Allaiter tout en étant enceinte

Et non, Petit Girafon n’est toujours pas sevré! Je sais, je sais, il aura bientôt 3 ans… et alors? ^^ Quand nous avons décidé de projeter un deuxième bébé, je me doutais que j’allais vivre l’expérience de l’allaitement pendant la grossesse. Ca ne m’inquiétait pas plus que cela… Après tout, ça n’a rien d’anormal.

J’avoue que malgré le fait que j’étais préparée, je vis cet allaitement de façon mitigée. Avec les douleurs mammaires du 1er trimestre, je ne vais pas vous mentir, j’ai souffert! J’ai une grande résistance à la douleur, mais chaque tétée m’arrachait des grimaces. J’ai tenu bon malgré tout, car je ne me voyais pas du tout le sevrer brutalement. Cependant, j’ai considérablement réduit le nombre de tétées. Petit Girafon a toujours été un gros téteur, il tétait à la demande… très souvent dans la journée, parfois encore la nuit aussi (HAAAAAANNN pas biiiiieeeeeen!!!). J’ai mis un terme définitif aux tétées nocturnes et cela s’est passé sans trop de heurts. Pour les tétées diurnes, et bien on est passé à environ deux tétées par jour (bon parfois une seule, parfois trois, je ne suis pas hyper rigide non plus ^^). Celle du matin au réveil, et celle du soir avant de se coucher.

Quel changement! Alors, oui, j’ai eu des protestations, parfois très violentes… et il y en a encore, surtout quand il est fatigué. Mais j’ai tenu bon, car la fatigue extrême et les douleurs rendaient les tétées trop nombreuses vraiment très désagréables. Alors j’ai préféré initier ce changement de rythme, pour que ces moments de la journée qui nous restent soient agréables, que ce soient nos moments câlins à tous les deux.

Pour l’instant cet équilibre nous convient bien. J’ai parfois hâte que Petit Girafon se sèvre. Mais cette grossesse, mon humeur changeante, ma patience en berne, ma fatigue… c’est déjà beaucoup à gérer pour lui, alors je n’ai pas envie de lui retirer brutalement ces petits moments auxquels il est encore attaché. On a le temps après tout.

Même si certaines tétées restent douloureuses, je crois que j’ai trouvé un compromis qui me permet d’allaiter tout en étant enceinte, sans léser Petit Girafon et sans que cela représente une contrainte pour moi.

J’ai maintenant hâte de démarrer ce nouvel allaitement avec bébé 2… repartir avec lui dans une (looooongue) aventure lactée! Mais pour cela on en reparlera en temps voulu 😉

Et vous? Des expériences d’allaitement pendant la grossesse?

(NB : Bon je devais vous publier cet article la semaine dernière… les choses sont en train d’évoluer un peu depuis, je vous en parlerai plus tard 🙂 )

*Photo de ma 1ère grossesse, je ne peux pas encore vous montrer mon ventre… il est inexistant ^^

Maud
Suivez-moi!
Les derniers articles par Maud (tout voir)

11 thoughts on “Allaiter tout en étant enceinte

  1. Je t’ai répondu sur ton article plus récent… ici oui 5 mois d’allaitement en étant enceinte… je n’en pouvais plus, j’étais trop fatiguée et “je ne voulais plus”… pourtant j’aimais cet échange avec mon fils.
    Mon corps devait surement dire à ma tête : maintenant on stoppe, on se repose pour le 2ème bébé qui arrive…

    Je n’ai pas voulu co-allaiter une fois Anna née. Je voyais Paul comme un grand maintenant.
    Il lui a fallu quelques temps pour accepter totalement, je ne voulais pas le lui reproposer pour arrêter un moment plus tard.

    Par contre, lorsque je devais tirer mon lait car trop plein, et qu’Anna avait assez bu, je tirais mon lait et le lui donner en biberon.

    Belle grossesse à toi

    nb : je t’admire pour tes 34 mois d’allaitement : <3

  2. Je suis a un mois et demi de grossesse. Ma petite de 26 mois tète encore beaucoup. Quand je lui dis que ca me fait mal (les tétés mais aussi quand elle tripote ou qu’elle me saute sur le ventre ou me file des coups de pieds… Pas méchant, juste brute) ca ne lui fait rien. Je pense que j’ai encore (pour l’instant), pas mal de lait. J’ai même allaité le tout petit d’une copine ce week-end 🙂
    Je ne me vois pas la sevrer de suite. Je ne suis pas prete… Je verrais bien. Ces derniers jours elle s’est endormie deux soirs sans téter. J’etais triste…
    Contente de suivre ta grossesse.

    1. Ahaha ici aussi il a une manière assez… brutale de faire des câlins et de jouer ^^
      Après ta puce est plus petite que mon loulou, et puis si vous n’êtes prêtes ni l’une ni l’autre, pourquoi forcer les choses? 🙂
      J’espère que ton début de grossesse n’est pas trop difficile…

  3. Bonjour, enceinte de 8mois, mon petit ange s’est sevré de lui même vers les 4mois de ma grossesse, il avait alors quasiment 3 ans.. j’ai eu un peu le même parcours au début, grosses douleurs…et petit à petit très peu de lait, jusqu’à plus du tout. Mon fils était un gros tétouilleur aussi, et pourtant… tout cela s’est fait en douceur… 😉 bon courage Julia

  4. Coucou! Ici aussi expérience de l’allaitement enceinte 🙂 Alors je ne sais pas si c’est lié mais je n’ai pas ressentie la grosse fatigue du 1er semestre… J’étais fatiguée mais pas comme pour ma première, au point de m’endormir profondément dans la journée. Par contre, j’ai sevré ma puce vers ses 23 mois à 5 mois de grossesse et là la grosse fatigue est arrivée!!! Mais voilà je lui ai beaucoup expliquée (elle ne tétait plus que le soir pour s’endormir) que ça faisait mal à maman, et vraiment je crois que le co-allaitement aurait été trop difficile pour moi 🙁 elle a pleuré un peu dans mes bras mais a finalement accepté ce sevrage non naturel. Et maintenant que bb2 est là il lui arrive de réclamer à téter mais elle passe rapidement à autre chose! Il y a un bel article de Working mama sur le co-allaitement il m’avait retourné à l’époque… Mais quand ça se passe bien ça doit être une expérience tellement forte!!

    1. Je pense que nous allons vers le sevrage, j’ai de moins en moins de lait… Par contre de mon côté la fatigue est immense, bien plus que pour ma 1ère grossesse, mais j’ai du diabète gestationnel donc je pense que ça n’aide pas ^^

      Je pense que oui, ça doit être une belle expérience le co-allaitement, je ne me sentirais pas de le faire, mais j’en ai eu des retours très beaux de plusieurs mamans 🙂

  5. Ça doit te fatigué encore plus du coup.. Tu vas allaité les deux en même temps ?
    Je n osé même pas imaginer la douleur quand il tête, ouille, je supportait à peine les effleurement.
    Plein de bisous

    1. Oui ça me fatigue effectivement… Nous allons du coup vers le sevrage. Je n’imagine pas co-allaiter, car mon loulou entrera à l’école peu de temps après la naissance. Et puis suite à mon petit tour aux urgences, la fatigue étant très intense, on se dirige vers la fin 🙂
      Je n’ai aucun regret c’est le principal 🙂

      :-*

A vous !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.