Couleurs d’Automne

Priska Soba

Auto-édition – Format broché

14,99€

” “Elle était mon enfant, ma prison de mensonges, mon enfer. Exilée, contrainte de vivre en recluse afin d’expier une faute que je n’avais pas commise, loin de hommes, sans avenir je suis demeurée. Comment aurais-je pu l’aimer ? Elle ne m’était rien. Elle n’était qu’une aberration dans un monde de douleur. “

Couleur d’Automne nous entraîne dans la vie d’une jeune fille de 16 ans, qui donne naissance à une petite fille suite à un viol. Elle n’aura alors plus qu’un seul désir : effacer jusqu’à l’existence même de cet enfant. La haine et la violence de cette mère auront-elles des limites ?”

L’auteure de ce roman m’a proposé de le découvrir via la plateforme SimPlement. J’avoue que j’étais intriguée par son roman dont elle jugeait le thème assez difficile, surtout pour une maman. Effectivement, c’est un récit sombre et dur.

Le livre commence par la voix de cette mère qui a été violée, souillée, transie de haine pour cette enfant, cette petite fille, fruit de cet acte ignoble. Elle ne peut éprouver de l’amour pour ce petit être qu’elle va tenter de détruire. On plonge alors dans un univers de violences, de haine et d’indifférence. Les mots sont durs et sans fioritures.

Ensuite, c’est la voix… enfin plutôt “les voix” de cette petite fille qui a grandi dans la haine et l’indifférence d’une mère qu’on lit. Le récit devient alors complexe. Je n’ai pas compris tout de suite qu’il y avait plusieurs voix, ce qui a rendu ma lecture un peu confuse. Et puis, cela se clarifie un peu et je me suis trouvée plongée dans la folie de cette enfant devenue femme, sans parvenir à savoir qui elle est, qui elle veut être. On assiste alors à une alternance de deux voix, deux personnalités différentes. L’une vit le jour, se recroqueville sur elle-même. Elle ressasse ce passé fait de viols et de violences. Elle ne parvient pas à se relever, à oublier ses bourreaux. Et puis, il y a celle de la nuit, qui calme sa rage par des relations d’un soir, qui consume sa colère dans le sexe sans lendemain. Cependant, il y a aussi une troisième voix. Discrète, on l’entend moins. Peut-être y en a t-il d’autres ?

C’est un récit bien écrit avec un vocabulaire riche et précis. En revanche, la narration est complexe et j’ai trouvé certains passages un peu trop répétitifs. Je ne saurais dire si j’ai tout compris, tout perçu de ce roman, car, même s’il m’a plu, j’ai parfois dû m’accrocher pour bien garder le fil. Evoluer au travers de la folie n’est pas simple !

Ce roman aborde des thèmes durs, mais dont il est nécessaire de parler. Au-delà du viol et du regard jugeant et méprisant des gens, il y a tous les changements psychologiques que cela entraîne chez les victimes… la haine, la violence, la folie. En tout cas, ce sont ces trois axes qui ont retenu mon attention.

Ce livre est sombre et complexe, mais intéressant à lire. Il heurte et demande de la concentration car on est loin du roman d’action, on est davantage dans un roman psychologique, avec des personnages à l’esprit tourmenté et cela se ressent parfaitement à la lecture. C’est très bien mené !

Si j’ai attisé votre curiosité, vous pouvez retrouver ce roman en format papier sur Amazon ou la Fnac, et certainement en demandant à votre libraire 😉

Maud
Suivez-moi!

Maud

Maman blogueuse pro allaitement, maternage et éducation positive, pratiquant l'instruction en famille. Rédactrice web et traductrice. Résolument optimiste, j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Maud
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maud (tout voir)