pouvaient paraître disproportionnées ou décalées. Et puis, malgré toute cette joie que je vivais, je voguais entre grosses vagues et marée basse.

Cette année-là, j’ai aussi accueilli des canadiens francophones, un ami italien et une allemande dans mon tout petit chez moi ^^ Cet ami italien m’avait prévenu de sa venue… et puis quand je suis allée le chercher… j’ai vu sortir huit personnes de son camping-car ! Nous avons joué de la musique dans les rues toulousaines, nous avons improvisé des pas de danse dans mon 20 mètres carrés, en conviant les amis toulousains. Puis, nous sommes partis pour les Saintes-Marie de la Mer. Ce fut une semaine riche en émotions, multiculturelle.

Et puis… j’ai fêté mes 20 ans avec ma famille. Mes piliers. Ceux qui étaient là cette année pour fêter avec moi ma dizaine supplémentaire. Je mesure la chance que j’ai d’avoir une telle famille. Mon désir d’aller vivre plus près d’eux tous, grandit chaque année un peu plus. Il m’est très difficile de rendre justice à mon incroyable famille avec des mots. J’ai simplement une chance inouïe.

10 ans après, ma vie est plus calme et plus rangée. Enfin “calme”… peut-être pas tant que ça. Les enfants, ça met de l’énergie dans le quotidien. Peut-être que c’est simplement moi, qui suis un peu plus posée. Je regarde mes souvenirs avec nostalgie, mais sans mélancolie. Je suis tellement reconnaissante d’avoir pu vivre autant de belles choses. Seule la danse commence à me manquer véritablement. Peut-être que cette première année dans la trentaine serait l’occasion d’oser. Oser aller au-delà de mes barrières et tenter de remettre la musique et la danse sur mon chemin.

En tout cas, c’est avec bonheur et sérénité que j’aborde cette nouvelle étape dans ma vie, malgré quelques rides naissantes et les cheveux blancs qui commencent à coloniser ma tignasse 😉

Suivez-moi!

Maud

Maman blogueuse pro allaitement, maternage et éducation positive, pratiquant l'instruction en famille. Rédactrice web et traductrice. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)