Matière Noire

Matière Noire

Carl Grès

Auto édition

“L’immeuble Moncey-Nord, dans le centre de Lyon, est encerclé par les forces de police. Les habitants ont piégé leur immeuble d’explosifs et refusent de se rendre…

Deux ans auparavant, Grégory Marc, le narrateur principal, un écrivain sans succès de 35 ans, s’apprête à partir en week-end avec ses vieux amis de fac. Alors qu’il se rend au centre commercial, il se croit victime d’un attentat en pleine rue. Se réveillant aux urgences, il apprend qu’il s’est évanoui sur le trottoir et qu’il souffre d’agoraphobie. Après maintes tentatives infructueuses pour guérir son mal, il se laisse convaincre par son voisin de suivre un séminaire en développement personnel dans une communauté située au fin fond de l’Ardèche. Il y fait la connaissance de Mickael, l’administrateur du hameau et coach des séminaires, qui prône les principes de la Méditation Quantique, une méthode aussi fascinante que déroutante.”

Cette lecture fut très surprenante ! L’atmosphère de ce roman est extrêmement particulière. Pour autant, j’ai beaucoup aimé ce récit.

Nous faisons la connaissance de Greg, un écrivain perdu qui souffre d’agoraphobie. Il vit sous l’emprise de ses angoisses, qu’il tente de calmer avec des cocktails de médicaments. Un voisin, Serge, lui propose un jour de se rendre à un séminaire de développement personnel, animé par un certain Mike. Greg n’est pas vraiment convaincu, mais il va s’y rendre malgré tout. Il restera toujours habité par des sentiments ambivalents… une grande méfiance, et en même temps, il échappe difficilement à l’attraction de Mike.

Nous voilà alors plongés dans un récit fascinant, ponctué de quelques aller-retour entre les personnages. Ces derniers sont vraiment bien construits. Mike est une espèce de gourou qui appuie sa méthode de développement personnel sur la méditation quantique… Il enrôle sans difficulté les gens, souvent ceux qui ont des failles, des souffrances intériorisées et il les convertit à ses principes, à cette philosophie de vie qui ferait d’eux des êtres sereins. C’est un personnage charismatique, envoûtant tout autant que révoltant. Rien ne l’arrête, et c’est assez effrayant ! En même temps, on ne peut s’empêcher de penser qu’il a un bon fond, qu’il emploie peut-être simplement les mauvais moyens… tout en étant horrifiés par sa monstruosité. C’est un personnage complexe qui nous laisse indécis.

Greg de son côté, se meut entre sa méfiance vis à vis de Mike et ses préceptes, et la peur de changer son quotidien, ce qui le maintient dans un immobilisme, assez malsain, alors même qu’il paraît extrêmement lucide face à ce qui se passe autour de lui. Il est touchant, même si on aurait envie de le secouer un peu par moments.

Ce roman est déroutant, dérangeant aussi car il met en lumière les mécanismes psychologiques qui poussent à se laisser manipuler. Il montre comment certains peuvent exploiter nos failles à leurs fins. Nous évoluons dans cette ambiance étrange, et les pages se tournent sans difficultés, malgré le côté assez sombre de ce récit.

Une intrigue bien menée et une plume agréable à lire. Je ne pense pas que j’aurais choisi de moi-même ce roman sur les étagères d’une librairie… et pourtant il valait le détour ! C’est un livre entre thriller et roman noir, qui ne laisse pas indifférent !

Si j’ai piqué votre curiosité, vous pourrez le trouver en ligne ou pourquoi pas le commander chez votre libraire préféré.e !

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

Be the first to reply

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.