Oui, je suis blogueuse. Et maman. Et une femme. Et une épouse. Bref, je suis une personne normale, avec une vie relativement banale. Mon blog, c’est une de mes passions, mon petit coin d’expression à moi. Mais parfois j’ai du mal à trouver ma place dans le nouveau visage que prend la blogosphère… J’ai mis à peu près deux ans à atteindre les 1000 pouces bleus sur facebook. J’en étais tellement fière! Jamais je n’aurais cru atteindre une telle audience, cela me paraissait énorme! Et puis… presque trois ans après, nous avons dépassé les 4000… Alors certes, je suis très loin des gros blogs avec de grosses communautés. Mais, j’ai la chance d’avoir une communauté active, où on peut échanger et partager dans le respect et la bienveillance, et ça c’est une vraie richesse!

Certains blogueurs ont atteint le même nombre de pouces bleus que moi en quelques mois seulement… Et… certains ont pris le melon en même temps (pas tous, on est d’accord!). Personnellement, je ne cours absolument pas après les « likes », ça m’est assez égal. Tout comme, je ne suis pas à l’affût de mes statistiques. Je ne blogue ni pour google, ni pour obtenir tel ou tel partenariat. Non, je blogue pour moi. Bien entendu, les tests sont un bonus que j’apprécie. Mais, ce qui me meut, c’est mon envie d’écrire et de partager! Si un jour je n’ai plus aucune opportunité de partenariats je continuerais de bloguer… et à contrario, si un jour j’ai des tas d’opportunités mais que l’envie n’est plus là, j’arrêterais. C’est aussi simple que cela.

Si j’essaie de rester loin des conflits, des petites guerres et enfantillages qui font de la blogo un remake de Dallas, il y a quand même certains comportements qui me dépassent et me hérissent les poils. Parce qu’on est blogueur(euse) , on n’est pas pour autant une espèce d’être humain à part! Nous ne sommes pas des stars! Pour moi, on n’a aucune raison de se sentir supérieur à qui que ce soit, ni d’user de ce statut pour justifier des caprices (ben oui, nous sommes adultes, donc, contrairement aux enfants, nous sommes capables de faire des caprices) ou des comportements inadmissibles. Ce n’est pas parce qu’on est protégé par un écran qu’on doit tout se permettre. Et d’ailleurs cela est valable pour tout le monde, blogueur(euse) ou non.

Mais revenons au statut de blogueur. J’imagine qu’aux yeux de beaucoup, les blogueurs(euses) peuvent passer pour des profiteurs, des gratteurs. Et ça n’est pas tout à fait faux. De mon point de vue, il y a une partie de la blogo qui ressemble un peu à ça. Des blogs qui voient le jour pour les mauvaises raisons, et qui deviennent rapidement des vitrines de publicité… sans personnalité, sans ligne éditoriale, sans style… et parfois avec une orthographe et une syntaxe à faire sauter les yeux hors de leurs orbites! Vous me direz… c’est pas très sympa de cracher sur l’orthographe des autres… Je ne juge pas. On n’est pas tous égaux face à l’orthographe… Mais quand on écrit pour être lu, il me semble important de veiller à avoir une orthographe correcte et lisible. Bien entendu, ça arrive de faire des fautes, à moi la première… Je fais souvent des fautes d’inattention, mais que je prends soin de corriger rapidement lorsque je les vois! Et puis, quand on travaille avec des marques, les fautes à tous les mots ne donnent pas une très bonne image, ni une image qualitative.

Bref. Je m’égare ^^ Je n’écris pas cet article pour juger qui que ce soit. Ce que je vois, me désole un peu parfois. C’est tout. Quand je vois, que sous couvert qu’on est un(e) blogueur(euse), on se permet de dénigrer autrui, de lyncher des créateurs(trices)… et bien ça me dépasse. Et quand bien même, on serait blogueur(euse) professionnel(le)… Est-ce un métier à ce point différent d’un autre? Est-ce un métier qui transforme en être supérieur? Je ne crois pas. Je suis blogueuse, et alors? Ok, ce n’est pas mon métier. Mais, derrière mon blog, il y a une personne tout à fait normale. A l’existence on ne peut plus banale. Une maman imparfaite, une femme avec des qualités et des défauts. Moi aussi je connais le compte en banque en négatif à la fin du mois. Moi aussi j’ai du linge en retard, du bordel qui traîne dans mon salon (et partout ailleurs même ^^), une maison pas toujours nickelle, des rêves, des déceptions… Bref, rien d’extraordinaire. Et je ne tire aucune fierté malsaine à être blogueuse. C’est quelque chose qui me plaît énormément! Grâce à ce petit blog, j’ai fait des rencontres magnifiques, je me suis faites de vraies amies sur qui je peux compter. J’ai aussi eu des échanges très enrichissants, j’ai pu découvrir des produits, des marques et des lieux fantastiques! Cependant, je n’en retire aucune gloire. Mon blog n’est pas un trophée que je brandis à tout va. Non. C’est un plaisir, mais qui me demande aussi du temps, du travail, de l’assiduité. Et puis, que serait-il sans vous qui me lisez ? Rien. Ce blog ne grandit pas parce que je suis un génie ou une personne hors du commun! Non. Il grandit par le travail que je fournis et en grande partie grâce à tous ceux qui me lisent, qui commentent et qui me font confiance.

Bon, encore une fois, je me suis un peu éparpillée! Dans ma tête cet article était très construit… mais quand j’écris, je digresse sans cesse! 😉 Enfin, au final, tout ce que je voulais dire c’est qu’être blogueuse ne fait pas de moi une personne différente d’une autre. Je n’ai pas la folie des grandeurs, et je crois que pour bloguer de façon pérenne, la première qualité à avoir est l’humilité. Non ?

Suivez-moi!

Maman Mammouth

Jeune maman, pro allaitement, maternage et éducation bienveillante. Résolument optimiste, j'aime la vie et j'espère vous transmettre ma bonne humeur et ma douceur!
Pour en savoir plus sur moi c'est par ici !
Suivez-moi!

Les derniers articles par Maman Mammouth (tout voir)