Horizons musicaux #3 : la mazurka

Ah… la mazurka… cette danse de couple sur fond de musique douce et romantique. On se disait souvent en riant : « si tu conclus pas sur une mazurka, tu concluras jamais! ». Aux temps plus marqués et au tempo plus rapide dans les répertoires auvergnats et bretons, les jeunes groupes de musique trad en ont fait le « slow » du trad.

Ca a été ma première danse préférée quand j’ai découvert l’univers des musiques et danses traditionnelles. Et quand je suis partie en festival en Italie du Sud pour la première fois (avec une sacré bande!), les italiens sont tombés amoureux de notre manière de danser la mazurka… Ils ont organisé par la suite des « mazurka klandestina »… Des bals clandestins dans des lieux symboliques de Milan (Place de la Bourse) ou encore Turin… On y dansait quasiment que des mazurka’s et qui voulait jouer jouait… des groupes formés sur le tas pour faire danser. J’ai fait plusieurs fois le déplacement. Bien sûr, je pouvais danser près de chez moi… mais la convivialité italienne est incomparable, j’allais en Italie environ tous les deux mois à cette époque (vous allez aussi comprendre pourquoi en lisant la suite 😉 ).

J’aime bien me replonger dans ces jolis souvenirs. Cette mazurka klandestina se déroulait à Turin, dans le froid du mois d’octobre… Sur cette video, il y a mes grands amis italiens, ceux qui ont apporté quelque chose d’inoubliable à ma vie. Et si vous regardez bien, vous devriez me voir apparaître ^^ Mais chut hein, pas un mot à Papa Girafe! J’étais dans les bras de mon amoureux de l’époque, un italien aux origines siciliennes (vous comprenez mieux pourquoi j’allais souvent là bas!). Lui et moi, on était fait pour l’international… je suis mariée à un portugais, lui à une suédoise! Enfin bref 😉 Sur cette video, il y a aussi des amis français avec qui j’ai vécu des moments vraiment forts et uniques. Pour certains on s’est perdu de vue, d’autres on se voit de temps à autre, mais les souvenirs restent.

Je vous laisse aussi écouter cette magnifique mazurka, une des premières que j’ai su jouer au violon…

Enfin, une dernière qui fait jaillir énormément d’émotion en moi… elle renferme beaucoup de souvenirs et pas mal de nostalgie…

J’adore danser la mazurka avec Petit Girafon, pour un moment de retour au calme… Un moment de douceur. J’aime en écouter plusieurs pour m’apaiser et faire le plein de doux souvenirs… J’ai hâte de pouvoir danser à nouveau. De temps en temps. J’ai hâte de faire découvrir à Petit Girafon cet univers qui m’a tant apporté à un moment de ma vie où j’étais plus que perdue.

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

Be the first to reply

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.